L’Ultimo Gazette du 26 octobre 2020

Une grosse actualité espagnole, un duel fratricide italien, des problèmes d’organisation français, une lutte brésilienne ou un carton hollandais. Votre tour du monde du football hebdomadaire vous en fait encore voir de toutes les couleurs cette semaine.

L’Affiche

FC Barcelone – Real Madrid

Un Clasico à l’heure de la sieste un samedi, tel est le merveilleux secret que détient la Liga et ses plannings dantesques. Si les deux équipes sortaient d’une défaite en Liga, elles ont su nous offrir un spectacle auquel on ne s’attendait pas. Dans une première mi-temps emballée, les joueurs sont allés d’un but à l’autre sans vraiment de pause, ni même de réelle construction, mais passons. 1-1 à la mi-temps après des buts de Fede Valverde et Ansu Fati, les petits cracks maison. Le retour des vestiaires fut beaucoup plus brutal pour le FC Barcelone, totalement débordé une fois un certain Luka Modric entré. Un but de Ramos sur un pénalty largement critiqué côté catalan, puis le Ballon d’Or croate viendra achever les Blaugranas, dans une action qui hante encore les rêves de Neto. 1-3 au Camp Nou, dans ce qui sera sans doute le dernier Clasico de Bartomeu…

 

Le Fuoriclasse

Patrick Bamford – Leeds United

 

Le vilain petit canard, le mouton noir, une tache de peinture sur une toile de maître. Depuis la prise de fonction de Bielsa, c’est peu dire que le buteur anglais de Leeds a été raillé pour ses performances disons… détonnantes. Avec la montée en Premier League et l’arrivée de Rodrigo Moreno, on se disait que le chemin du n°9 prendrait un virage serré en direction du banc. Puis voilà que tonton Marcelo Bielsa a replacé l’Espagnol en n°10, laissé Pat’ Bam’ en pointe et que celui-ci se met à martyriser les défenses de Premier League comme tout buteur d’une équipe du gotha anglais qui se respecte. On aurait bien conseillé aux Villans de se mouiller la nuque avant de passer d’une victoire 7-1 sur Liverpool à un triplé de Bamford dans la musette, mais on ne l’avait pas vu venir.

 

L’Ultimo XI

 

Sergio Herrera – Osasuna: Auteur d’une partidazo face à son voisin basque, le portier d’Osasuna enfonce encore un peu plus l’Athletic Bilbao. 5 arrêts et un Inaki Williams dégouté plus tard, Osasuna pointe à la 7e place de la Liga.

Andoni Gorosabel – Real Sociedad: L’enfant txuri urdin a bien grandi et nous régale chaque week-end de prestation un peu plus aboutie que la précédente. Cette fois-ci l’adversaire se nomme Huesca et ils ne lui ont pas causé beaucoup de soucis. 

Wesley Fofana – Leicester City: Sera-t-il à la hauteur ? S’adaptera-t-il à la Premier League ? N’est-ce pas trop tôt ? Quelles que soient les questions, l’ex stéphanois y a sans doute répondu en éteignant les attaquants d’Arsenal ce dimanche. 

Mats Hummels – Borussia Dortmund: On attendait une victoire des jaunes dans le derby contre Schalke. Une attente comblée, le Borussia n’ayant pas tremblé contre son rival. Une sérénité imprimée par l’Allemand, toujours tranchant dans ses relances, et en prime buteur.

Anaitz Arbilla – Eibar: Battre Séville quand on s’appelle Eibar ça n’arrive pas tous les week-ends, mais alors dominé un couloir dans lequel se trouve Jesus Navas relève de l’exploit d’une vie. Et cet homme aura été totalement imprenable.

Federico Valverde – Real Madrid: Premier buteur d’un Clasico qu’il a embrasé, Fede a remis le nom de Valverde au Camp Nou. Et ce n’était là encore, pas pour le plaisir des supporters blaugranas. 

James Ward-Prowse – Southampton: Vous n’aviez sans doute pas parié sur le bon James pour ce Southampton-Everton. Le capitaine et homme à tout faire des Saints est le grand artisan de la première déroute des Toffees cette saison.

Gaetano Castrovilli – Fiorentina: La Viola a toujours autant de mal à se détacher de la 2e partie de tableau ainsi qu’à se trouver des garanties dans son 11. Avoir un milieu capable de planter 2 buts et offrir le 3e contre un concurrent direct peut aider à y remédier néanmoins. Mention bonus au flow de l’italien, n°10 sur le dos pour sa 2e saion en pro.

Patrick Bamford – Leeds United: Voir la rubrique “le Fuoriclasse”.

Robert Lewandowski – Bayern Munich: Ceci est un appel à l’aide. Un dangereux individu connu de la police allemande et Europol a pris en otage ce spot dans la Gazette. Il est armé d’une palette extra-large et se tient prêt à vous planter un triplé chaque semaine.

Lassina Traoré – Ajax: 5 buts, 3 passes décisives face au VVV Venlo.. Rien que pour ces stats de baby-foot, on était obligé d’évoquer la performance. Plus de détails dans “Le Chiffre”.

 

Die Mannschaft

Sampdoria

 

Après une rouste inaugurale contre la Juve (3-0)  et une terrible remontada de Benevento au Stadio Luigi Ferraris (2-3), on pensait la bande à Ranieri repartie pour une saison aussi galère que la précédente. Mais la tendance semble s’inverser, et cela n’a rien d’une coïncidence. Un succès au mental contre la Fiorentina, avant deux roustes infligées à la Lazio (3-0) et l’Atalanta (1-3), toutes deux représentantes de l’Italie en Ligue des Champions. Attention, Don Quagliarella n’a pas toujours pas fini de briller.

