Jupiler Pro League : le 11 de la saison régulière

Comme cela a été fait en France, la Jupiler Pro League va très probablement annoncer l’arrêt définitif de la saison, à une journée de la fin de la phase classique. Les play-offs risquent donc de ne pas avoir lieu. Cependant, presque l’entièreté de la saison régulière avait été disputée, laissant bien assez de matches pour établir le 11 des meilleurs joueurs de cette dernière. Alors, qui sont ceux qui ont illuminé la D1 Belge de leur talent en 2019-2020 ?

La muraille mauve

Malgré une énorme concurrence au poste de gardien comprenant Sinan Bolat, Arnaud Bodart ou encore Simon Mignolet, c’est Hendrik van Crombrugge qui a été le plus impressionnant. Comptant 12 clean sheets, soit quatre de moins que Mignolet, le portier d’Anderlecht a effectué 106 arrêts en 29 matches. Presque le double de ses concurrents directs à ce poste. Si Anderlecht pouvait encore croire à la qualification pour les play-off 1 malgré son début de saison désastreux, c’est l’œuvre de van Crombrugge (27 ans) qui lui a fait gagner un nombre de points conséquents, évitant parfois l’humiliation. Comme lors du déplacement des Mauves au Club de Bruges où le score final (2-1) aurait pu être bien plus lourd sans les multiples parades du dernier rempart anderlechtois. Ses bonnes performances ne seront pas passées inaperçues étant donné que Roberto Martinez, le sélectionneur des Diables Rouges, l’a convoqué en sélection. Van Crombrugge aura fait perdre la tête à un bon nombre d’attaquants et s’impose comme le meilleur gardien de Jupiler Pro League.

Un pare-chocs défensif en triple vitrage

Cette saison, trois défenseurs centraux se sont distingués par leur régularité défensive et leur apport offensif considérable. Si la défense du Club de Bruges est de loin la meilleure du championnat avec 14 buts encaissés, Simon Deli et Clinton Mata n’y sont pas étrangers. Transféré cet été en provenance du Slavia  Prague, Deli (28 ans) s’est rapidement imposé dans la défense à trois de Philippe Clément. Du haut de son mètre 92, l’Ivoirien est une tour de contrôle. Mais contrairement à beaucoup de grands défenseurs, le joueur du Club est aussi très mobile. En plus d’être complet, il est aussi dangereux dans le secteur offensif de par sa qualité de relance et la menace aérienne qu’il représente sur corner (2 buts cette saison).

Clinton Mata (27 ans), latéral droit de formation, s’est vu replacé dans une défense à trois. Si cela semblait être un pari, le résultat a été plus que payant. Jouant de sa vitesse pour assister ses coéquipiers en attaque tout en réalisant les efforts défensifs pour stopper les contres adverses, Mata a passé un cap cette saison et attire de plus en plus les regards extérieurs. Ses prestations en Ligue des champions contre le Real Madrid et le PSG ont confirmé que sa place n’était peut-être plus en Jupiler Pro League.

A LIRE AUSSI – L’ouragan « Licence » a frappé la Jupiler Pro League

Le dernier défenseur de ce 11 de la saison nous vient du Standard de Liège : Konstantinos Laifis. Au club depuis juillet 2016, le Chypriote (26 ans) a disputé 164 matches sous le maillot « Rouche ». S’il est titulaire chez l’une des plus grandes écuries belges depuis si longtemps, ce n’est pas par hasard. Laifis montre une régularité impressionnante et se révèle une valeur sûre dans l’axe central liégeois. Parfois surutilisé (3 150 minutes jouées sur 3 420 possibles toutes compétitions confondues), le Liégeois commet très peu d’erreurs et a tendance à rattraper celles des autres. Il est souvent un des seuls à sortir la tête de l’eau quand son équipe sombre. Même si l’axe de la défense est son poste de prédilection, il peut suppléer au poste de latéral gauche comme il l’a fait il y a deux ans. Doté d’une excellente vision de jeu et d’une grande expérience en Belgique, c’est le défenseur idéal. En plus de son bon jeu de tête, il s’est trouvé une excellente frappe de balle cette saison, qui lui a permis de marquer deux buts en dehors de la surface.

Un milieu cinq étoiles

Le championnat belge est une usine à talent concernant le milieu de terrain. Cette saison n’a, une nouvelle fois, pas dérogé à la règle. Si le Sporting de Charleroi a réalisé une si bonne saison, l’arrivée de Karim Belhocine sur le banc n’est pas la seule raison. Marco Ilaimaharitra a eu une marge d’évolution importante et se présente désormais comme un des meilleurs milieux de Jupiler Pro League. Complet et polyvalent, le Malgache (24 ans) rythme le jeu carolo et constitue le point d’ancrage de l’équipe. Ses performances ont attiré beaucoup d’intérêt et Charleroi devra trouver les bons mots (et le bon chèque) afin de le conserver .

