L’Ultimo Gazette du 19 octobre 2020

Un week-end chargé en derbys. Donc un week-end chargé en dramaturgie. Entre autres choses qui vous sont toutes récapitulées ici.

L’Affiche

Bologne FC – US Sassuolo

Il y avait pléthore de chocs au programme ce week-end, notamment durant ce samedi de folie. Mais la palme aura finalement été attribuée ce dimanche, à un derby moins attendu que d’autres. Les deux formations d’Emilie-Romagne, toutes deux capables de grandes choses sur le plan du jeu ont eu la bonne idée de sortir le costard et leurs meilleurs performances pour ce match. Un scénario fou, de la tension, de magnifiques buts, et à l’arrivée une victoire de Sassuolo revenu de l’enfer pour la première de Maxime Lopez. Les neroverdi, toujours accrochés à la 2e place, font désormais partie des 3 dernières équipes invaincues en Serie A avec la Juventus et le Milan.

Le Fuoriclasse

Zlatan Ibrahimovic – AC Milan

Un lion, comme il aime lui-même se décrire. A l’occasion d’un derby que les rossoneri n’avaient plus gagné depuis presque 5 ans, Ibra a mis au supplice la défense de l’Inter en plantant un doublé d’entrée de jeu, décisif pour la victoire 2-1 du Milan. D’Ambrosio et Kolarov n’auront jamais existé, tandis que De Vrij aura dû faire avec la supériorité du Suédois pendant 90 minutes, maître du rythme de la rencontre au gré de ses prises de balle pleines d’agilité et de ses duels gagnés. En plus d’étaler toute sa palette dans son jardin de San Siro, il aura réitéré sur son autre terrain de jeu, dans son 2e exercice favori: Devant les micros, et sur les réseaux. Florilège à retrouver dans La Décla.

L’Ultimo XI

Jan Oblak – Atletico de Madrid: Les Colchoneros ont toujours autant de peine à se mettre à l’abri même des équipes les moins armées de Liga. Comme trop souvent, le portier slovène a dû jouer les héros pour éviter la déconvenue aux madrilènes, cette fois face au Celta.

Zeki Celik – Lille OSC: Le Turc est-il le meilleur latéral droit de Ligue 1 ? Les qualités qu’il étale de temps à autre comme dans le derby du Nord, certes pas le plus disputé de l’histoire, de ce week-end nous poussent à poser la question.

Connor Goldson – Glasgow Rangers: Être titulaire pour le Old Firm est quelque chose de marquant dans une carrière. Le gagner 2-0 au Celtic Park en inscrivant les 2 buts sans concéder de duel relève de l’historique, surtout pour un défenseur central.

Marc-Oliver Kempf – VFB Stuttgart: De retour en Bundesliga cette saison, le VFB a confirmé son bon début de saison en battant le Hertha. Un clean sheet et un but au compteur pour l’Allemand de 25 ans.

Tommaso Augello – Sampdoria: Encore partie pour une saison… étrange, la bande à Ranieri a fait exploser la Lazio ce week-end (3-0). La latéral gauche n’y est pas étranger, auteur d’une passe décisive et buteur.

Mohammed Kudus – Ajax: De retour après son absence qui avait fait mal à l’Ajax contre Groningen, Kudus du haut de ses 20 piges participe à l’atomisation de Heerenveen (5-1) en inscrivant un but et délivrant 2 passes décisives.

Dani Parejo – Villarreal: 89 minutes de jeu, 106 passes tentées, 102 réussies. En plus de ça il inscrit un bombazo qui offre la victoire de son club contre… Valence. A fini sur les rotules mais a fait passer son message à Anil Murthy. Es lo que hay.

Dani Olmo – RB Leipzig: Difficile d’être l’adversaire d’un Dani Olmo virevoltant. Augsbourg en a fait les frais, et c’est 2 passes décisives que l’Espagnol va délivrer à Angelino et Poulsen. Leader la Bundesliga, Leipzig lui donne des ailes.

Victor Osimhen – SSC Napoli: On aura bientôt plus de qualificatifs pour décrire la progression de l’ex-lillois. Apparu à l’aise face à un Genoa diminué il y a 2 semaines, le Nigérian a cette fois mis à genoux l’Atalanta, et toute la palette de l’attaquant y est passée: Déviations, décrochages, appels, pressing… Logiquement récompensé par un but, et grand artisan du succès 4-1 des Partenopei.

Zlatan Ibrahimovic – AC Milan: Voir la rubrique: le Fuoriclasse.

