L’Ultimo Gazette du 20 juillet 2020

L’épilogue de nombreux championnats est arrivée. Voici venue la dernière Gazette de cette saison « irrégulière ».

L’Affiche

AS Roma – Inter

Duel à la capitale de l’autre côté des Alpes. Le sprint final italien laisse la part belle à beaucoup de suspens, que ce soit dans la lutte pour le titre ou l’Europe. Les deux équipes étaient donc presque dans l’obligation de l’emporter, que ce soit pour s’assurer d’une place en Ligue Europa pour la Louve, ou pour continuer à rêver du Scudetto pour l’Inter.

Le premier coup de semonce est à mettre au crédit des Giallorossi, Mancini, seul au second poteau sur corner, manquant le cadre malgré l’envolée mal assurée de Handanovic. Malheureusement pour la bande à Fonseca, De Vrij se montre plus adroit dans cet exercice quelques instants après pour ouvrir le score (15e). Un but qui n’affecte cependant pas l’allant offensif des Romains, s’appuyant sans cesse sur Dzeko. Spinazzola en profitera pour égaliser avant la pause (45e+1), puis pour faire des ravages sur son côté au retour des vestiaires.

La Roma prendra logiquement l’avantage grâce à Mkhitaryan (57e), sur un énième ballon porté par Dzeko dans la surface provoquant un beau cafouillage mal négocié par les Intéristes. Dos au mur, les Nerazzurri peineront toujours à faire mal à l’arrière-garde de la Louve… La lumière leur viendra finalement de Spinazzola lui-même en toute fin de match, concédant un penalty gag pour une faute grossière sur Moses. Un cadeau tombé du ciel transformé par Lukaku (88e). Score final 2-2, la Roma voit son avance sur le Napoli se réduire à 2 unités. L’Inter laisse la Juve avec la possibilité de reprendre 8 points d’avance en cas de succès sur la Lazio. Comme bien souvent, le nul arrange tout le monde… sauf ceux qui le font.

Le Fuoriclasse

Pierre-Emerick Aubameyang – Arsenal

On peut dire qu’il a choisi le bon moment pour inscrire ses deux premiers buts de la saison en FA Cup. Il offre à Arsenal une victoire de prestige (2-0) face à Manchester City, et surtout une place en finale de coupe face à Chelsea. Les Londoniens vont-ils réussir à arracher une place européenne au terme d’une saison en beaucoup de points catastrophique ? Il se pourrait qu’Aubameyang ait la réponse à cette interrogation. Rendez-vous le samedi 1er août.

L’Ultimo XI

Koke – Levante : Getafe ne sera même pas européen la saison prochaine (à moins de soulever la C3 en août). Le coupable, s’il fallait en trouver un lors de cette 38e journée, le voici.

Davide Calabria – AC Milan : Grand artisan de la belle victoire des Rossoneri face à Bologne (5-1), il s’est même permis un but en fin de match. 

David Luiz – Arsenal : On ne l’attendait plus et pourtant, il a choisir le match parfait pour montrer qu’il était encore capable de jouer au plus haut niveau. Un match de patron pour museler les offensives mancuniennes, avec en prime un jeu de passe impeccable. Miraculeux.

César Azpilicueta – Chelsea : Le taff d’un défenseur central et les quelques folies de son ancien job de latéral. Encore un qu’il sera difficile de faire revenir aux basiques après qu’il ait goûté au ménage à trois.

Sergio Reguilon – FC Séville : En quelques jours, il termine dans notre équipe-type de la saison de Liga et notre équipe du week-end. Il offre la victoire face à Valence (1-0) dans le dernier match de la saison, pour finir à égalité de points avec l’Atlético. Solide.

Zambo Anguissa – Villarreal : Le sous-marin jaune s’est assuré un retour en Europe et l’ex Marseillais aura participé à ce festival final (4-0 contre Eibar) pour conclure sa très bonne saison.

Ismaël Bennacer – AC Milan : Il monte en puissance. On espère que sa saison 2020-21 sera à l’image de ce qu’il montre dernièrement. Encore un match énorme et un but à la clé face à Bologne (5-1).

Jaromir Zmrhal – Brescia : Double buteur providentiel en fin de match dans le match de la peur face à la SPAL (2-1). Les Rondinelle ne sont donc toujours pas en Serie B.

P-E Aubameyang – Arsenal : voir la rubrique “Le Fuoriclasse”.

Harry Kane – Tottenham : Voilà un moment que le prince Harry n’avait plus eu l’occasion de s’exprimer dans un match important. Pour l’occasion, l’Anglais a démoli Leicester d’un doublé (3-0) et relancé les Spurs sur la route du top 6.

