Lyon – Paris Saint Germain : les notes

La ligue 1 nous offrait ce soir la grosse affiche de ce début de saison. Lyon recevait le Paris Saint-Germain pour tenter de faire tomber le leader du championnat. C’était sans compter sur l’inévitable Neymar, qui permet aux Parisiens d’empocher les trois points grâce à un but en toute fin de match. Score final : 0-1. Les notes :

Lyon :

Lopes (6) : Des arrêts précieux, un face à face décisif remporté face à Neymar : il a été la hauteur de l’événement, comme lors de chaque gros match.

Marcelo (6) : Le Marcelo des grands soirs : celui qui ne coûte pas un but. A même été précieux sur quelques relances. Il a été si bon qu’il n’a pas pu tenir 90 minutes.

Denayer (5) : Un peu plus discret que ses deux compères ce soir, mais il a tout de même sauvé quelques situations. Le patron de la défense lyonnaise ne déçoit jamais.

Andersen (6) : Beaucoup plus solide défensivement que lors de ses précédentes apparitions. On repassera pour les relances tranchantes.

Dubois (5) : Gérer Neymar et les montées de Bernat pourraient faire partie des 12 travaux d’Hercule. Dubois n’est pas un héros, mais il n’a pas été ridicule.

Mendes (6) : Un pied pour couper les actions parisiennes, l’autre pour orienter le jeu lyonnais : le métronome des Gones. Tout ça pour se taper Tousart en 6 dans trois jours…

Koné (5) : Il a enfin eu l’autorisation de prendre son couloir. Et comme prévu, ses montées se sont révélées intéressantes Plutôt solide sur le plan défensif, malgré quelques oublis. Il a pris son carton hebdomadaire en deuxième mi-temps

Reine-Adélaïde (5) : Il a effectué 20 premières minutes de grande classe, puis a été présent par intermittence, comme le reste de son équipe. Remplacé (une nouvelle fois) en premier par Tousart (70e).

Aouar (3) : Cramé physiquement, en retard défensivement, peu de différences avec le ballon. Rendez-nous le vrai Houssem.

Dembélé (4): Etouffé par la défense parisienne, il a eu peu de ballons à se mettre sous la dent en première mi-temps. Ceux qu’il a eu ont tous fini en tribune. Un peu plus en vue en seconde période.

Depay (4) : A retrouvé sa position préférentielle de second attaquant. Le néerlandais s’est rendu disponible, mais était souvent trop esseulé pour bonifier les ballons reçus. Il est tout de même bien plus intéressant dans cette position que sur l’aile gauche.

Paris :

Navas (non-noté) : Pas sollicité, au contraire des spectateurs situés au 19e rang des tribunes au-dessus de lui qui ont essuyé l’ensemble des tentatives lyonnaises.

Meunier (6) : Maître de sa zone défensivement mais un manque de tranchant dans les trente mètres adverses. Le monde à l’envers.

Thiago Silva (6) : Il a pris le temps de savourer son gâteau d’anniversaire et d’ouvrir ses cadeaux entre deux offensives adverses.

Diallo (6) : Il a bien couvert sur les quelques situations où l’OL a tenté d’exploiter la profondeur. Sa complémentarité avec Thiago Silva est toujours intéressante à observer.

Bernat (5) : S’il a parfaitement assimilé l’appel à la Jordi Alba dans le dos des défenseurs, il a malheureusement eu tendance à être trop proche de l’Espagnol en ce qui concerne manque de variation dans son jeu

Gueye (4) : La machine à laver était réglée sur le programme éco.

Marquinhos (5) : ‘‘Le visage du nouveau PSG’’ n’était pas vraiment dans son élément dans un milieu qui doit faire face à un bloc aussi bas.

Herrera (5) : Le souci d’un joueur polyvalent correct dans beaucoup de domaines c’est qu’il n’excelle nulle part.

Di Maria (5) : Une soirée entre des moments de grande absence et d’autres ou il tente par tous les moyens de faire bouger les lignes. Globalement trop imprécis pour parvenir à ses fins

Choupo-Moting (4) : S’est distingué par ses retours défensifs à défaut de pouvoir s’exprimer dans de minuscules espaces.

Neymar (7) : Le staff parisien lui avait prévu un rendez-vous chez le dentiste après l’avoir vu se casser les dents sur la défense lyonnaise pendant une heure et demie. C’est finalement lui qui anesthésie le Parc OL d’un nouveau coup de génie.

Photo crédits : Iconsport

L'Equipe Ultimo Diez