Memphis Depay – Olympique Lyonnais: Memphis confirme son statut de serial passeur décisif. Face à Strasbourg (2-3), l’ancien Mancunien a offert 3 offrandes à Kadewere (12e) et Toko Ekambi (25e, 42e). Avec 35 passés dé en L1 depuis son arrivée sur les pelouses de L1, il se positionne comme le maître incontesté dans l’exercice.

Die Mannschaft

Rangers FC:

On connaît le rythme que sont capables de tenir les deux clubs de Glasgow en tête de la Scottish Premiership, insoutenable pour la concurrence. Alors le Old Firm est bien souvent le moment qui détermine qui est le patron au nord du mur d’Hadrien. Et après 10 journées disputées sans la moindre défaite (8 victoires, 2 nuls) et une campagne de barrages d’Europa League victorieuse, les Rangers de Steven Gerrard sont allés s’imposer au Celtic Park 2-0. Les bleus relèguent provisoirement les verts à 4 points, et fêtent leur héros Connor Goldson, défenseur et auteur des deux buts.

Le Golazo

Manuel Lanzini – West Ham United

Tottenham gagnait 3-0 à la mi-temps. Puis West Ham revient petit à petit : 3-1 à la 82e, 3-2 à la 85e, bien aidé par Davinson Sanchez. Puis ce qui devait arriver arriva. Lanzini, sorti du banc à la 77e décide de changer le match et vient dynamiter la lucarne de Hugo Lloris. Golazo à la 94e sur une reprise plein axe en dehors de la boîte. On aurait dit un certain Dimitri…

Le Mister

Pellegrino Matarazzo – VFB Stuttgart

Comme son nom ne le suggère pas vraiment, l’homme fort des Souabes est Etasunien, et a fait toute sa carrière de joueur dans les divisions inférieures allemandes. Dernièrement passé par les bancs des équipes de jeunes de Nuremberg et Hoffenheim dans le cadre de sa reconversion, il s’est vu confier en décembre dernier son premier poste d’entraîneur principal par le mythique VFB Stuttgart. Un pari payant pour les rouges, qui ont décroché une remontée en Bundesliga et montrent depuis leurs débuts avoir les qualités pour y rester. Après une défaite inaugurale frustrante contre Fribourg (2-3) puis un succès sur un faible Mayence (1-4), la formation de Matarazzo a tenu en échec Leverkusen (1-1) et fait plier l’ambitieux Hertha à Berlin (0-2). L’historique club allemand semble avoir trouvé son salut grâce à son San Pellegrino.

Photo : IconSport

L’Enjeu

Une Liga pas comme les autres (pour l’instant)

Alors que les habituels leaders du championnat ont repris avec du retard pour cause de compétitions européennes tardives, les autres clubs font leur petit bout de chemin. Dans une 6e journée de Liga étrange, Séville se fait surprendre par Granada, le Real chute à domicile face à Cádiz et le Barça tombe face au Getafe de Bordalas. Seul l’Atlético tient son rang et bat un Celta Vigo resté à la sieste. Dimanche, Villarreal gagne le derby face à Valence et la Real Sociedad met fin aux espoirs du Bétis en les battant 3-0, dans un match disputé. Finalement, à la tête de la Liga on retrouve la Real Sociedad et Villarreal, co-leaders avec 11 points chacun, puis le Real, Getafe, Cádiz et Granada avec 10 points. Oui, même Cádiz. Le petit promu de Segunda.

La Déception

Valence FC

Derby Villarreal – Valence à l’heure de la sieste un Dimanche après-midi. Et Javi Gracia aurait préféré ne pas voir ça. 

Difficile de savoir qui est le plus à blâmer dans cette équipe de Valence (sur le terrain du moins, les principaux coupables étant installés dans les bureaux du club ou à Singapour). Mais Gabriel Paulista a joué son rôle. 6e minute, tacle les deux pieds décollés dans la surface sur Pedraza. Pénalty pour Villarreal, marqué par Paco Alcacer, ancien de la maison Che. Et ça ne va pas s’arrêter ici. Si Gonçalo Guedes inscrit un but sublime pour revenir à 1-1, l’excellent Dani Parejo vient planter un golazo d’une transversale rentrante. 2-1, l’ancien capitaine des Blanquinegros gentiment remercié cet été ne célèbre pas son but. Mention spéciale à Villarreal qui offre ses maillots du match pour financer la recherche du cancer du sein. Mention beaucoup moins spéciale à Valence, qui s’est déplacé à la Ceramica pour se faire taper par ses exs.

https://twitter.com/ValenceCF_FR/status/1317858528237965312

La Décla

Zlatan Ibrahimovic – AC Milan

Ibra ne s’est pas contenté de battre l’Inter une fois. Aussi injouable sur le terrain qu’en dehors, le n°11 rossonero a enfoncé le clou après la rencontre. On commence avec un petit rappel quant à la condition physique hors-norme du Milanais, ça ne mange pas de pain et ça rabaisse violemment ses adversaires moins âgés.

