Sénégal – Algérie : les notes

Après une ouverture du score très rapide, les Fennecs ont réussi à conserver ce précieux but d’avance face à des sénégalais qui auront tout donné. Cela n’aura toutefois pas été suffisant. L’Algérie remporte ainsi cette Coupe d’Afrique des Nations, 29 ans après la dernière.

Les notes du Sénégal

Gomis (4) : Il est mal placé et apprécie mal la trajectoire sur le premier ballon. Ça fait 1-0 pour l’Algerie.

Gassama (3) : Il a souffert… Un lion à terre.

Salif Sané (4): il dévie malheureusement le ballon sur l’ouverture du score algerienne.

Kouyate (3): erreur de placement fatale qui entraîne l’ouverture du score d’entrée de jeu. Excès de jeu long.

Sabaly (5) : Il a neutralisé Mahrez en première mi-temps. Sa frappe à failli se loger sous la transversale mais Mbohli était sur la trajectoire.

Saivet (4): l’homme des coups de pieds arrêtés… Tous ratés. Papa Alioune

Ndiaye (4) : précieux à la récupération un peu moins à la construction. Remplacé par Diatta (4) transparent.

Gueye (5): la sentinelle n’aura finalement pas su être décisif.

Sarr (5): un duel épique avec Bensebaini en première mi-temps. Il loupe la balle de l’égalisation en fin de rencontre.

Mbaye Niang (5) : son enchaînement contrôle-frappe juste avant la pause aurait mérité un meilleur sort. Volontaire mais ça n’aura pas suffi.

Sadio Mané (3): il portait l’espoir et les rêves de tout un peuple. Il rêvait du Ballon d’or mais à l’image de la CAN, ce rêve s’est également évanoui ce soir…

Les notes de l’Algérie

M’Bolhi (7) : La force tranquille. Il fait le job et rassure les siens quand la pression monte.

Zeffane (2) : Un seul être vous manque…. Le remplaçant d’Atal a énormément souffert des offensives menées par Mané.

Mandi et Benlamri (8) : Auront eu le mérite de faire preuve de lucidité dans leur surface pour repousser les multiples offensives sénégalaises dans un match électrique.

Bensebaini (2) : A délaissé le ballon pour se concentrer sur sa guerre des nerfs avec ses coéquipiers rennais.

Guedioura (4) : Très brouillon dans ses duels mais précieux dans son placement pour compenser les départs à l’abordage de ses compères du milieu.

Feghouli (4) : A eu du mal à exister à son nouveau poste dans un match où l’Algérie n’a pas souvent su utiliser le ballon. Pas à son avantage.

Bennacer (7) : Au vu de son regard durant les hymnes, il avait mangé du Lion avant le match. Visiblement affamé, il a continué son festin en dévorant ceux du Sénégal.

Mahrez (5) : Peu de ballons exploitables pour le héros des demies. S’est appliqué à aider les siens défensivement et poser le jeu quand c’était possible.

Bounedjah (One, Two, Three) : Le coeur de l’équipe. Sa véritable note est proportionnelle au nombre de courses effectuées et de duels engagés à 60m des buts adverses. Match dans la continuité de sa CAN, qu’il offre à l’Algérie d’un but à son image, à l’arrache, sur le seul tir du match des Fennecs à la 1’.

Belaïli (5) : Presque aussi peu fourni que son capitaine, mais un danger constant pour la défense adverse balle au pied

Crédit photo: Giuseppe CACACE / AFP

L'Equipe Ultimo Diez