[Tops/Flops] Manchester City – Borussia Dortmund : De Bruyne s’occupe de tout, pari manqué pour Terzic

Manchester City et le Borussia Dortmund ouvraient le bal des quarts de finale de Ligue des Champions ce soir à l’Etihad Stadium. En difficulté en championnat, les Allemands avaient à coeur de briller sur la scène européenne. Alors qu’ils pensaient avoir fait le plus dur en égalisant en fin de match, ils s’inclinent par la plus petite des marges (2-1). Voici nos tops et nos flops. 

Tops

Kevin De Bruyne en leader

Le capitaine des Skyblues revient au top de sa forme. A l’origine et à la conclusion de l’action sur l’ouverture du score, c’est encore lui à la baguette sur le but de Foden.

Le bloc Cityzen impressionne

Les Skyblues ont délivré une prestation collective de haute volée. Une maîtrise collective de quasi tous les instants. On ne peut que regretter un  nombre d’occasions converties un peu trop faible.

Le tonnerre de Reus

Le capitaine du BVB a inscrit le but de l’espoir côté allemand. Bien servi par Haaland, il trompe Ederson. Petit filet : sécurité !

Flops

Le pari osé d’Edin Terzić 

Pour pallier à l’absence de Sancho, l’entraîneur du Borussia a tenté le pari Knauff. Avec seulement 44 minutes en professionnel, l’international espoir était clairement trop tendre pour peser sur la rencontre. 

La sortie hasardeuse d’Ederson

L’international brésilien nous a offert sa spéciale à la 37e minute en sortant de ses buts. Il loupe son contrôle et voit Bellingham lui chiper le ballon pour filer seul au but. L’intervention de l’arbitre lui sauve la mise.

La précipitation d’Ovidiu Hategan 

Deux interventions litigieuses ce soir pour l’arbitre roumain. Un penalty sifflé pour City, finalement annulé après visionnage. Sur la deuxième action, il siffle un peu trop vite une faute sur Ederson. Le BVB aurait pu revenir à égalité juste avant la mi-temps. 

L’instant Ultimo Diez

Soixante-cinquième minute, Foden reçoit un ballon sur le côté gauche,  le long de la ligne de touche. D’un coup, le temps s’arrête et l’international anglais nous offre une merveille de contrôle orienté. Il se place dans le sens du but et élimine son adversaire direct. A montrer dans toutes les écoles de foot. 

Le tournant du match 

L’entrée de Thomas Meunier. En toute fin de match, l’ancien parisien oublie Gündogan dans son dos, qui n’a plus qu’à servir Foden libre devant le but.

0