Fabio Quagliarella – Sampdoria : Un but sorti de nulle part et une passe décisive. C’est ce que l’inusable Quagliarella a sorti de son chapeau sur la pelouse de Parme pour offrir le maintien aux siens alors que le score était de 2-1 pour les Parmesans (3-2 score final).

Die Mannschaft

Grenade

Promue en Liga à l’entame de cette saison, l’équipe andalouse a arraché une place en tour préliminaire de Ligue Europa. Un exploit retentissant pour une équipe au jeu attrayant qui a su rester constante tout au long de l’exercice, chose importantissime dans une course à l’Europe qui aura été palpitante de bout en bout de l’autre côté des Pyrénées. L’entraîneur Diego Martinez peut se féliciter de son travail et termine la saison par un feu d’artifice face à l’Athletic Bilbao (4-0). 

Le Golazo

Matteo Politano – Napoli

95ème minute. On se dirige tout droit vers un match nul un partout entre le Napoli et l’Udinese, résultat qui n’arrange pas les Partenopei dans leur course à la Ligue Europa. C’est le moment qu’a choisi Matteo Napolitano pour crucifier Musso de loin. Une frappe sèche qui, en plus d’être superbe, vaut son pesant d’or pour la fin de saison.

Le Mister

Marcelo Bielsa – Leeds United

Il l’a fait. Il a ressuscité le mythe. Marcelo Bielsa renvoie Leeds United en Premier League seize ans après. Le défi était de taille et, comme toujours, El Loco l’a relevé avec ses convictions, sans compromis. Il réussit en deux saisons là où beaucoup ont échoué, et avec la manière. Maintenant on n’attend plus qu’une seule chose, c’est de le voir se frotter aux cadors anglais et faire un pressing tout-terrain sur les pelouses de Liverpool et de Manchester City. Sans complexe. D’ici-là, Leeds célèbre son héros, et le retour des grandes heures qu’une génération entière attendait de connaître.

L’Enjeu

La Liga, jusqu’au bout

Un seul match restant, et du suspens à beaucoup de niveaux en Liga ! Au coup d’envoi de cette 38e journée, cinq équipes se disputaient les billets pour la Ligue Europa. Bien plus bas, la lutte à distance entre Leganés et le Celta qui semblait enterrée aura duré jusqu’au bout de la nuit. 

Premiers à jouer, premiers servis : Les jaunes de Villarreal ont validé leur 5e place en terrassant Eibar 4-0. Une qualification européenne en forme de baroud d’honneur pour les deux maestri Santi Cazorla et Bruno Soriano, qui quittent donc le sous-marin après avoir remis le club à sa place. 

Plus tard dans la soirée, la lutte fut acharnée aux quatre coins du pays. Valence, équipe partant de plus loin que ses trois rivaux du soir soit 3 points, n’a pas su inverser la tendance et s’est inclinée à Séville 1-0. Le club ché échoue donc à une triste 9e place, juste derrière… Getafe. Encore parmi les places qualificatives pour la Ligue des champions au moment du restart, les hommes de Bordalas n’auront pas su stopper leur chute avant cette défaite à Levante 1-0 et cette issue dramatique au 8e rang. 

À LIRE AUSSI – Real Sociedad, les clés d’une superbe saison

Au contraire de la Real Sociedad, autre grande malmenée de ce mois écoulé, mais qui aura stoppé l’hémorragie à la 87e minute au Metropolitano. Adnan Januzaj répondant à Koke, les Basques arrachent le nul 1-1 et la 6e place avec. Pour un petit but de différence générale, les bleu-et-blanc rallient directement l’Europa League et se tiennent devant Grenade, immense vainqueur de ce sprint final. Quatre places gagnées en un soir grâce à un succès retentissant 4-0 sur l’Athletic, les promus andalous que personne n’avait vus venir iront aux tours préliminaires de la C3. 

Enfin, entre la zone rouge et le maintien, il n’y avait qu’un point. Seul bémol : Leganés, 18e, recevait le champion madrilène, tandis que le Celta avait son destin entre ses mains face à un Espanyol condamné. Une position qui s’est révelée inconfortable, puisque les Galiciens n’ont pu faire mieux qu’un nul 0-0 très tendu, tandis que le petit derby de Madrid a vu le Lega passer par tous les états et frôler la victoire, pour finalement rester bloqué à 2-2. Un statu quo qui aura fait transpirer à grosses gouttes chez le Celta, sauvé.

