Juventus – Lyon : les notes

Cristiano Ronaldo aura essayé, mais son simple doublé n’a pas sorti la Juventus du pétrin à lui tout seul face à Lyon. Victorieux à l’aller (1-0), l’OL a subi et a surtout survécu. Voilà les Lyonnais en quarts de finale de la Ligue des champions, à 3 matches du sacre. Jean-Michel Aulas va faire de beaux rêves. Les notes des 22 acteurs :

Les notes de la Juventus

Szczesny (4) : Rien à faire jusqu’au moment où un penalty lui tombe dessus. Un scénario qu’il n’a que trop vécu cette saison.

Cuadrado (3) : Feu follet, chien fou, choisissez la dénomination que vous lui associez d’habitude et ne gardez que le négatif.

De Ligt (5) : Pas grand-chose à signaler.

Bonucci (5) : On aurait pu espérer mieux côté relances. Défensivement on l’a connu pire.

Alex Sandro (4) : Oui il a été actif. Non il n’a pas réussi un centre.

Bentancur (4) : Provoque le penalty qui enterre les siens sans toucher son adversaire. Dur.

Pjanic (4) : Homme de l’ombre trop discret.

Rabiot (6) : Seul compagnon de jeu valable de Cricri ce soir.

Bernardeschi (3) : Cendrillon avait brillé pendant toute une soirée. Lui le temps de déborder la défense, et même pas de finir derrière.

Higuain (3) : À grands coups de soupirs et de grognements, il fait savoir qu’il en a marre. Comme ses coéquipiers sans doute.

Ronaldo (7) : Sort deux buts de nulle part qui ont entretenu l’espoir de la Vieille Dame.

À LIRE AUSSI – Maxence Caqueret et la théorie du beau football

Les notes de Lyon

Lopes (6) : Cristiano qui marque sur penalty, Lopes qui encaisse sur penalty. Classique.

Dubois (4) : Partie compliquée tant défensivement qu’avec la balle.

Denayer (5) : Prestation honnête avant son remplacement.

Marcelo (6) : Quel retour est le plus marquant, le sien sur Bernardeschi ou celui de Zizou en Bleu ?

Marçal (4) : Trop de longs ballons rendus à l’adversaire.

Cornet (5) : Beaucoup d’efforts mais trop brouillon balle au pied.

Guimarães (5) : Moins en vue qu’au match aller, il a tout de même beaucoup donné au milieu.

Caqueret (6) : Début de partie timide mais on peut saluer sa première en Europe avec les grands.

Aouar (6) : Quelques gestes de classe mais difficile de trouver ses partenaires ensuite. Sûrement le meilleur Lyonnais sur l’ensemble des deux matches.

Toko Ekambi (5) : Aligné pour sa vitesse, disons que la Lamborghini a pris quelques dos-d’âne.

Depay (7) : Un délice de panenka, célébration iconique, brassard fluo illuminant le stade vide. Le prochain poster à accrocher dans votre chambre est tout trouvé.

Crédit photo : Icon Sport

1+

L'Equipe Ultimo Diez