« Si j’avais le physique de mes 20 ans ils ne m’arrêteraient pas. Enfin, là j’ai 39 ans et ils ne m’arrêtent pas de toute façon. »

Et on enchaîne avec un joli tacle à Romelu Lukaku. Le Belge avait fêté le dernier succès de l’Inter dans le derby en février en tweetant qu’il y avait “Un nouveau roi en ville”, photo de sa célébration après un but à l’appui. Mais pour Zlatan “Milan n’a jamais eu de roi, ils ont un Dieu.” Possible que la Lega lui accorde un triplé finalement.

Le Dérapage

Nikita Khaikine – Bodøglimt:

Passe en une touche, jeu en triangle et offrande à l’adversaire pour le gardien du leader du championnat norvégien, Bodøglimt. Et au final, première défaite de la saison chez le dauphin Molde (2-4). Ca pique.

Le Contre-Pied

Pere Milla – Elche

Auteur de son premier but en Liga avec Elche face à Alavés, Pere Milla aura fait parler de lui pour autre chose que son bombazo entre les jambes du pauvre Pacheco. Fin du match, alors que Elche mène 1-0, l’arbitre perd un carton sur son chemin, et Milla le récupère et nous offre cette séquence. Tout fier de lui, il adresse à l’arbitre le carton, qui sourit à la blague du numéro 10.

Le Geste

Kylian Mbappé – Paris Saint-Germain

On sait l’international français capable de mettre à mal les défenses de Ligue 1 par ses accélérations et ses crochets. Nîmes n’aura pas fait exception à la règle, mais le plus beau geste du champion du monde aura bien eu lieu en dehors du terrain: En célébrant l’ouverture du score réalisée par ses soins et en dévoilant un t-shirt sur lequel était inscrit un message de soutien à Lucas, jeune garçon handicapé suivi par l’association Les Petites Bosses. Parce que non, le sport ne se limite définitivement pas à une performance sportive, on dit bravo Kylian, bravo aux autres sportifs aux attentions tout aussi distinguées, bravo aux associations qui se démènent chaque jour pour les petits Lucas. A eux, on leur dit nous aussi: Courage, on est avec vous.

La Lettre

Liverpool FC

Le match nul face à Everton passe mal du côté des champions en titre. Plus que le résultat, c’est les circonstances qui irritent. N’importe où dans le monde, à n’importe quelle époque, Jordan Pickford aurait été exclu pour son attentat sur Van Dijk. Mais pas ce weekend à Goodison Park. Ajoutez un hors-jeu plus que limite sur un but refusé à Sadio Mané, et voilà de quoi faire prendre la plume aux Reds pour demander quelques explications à la ligue.

La Belle Histoire:

Résultat suprise pour le Fernandezico

Le match Real – Cadiz qui s’est soldé par une victoire historique de Cadiz (0-1), récent promu, est aussi un match entre deux frères : les frères Fernandez. Nacho Fernandez au Real, Alex Fernandez à Cadiz. Tous deux formés à la Casa Blanca, ils se retrouvent adversaires d’un soir, dans un match pourtant sans grandes émotions.

Photo: Ruben Albarran – Pressinphoto – IconSport

Le Chiffre

21

Kepa Arrizabalaga nous a habitué à des performances toujours plus désastreuses ces derniers mois. Petit bilan à ce jour: Le portier espagnol a réalisé 21% des erreurs de gardiens menant à un but en Premier League cette saison. A lui seul. On oublie pas de remercier Kurt Zouma pour sa complicité dans la quête de ce score face à Southampton, et Timo Werner pour le côté dramatique de la chose, lui qui voit sa superbe performance annihilée par là même.

La Tribune

RC Lens

Il était de retour après 5 ans de disette : le derby du nord. L’affiche de la 7ème journée de Ligue 1 a déchaîné les passions, surtout du côté lensois. Pour l’occasion, les supporters sang et or ont organisé une véritable haie d’honneur pour accompagner le bus de leurs protégés vers le stade Pierre Mauroy. Assurément l’une des images marquantes du weekend foot français. A défaut d’avoir pu rivaliser sur le terrain, le Racing reste intouchable en dehors.

photo: Jonathan Moscrop – IconSport

0
Share