Pro League : Le 11 des jeunes les plus prometteurs à suivre

La Jupiler Pro League regorge de jeunes talents et est devenue un véritable supermarché pour les championnats du « Big Four ». On y trouve une multitude de jeunes joueurs très talentueux qui, compte tenu de l’écart économique conséquent entre la Belgique et les grosses écuries européennes, peuvent être achetés pour un prix moindre… Dix, quinze, vingt millions et c’est parti ! Voici donc un onze composé de joueurs de maximum 22 ans qui risquent fortement de faire parler d’eux dans le futur.

Un gardien au nom de légende

Arnaud Bodart (21 ans) est le portier du Standard de Liège depuis le début de cette saison. Il est le neveu du légendaire gardien Gilbert Bodart qui avait fait les beaux jours en bord de Meuse à son époque. Après deux brèves apparitions en 2017 en play-off 2, Arnaud avait disparu des terrains jusqu’à cet été où il a profité du départ d’Ochoa pour se faire remarquer. Préféré à Jean-François Gillet et Vanja Milinkovic-Savic, il débute la saison entre les perches des Rouches et après deux clean sheets en deux matchs, il confirme sa place de titulaire. Malgré son jeune âge et sa quasi inexistante expérience au plus haut niveau, le Belge se montre très rassurant dans ses prises de balles et ses sorties aériennes. Il est aussi très vif et agile sur sa ligne. Son plus gros défaut semble être son jeu au pied parfois imprécis qu’il doit encore parfaire. Ses bonnes prestations lui ont d’ailleurs permis d’être pris pour la première fois avec les U21 belges.

Une défense solide

L’axe de la défense est composé de deux véritables leaders. Le premier est le Néerlandais Philippe Sandler (22 ans). Fraichement arrivé en prêt de Manchester City à Anderlecht, il a d’abord été aligné aux côtés de Vincent Kompany. Il a rapidement dégagé une grande sérénité et a pu démontrer l’ensemble de ses qualités. Très bon dans ses interventions comme à la relance, c’est un défenseur complet qui évoluait aux côtés du prince de Neerpede. Après la blessure de ce dernier, Sandler a pris les rênes et s’est révélé être un leader naturel dans une défense mauve jeune et inexpérimentée. Même si elle a quelques fois pris l’eau face à de grosses oppositions, le Néerlandais était souvent, avec le gardien Van Crombrugge, celui qui parvenait à limiter la casse et sauver les meubles.

Le deuxième peut être considéré comme le capitaine de cette équipe. Véritable leader malgré ses 20 ans, il dirige sa défense comme un patron et a, d’ailleurs, hérité du brassard de capitaine du Standard ce week-end face à Eupen. Il est considéré par beaucoup comme le plus grand espoir pour la future défense des Diables Rouges et un des meilleurs défenseurs de Pro League. Il s’agit bien évidemment de Zinho Vanheusden. Formé chez les Rouches depuis 2008, il quitte Liège en direction de l’Inter de Milan en 2015. Il se blesse malheureusement aux ligaments croisés en septembre 2017 et est prêté, toujours blessé, au Standard au mercato hivernal suivant pendant un an et demi. Une fois remis de sa blessure, il devient rapidement titulaire indiscutable et enchaine les bonnes prestations. Il retourne à l’Inter à la fin de son prêt le 30 juin 2019 mais est racheté par le Standard le lendemain. Le transfert atteint la somme de 12,60 millions d’euros, la plus grosse arrivée de l’histoire du championnat belge. Son leadership, sa lecture du jeu, ses relances, ses bonnes interventions continuelles et sa régularité font de lui un des joueurs les plus prometteurs.

Au poste de défenseur droit, on retrouve le danois Joakim Maehle (21 ans). Véritable révélation de la saison dernière, il remporte le titre en dominant le championnat du début à la fin avec le KRC Genk. Aussi bon défensivement qu’offensivement, il n’a reçu que 3 cartons jaunes et a marqué 2 buts et 5 passes décisives en Pro League en 2018-2019. De nombreuses rumeurs le voyait quitter Genk cet été mais il est finalement resté. Considéré par beaucoup comme le meilleur arrière droit de la ligue, ce fut une surprise de le voir sur le banc semaine après semaine depuis l’arrivée de Felice Mazzu. Il est enfin remonté sur le terrain et a été titularisé ce samedi lors de la victoire 3-1 face à Ostende. Il a également fêté son retour avec une passe décisive.

C’est le très jeune Killian Sardella (17 ans) qui complète cette défense au poste de latéral gauche, même s’il évolue en club du côté droit. C’est après avoir essayé, sans succès, plusieurs espoirs mauves que Vincent Kompany donne sa chance au jeune belge qui se révèle être moins mauvais que ses prédécesseurs. Une fois que la confiance s’est installée et qu’il a pu prendre ses marques, il s’est avéré qu’il était bien plus que « moins mauvais ». Matchs après matchs, Sardella est monté en puissance et a atteint son apogée dans le classico face au Standard où il a stoppé presque chaque offensive Rouche de son côté. Rapide, technique et intelligent, son manque de physique reste son principal problème. En ce début de saison, le jeune Belge est l’un des meilleurs espoirs d’Anderlecht.

Un futur milieu de classe mondiale

Joueur incontournable de l’effectif de Genk depuis l’année passée, le Norvégien Sander Berge (21 ans) est incontournable dans ce 11. Même si son rôle principal est de défendre, il est aussi tout à fait capable de se projeter vers l’avant et d’apporter le surnombre dans le camp adverse. Tout comme son coéquipier Maehle, de nombreuses rumeurs le disaient sur le départ mais il a finalement prolongé son expérience en Belgique. Cependant, contrairement au Danois, il n’a jamais perdu la confiance de son coach et a disputé chaque match depuis la reprise.