La déception

Trabzonspor

Le club des bords de la Mer Noire avait besoin d’une victoire et d’une contre-performance de l’Istanbul Basaksehir pour encore espérer être champion lors de la journée suivante, la dernière. Au lieu de l’espoir, ils ont préféré se saboter directement en s’inclinant sur leur pelouse face au treizième Konyaspor (3-4), laissant les Stambouliotes empocher leur premier sacre. Une nouvelle désillusion pour ce club habitué des occasions manquées lorsque le trio Galatasaray-Besiktas-Fenerbahçe n’est pas au mieux.

La Décla

Antonio Conte

On en connait un qui n’a pas profité du confinement pour prendre du recul et travailler sur son caractère de cochon. Antonio Conte pète un boulon après un match, épisode 2543 : la météo, les horaires, le temps de repos, tout y passe pour soutenir l’idée que la fédération italienne fait tout son possible pour désavantager les Interisti lorsqu’ils préparent le calendrier.

Le Dérapage

Lukasz Skorupski – Bologne

C’est la boulette du week-end. Déjà menés 1-0 depuis la 10e minute, les hommes de Sinisa Mihajlovic vont se rendre compte que la soirée risque d’être longue. Sur une passe en retrait, Skorupski, complètement paniqué par le pressing mollasson des Milanais, envoie un parpaing directement sur Çalhanoglu, qui n’a plus qu’à fusiller le gardien. De quoi définitivement enterrer la bonne forme actuelle des Bolonais.

https://twitter.com/semo33x/status/1284585616441847808

Le Geste

Neymar – Paris Saint-Germain

La combinaison est risquée, certains s’en sont mordus les doigts de l’avoir tentée. Elle reste malgré tout spectaculaire quand elle est réussie. On vous parle ici du penalty en deux temps. Visiblement, le Real Madrid vainqueur contre Villarreal (2-0) dans la semaine, a inspiré le Paris Saint-Germain en la matière. Ce jeudi, Sergio Ramos avait tenté la combine avec Benzema, mais le penalty fut refusé par l’arbitre, l’ancien Lyonnais ayant pénétré dans la surface avant le tir de l’Espagnol. Lors du match amical des Parisiens contre Waasland-Beveren (7-0) ce samedi, le duo Neymar-Icardi n’a pas flanché. C’est le Brésilien qui a offert un beau cadeau à son coéquipier argentin. Le penaltygate, c’est loin.

Le Retraité

André Schürrle

Le champion du monde 2014 ne foulera plus les pelouses, c’est officiel. À seulement 29 ans, l’ailier allemand, passeur décisif en finale de la Coupe du monde 2014 et double buteur face au Brésil en demie (7-1) a dit stop. Usé et miné par les blessures, le joueur passé par Leverkusen, Chelsea ou encore Dortmund a confirmé ce qu’il annonçait entre les lignes depuis quelques mois. Petit ange parti trop tôt.

Photo : Sputnik / Icon Sport

Le Chiffre

16

C’est le nombre de joueurs convoqués par Quique Setién pour le dernier match de Liga du Barça à Alavés. Si la chose est déjà alarmante pour l’effectif du club a la masse salariale la plus importante d’Europe, ajoutons à cela que parmi ces 16 là se trouvaient 3 gardiens, et une bonne poignée de jeunes issus de la réserve. Plutôt curieux quand on sait que, contrairement à l’équipe première, la B jouait elle un match avec un véritable enjeu face à Valladolid. Heureusement, tout est bien qui finit bien, avec une victoire à l’arraché des réservistes (3-2) ainsi que des grands portés par un Messi de feu (0-5).

La Tribune

Ajax

Plus de foot depuis le 8 mars. C’est un petit mot que de dire que les supporters de l’Ajax se morfondent. Alors pour pallier au mal de vivre inhérent aux pays qui ont choisi de mettre fin à leur championnat dès le printemps, le club de la capitale a rouvert son stade, le temps d’une soirée, ou plutôt d’un diner. Le demi-finaliste de la dernière C1 a en effet créé un restaurant provisoire sur la pelouse de la Johan Cruyff Arena. Quelques privilégiés ont pu retrouver leur stade pour une expérience qui sera reconduite. Avis aux amateurs.

Par Théo Cotrel, Aurel Ajenjo et Colomban Jaosidy

Crédit photo : PA Images / Icon Sport

0
Share

Si toi aussi tu veux que ton article soit posté sur ultimodiez.fr tu peux nous envoyer ton article sur ultimodiezblog@gmail.com