Darwin Núñez, l’évolution cavanienne ?

Darwin Núñez. Si ce nom ne vous dit rien, cela ne devrait tarder. L’attaquant uruguayen se montre décisif avec Almeria, en Segunda División, à tel point d’être régulièrement comparé avec Cavani et d’attirer l’attention de grands clubs du continent. 

On en parle comme d’un futur très grand. Pour l’instant loin de l’agitation des cinq grands championnats, Darwin Núñez est déjà considéré comme « le nouveau Cavani » par de nombreux médias sud-américains et espagnols. L’attaquant uruguayen de 21 ans est l’une des têtes de gondole d’un projet ambitieux, celui porté par le président de l’autorité de divertissement saoudienne Turki al-Sheikh. Après avoir échoué à entrer dans l’actionnariat de l’Amiens SC, il est devenu le propriétaire de l’Unión Deportiva Almeria, le 2 août 2019. 27 jours plus tard, ce dernier a sorti le chéquier pour offrir un contrat de 5 ans, à 539 000 euros par an, au champion d’Uruguay 2018, pour le faire rallier l’Andalousie après deux saisons au CA Peñarol. Darwin a sans doute pu taper dans l’oeil de recruteurs européens lors de la Coupe du Monde U20 en mai 2019, où les jeunes Uruguayens avaient survolé leur groupe, et notamment la Norvège d’Erling Haaland, avant d’être éliminés en huitième de finale par l’Équateur.

Si al-Sheikh, proche du prince hériter de l’Arabie Saoudite Mohamed ben Salmane, veut faire d’Almeria un grand club du football espagnol et européen, tout n’est pas encore tout rose pour les Rojiblancos. En cas de montée en Liga, hors de question de lâcher Nunez. Mais, pour l’instant troisième avec 63 points après 40 journées, derrière Huesca (2e, 64 points) et Cadiz (1er, 69 points), Almeria est encore loin du compte. Tout en sachant que seuls les deux premiers de Liga 2 sont promus directement à l’échelon supérieur, les équipes classées de la troisième à la sixième place disputent elles un barrage de promotion, qui détermine le troisième du championnat.

Un attaquant complet et décisif

Le jeu d’Almeria passe principalement par la profondeur et les côtés. Soit dans un 4-2-3-1 avec Núñez seul en pointe, soit dans un 4-4-2 avec Núñez et Juan Munoz devant. Les hommes de Mario Silva s’appuient sur la rapidité d’Arvin Appiah à droite et de José Carlos Lazo à gauche, dans un système offensif qui profite à Darwin dans l’expression de ses qualités.

Valence et le Betis Séville ont d’ores et déjà montré un intérêt pour Darwin Núñez, tandis que la Roma aurait également un œil sur le jeune attaquant de 21 ans. Une affaire alléchante pour ces clubs, puisque Nunez n’est côté « qu’à » 3,4 millions, selon certains sites spécialisés. Avec 15 buts (dont 3 doublés) et 2 passes décisives en 29 matches cette saison, la comparaison avec Cavani est établie grâce aux capacités qu’a son compatriote à prendre l’espace et la profondeur, à effectuer de nombreux appels, à sa rapidité sans ballon et son sens du but. Il manque de puissance physique, mais possède, à contrario, une excellente puissance de frappe et une bonne détente, du haut de son mètre 87. Avant l’arrêt des championnats, il était impliqué sur 10 buts, lors des 13 dernières rencontres d’Almeria.

À LIRE AUSSI – Cavani : Avanti, Matador

Et, comme Diego Forlan, Luis Suarez et Edinson Cavani, Darwin Núñez a marqué lors de sa première sélection avec la Celeste, lors d’un match amical face au Pérou (1-1), le 16 octobre 2019. Le coéquipier en club d’Enzo Zidane et d’Arvin Appiah a donc encore du chemin pour se faire un nom, mais il peut déjà compter sur son sens du but flagrant et des mentors – compatriotes à son poste – pour lui donner quelques précieux conseils.

Alexandre Delfau

Crédits photos : IconSport

À LIRE AUSSI – Diego Forlán, carrière Céleste

1+

Si toi aussi tu veux que ton article soit posté sur ultimodiez.fr tu peux nous envoyer ton article sur ultimodiezblog@gmail.com