Avant de se blesser gravement aux ligaments croisés, Albert Sambi Lokonga (19 ans) était l’une des révélations de la saison dernière. En seulement 6 matchs, il avait eu l’occasion de démontrer l’étendue de son talent et s’imposait comme un élément incontournable de l’entre-jeu d’Anderlecht. Après près de neuf mois d’absence, il a bénéficié de ses premières minutes lors du classico et a été directement titularisé la semaine suivante. Malgré un carton rouge obtenu suite à deux jaunes sévères, il était de loin le meilleur mauve sur le terrain et n’a rien perdu de sa superbe. Le Belgo-Congolais est aussi efficace défensivement que dans la construction. Véritable métronome du jeu anderlechtois, il oriente le jeu avec ses passes précises en deux touches. Sa conservation de balle est également impressionnante.

Si Zinho Vanheusden est un des plus grands espoirs défensifs, il était impossible de faire ce 11 sans un des joueurs les plus prometteurs du football belge, dans un rôle plus offensif : Yari Verschaeren (18 ans). Depuis ses débuts la saison dernière à seulement 17 ans, le jeune joueur est un des seuls rayons de soleil dans cette période difficile que traverse Anderlecht. Même si son rôle de prédilection est celui de milieu offensif, le Belge est aussi capable d’évoluer un cran plus bas comme relayeur ou de jouer sur les ailes. Verschaeren est un joueur très technique dont les dribbles et la conduite de balle font penser à Eden Hazard. Sa vitesse est aussi un atout majeur, ainsi que son pied droit capable de distribuer de bonnes passes comme de déclencher des frappes puissantes. Ses performances ont d’ailleurs été récompensées par Roberto Martinez qui, en le faisant monter au jeu face à l’Ecosse, a fait de lui le plus jeune diable rouge « capé » depuis Romelu Lukaku.

Ce milieu de terrain s’organise avec le duo Sambi – Berge en double pivot et Verschaeren devant eux en soutien de l’attaque.

Une attaque qui a déjà fait ses preuves

Sur le côté droit, on retrouve le Belge Alexis Saelemaekers (20 ans). Élément incontournable d’Anderlecht l’année dernière, ses centres millimétrés avaient impressionné le public Belge. C’est avec surprise qu’on a découvert qu’il était en tribune chaque rencontre ce début de saison. Puis, alors qu’on le connaissait dans un rôle plus défensif, il a été aligné d’entrée sur l’aile droite lors du match contre le Standard. Il a su saisir l’occasion de faire mentir le tandem Kompany – Davies de ne pas l’avoir aligné plus tôt puisqu’il était l’un des meilleurs mauves et a marqué l’unique but de la rencontre pour donner la première victoire aux siens depuis… mai 2018 ! Alexis n’a plus besoin de prouver sa valeur et nul doute qu’il sera très important pour aider son équipe à redresser la barre.

À gauche, c’est un énième ailier du Club de Bruges qui prend place. Après Izquierdo (Brighton), Limbombe (Standard) et Groeneveld (Bournemouth), la machine brugeoise continue sur sa lancée avec un nouvel attaquant. Le nouvel élu se nomme Krépin Diatta (20 ans). Rapide et technique, il rend fou les défenses adverses depuis un an. Comme ses prédécesseurs, nul doute qu’il partira dans quelques mercatos pour un club du ventre mou de Premier League pour plus de 10 millions.

Au poste de numéro 9, on retrouve Jonathan David (19 ans). Si ce nom parait familier, c’est parce qu’il a crucifié par deux fois la défense Stéphanoise la semaine passée dans la rencontre qui opposait Gent à l’ASSE en Europa League. Une performance qui ne doit rien au hasard puisqu’il a déjà marqué 5 buts et effectué 3 passes décisives en 7 matchs de Jupiler Pro League. S’il était déjà bon la saison dernière, il est littéralement en feu au début de celle-ci. Le Canadien peut jouer en 10 ou en 9 mais il n’est jamais aussi efficace que lorsqu’il est un peu en retrait, en 9 et demi, par exemple. Actuellement, il s’entend à merveille avec Laurent Depoitre dans l’attaque des Buffalos. Le Belge évoluant en véritable 9 et David le secondant un cran derrière lui.

Un 11, mais pas que…

Cette équipe peut clairement jouer le titre puisque, même s’ils sont jeunes, certains joueurs ont déjà une maturité impressionnante, un leadership évident et les pieds sur terre. Mais pour être une vraie équipe, il faut un banc. Car même si ce 11 contient les plus grands espoirs du championnat, ils ne sont pas les seuls à être très talentueux.

Réalisé sur www.buildlineup.com

Sur le banc on retrouve :

–  Ortwin De Wolf (22 ans, Gardien, Eupen)

–  Siebe Dewaele (20 ans, Arrière Gauche/Droit, Anderlecht)

–  Samuel Bastien (23 ans aujourd’hui, Milieu de terrain, Standard)

–  Manuel Benson (22 ans, Ailier Droit, Antwerp)

–  Fashion Sakala (22 ans, Ailier Gauche, Ostende)

–  Loïs Openda (19 ans, Buteur, Club Bruges)

–  Denis Drăguș (20 ans, Buteur, Standard)

Belga / Icon Sport

 

Jeune Belge de 20 ans étudiant le journalisme à l'IHECS (Bruxelles)