La domination de Bruges (leader) cette saison se confirme plus que jamais dans notre 11. Ajoutez à deux défenseurs trois milieux. Ruud Vormer est un taulier du Club de Bruges, et sans aucun conteste le meilleur passeur du championnat. Comme à son habitude, il termine la saison largement premier au classement des passeurs décisifs avec 14 offrandes en 27 matches, soit 5 de plus que son dauphin (Vadis Odjidja-Ofoe). Le Néerlandais (31 ans) est aussi le capitaine et le leader de cette équipe brugeoise. Si son caractère agace souvent ses adversaires, il transmet une vraie rage à ses coéquipiers et galvanise tout le groupe.

A LIRE AUSSI – Enzo Scifo, numéro 10 dans l’ombre

Mais pour orienter le jeu du Club, il n’est pas seul. Hans Vanaken est considéré comme le meilleur joueur de Jupiler Pro League depuis deux saisons. Le double soulier d’or, troisième meilleur buteur cette saison, est un vrai poison pour les défenses. Son mètre 94 placé derrière les attaquants attire tous les ballons, ainsi que l’attention des défenseurs adverses. Le Belge permet de créer des espaces et lorsqu’on fait l’erreur de lui en laisser, il faut se préparer à voir les filets trembler. Cependant, Vanaken a accompli tout ce qu’il y avait à accomplir en Belgique. Âgé de 27 ans, le temps semble venu pour lui de se préparer à un nouveau défi et de montrer son talent aux yeux du monde.

Crédit photo : lesoir.be

Sur l’aile droite, on retrouve le troisième brugeois de ce milieu. Déjà présenté dans le 11 des jeunes joueurs à suivre, Krépin Diatta a répondu à toutes les attentes placées en lui. Avec 7 buts et 3 passes décisives, sa saison est une grande réussite. Va-t-il suivre les traces des anciens ailiers brugeois qui quittent quasi toujours le bercail à la suite d’une bonne saison?

Sur l’aile gauche, Nikola Storm a été le symbole de l’exploit malinois. Promu en D1 dans la controverse pour une histoire de matches truqués, le KV Mechelen était qualifié pour les play-offs 1 à la surprise générale, à une journée de la fin de saison. Si le succès de cette équipe s’explique par une grande force collective, Storm tire son épingle du jeu. Il a fallu peu de temps pour que ce virevoltant ailier gauche se fasse remarquer par le public. Technique et rapide, Nikola Storm est aussi efficace. Avec 4 buts et 6 passes décisives, il a tiré le «Malinwa» vers le haut quand personne ne l’attendait.

Un duo d’attaque létal

Les deux attaquants de cette attaque comptabilisent chacun 18 buts. Cumulé, c’est plus que les clubs de Waasland-Beveren, Cercle de Bruges, Eupen, Ostende ou encore Saint-Trond.

Habitué à la tête du classement des buteurs, Dieumerci Mbokani a une nouvelle fois marqué la Pro League de son empreinte. En plus de ses 18 réalisations, le Congolais (34 ans) a délivré 6 passes décisives. L’attaquant de l’Antwerp est un vétéran du championnat. Il s’était habitué à avoir peu de concurrence, mais c’était sans compter l’explosion d’un jeune joueur sur qui les feux des projecteurs allaient se braquer.

Aussi présent dans notre 11 des jeunes à suivre, Jonathan David a franchi un palier dans sa jeune carrière. Du haut de ses 20 ans, le Canadien a inscrit 18 buts sous les couleurs du KAA Gent et délivré 8 passes décisives, le plaçant troisième au classement des meilleurs passeurs. Dribbleur, finisseur, polyvalent et bien plus encore, la valeur marchande de David ne cesse de monter. Manchester United, Arsenal, Dortmund, Mönchengladbach ou encore le FC Barcelone : les rumeurs l’envoient aux quatre coins des cinq grands championnats. Si tous ces intérêts se concrétisent, il sera presque impossible pour la Gantoise de retenir sa pépite. Reste à savoir quel défi choisira de relever Jonathan David.

Ces 11 joueurs ont été les meilleurs. Mais d’autres méritent amplement d’être évoqués. Sur le banc, on retrouve donc :

  • Simon Mignolet, gardien du FC Bruges.
  • Wesley Hoedt, défenseur central de l’Antwerp.
  • Nicolas Gavory, défenseur latéral gauche du Standard de Liège.
  • Gojko Cimirot, milieu défensif du Standard de Liège.
  • Vadis Odjidja Ofoe, milieu de terrain de La Gantoise.
  • Junya Ito, ailier droit du KRC Genk.
  • Lior Refaelov, milieu offensif de l’Antwerp.
  • Kaveh Rezaei, attaquant de Charleroi.

(Réalisé sur createformation.com)

0

Jeune Belge de 20 ans étudiant le journalisme à l'IHECS (Bruxelles)