 

Le Golazo

Lorenzo Insigne – Napoli

 

Deux frères, deux clubs, deux buts. Roberto Insigne avait ouvert le score face au Napoli de son grand frère Lorenzo… avant que l’aîné ne rappelle qui est le grand de la fratrie. Un coup de la spéciale Lorenzo, crochet intérieur et frappe enroulé et le tour est joué. Enfin, tout est normal si l’on regarde l’action dans un miroir, puisque le lutin napolitain a cette fois fait parler sa patte gauche.

 

Le Mister

Diego Martínez – Granada CF

 

Après avoir battu Séville la semaine dernière et le PSV ce jeudi, Granada continue sa belle série, en battant Getafe et en se plaçant sur le podium de la Liga. Si l’équipe a eu un peu de mal à lancer sa saison, entre barrages d’Europa et Liga (défaite 6-1 au Wanda Metropolitano), l’effectif de Diego Martinez semble avoir trouvé son rythme de croisière. Toujours aussi fort tactiquement, le XI qu’a présenté l’homme du club était largement différent de celui qui leur a permis de conquérir leur première victoire européenne de leur histoire. Et pourtant Granada a tenu tête à Getafe. Sur un pénalty obtenu par le petit nouveau en Andalousie : un certain Luis Suarez… Affaire à suivre.

 

L’Enjeu

Ménage à trois, façon brésilienne

 

Le Brasileirão bat son plein. Et alors que la mi-parcours approche, 3 clubs semblent partis pour se disputer le graal entre eux. L’Atletico Mineiro tout d’abord, a été tenu en échec par le Sport Recife 0-0, laissant 3 points d’avance à ses deux concurrents mais avec un match à rattraper. Les deux autres équipes en question s’affrontaient justement dans la nuit de dimanche à lundi, l’Internacional de Porto Alegre et le Flamengo. Beaux gestes, buts, tension vérifiée par l’attribution de 11 cartons jaunes, tout y était. Score final 2-2 qui ne fait pas d’heureux si ce n’est donc l’Atletico Mineiro, qui affrontera Flamengo dans deux semaines. Le peloton de poursuivants se tient lui à minimum 6 points de la tête, mené notamment par le Fluminense, le São Paulo FC et Santos.

 

 

La Déception

AS Monaco

Prendre 4-0 contre Lyon en une mi-temps est une performance inédite depuis un certain Guingamp – Lyon en Novembre 2018. Même période, quasiment même score à la fin (4-1 ici, 4-2 en Bretagne), il suffit de peu pour faire des destins croisés. Alors que Lyon nous avait habitué ces derniers temps à des matchs apathiques, ils ont trouvé plus nuls qu’eux et ça a bien plu à Toko-Ekambi. Prochain match à Monaco contre Bordeaux, un concurrent direct pour la 10e place.

La Décla

Hansi Flick

 

 

2020 nous en a réservé des surprises, mais celle-ci vient s’ajouter à la (très) longue liste. À l’issue d’une nouvelle balade pour le club bavarois (5-0 contre Francfort), le coach allemand, prend la parole et nous régale d’une décla lumineuse : 

« C’est important d’avoir un joueur comme Bouna Sarr au sein de notre effectif »

Blague à part, Bouna Sarr en est déjà à sa 2e passe décisive en 3 matchs avec le Bayern Munich.

Le Dérapage

Damien Le Tallec – Montpellier HSC

 

 

Carton rouge et exclusion logique, pour un Damien Le Tallec qui avait bien laissé traîner ses crampons sur les parties intimes de Sierhuis. 2e rouge pour Montpellier en 42 minutes, et une déculotté 4-0 de Reims à la Mosson. On se demande qui en avait le plus dans le pantalon…

Le Contre-Pied

Alberto Perea – Cadiz CF

88e, Alberto Perea fait son entrée sur le terrain et hérite au passage du brassard de capitaine qu’il doit remettre à un de ses coéquipiers. Mais trop tard, il n’a pas le temps de le donner à qui de droit, et c’est donc… dans son caleçon que le brassard passera quelques temps avant de trouver le bras auquel il était destiné…

Le Geste

Marcus Rashford – Manchester United

Il avait réussi à faire pression sur les autorités britanniques durant les vacances estivales, en pleine pandémie. Mais après avoir été décoré par la Reine, il relance auprès du Parlement la proposition de donner des tickets repas aux 1,4 millions d’enfants pauvres pendant les vacances de la Toussaint. Cette fois-ci les Conservateurs sont fermes et la rejettent. Lui laissant entendre qu’il ferait mieux de se cantonner au football plutôt que de faire de la politique. Ce à quoi le principal intéressé répond que ce n’est que de l’humanisme. 

Peu importe, si l’État anglais n’assure pas son devoir, les citoyens se bougent aux côtés du joueur de Manchester United, et une mobilisation sans précédents de villes, régions, arrondissements de Londres, conseils municipaux, cafés, restaurants, magasins et supermarchés font savoir qu’ils fourniront, eux, les denrées alimentaires qu’il manque au plus démunis. À Manchester, Marcus Rashford va lui-même prêter main forte dans la gestion et distribution de ces repas. Et il ne compte pas abandonner ces enfants, qui bénéficiaient jusqu’en 2019 de ces tickets repas…

À Leeds les supporters rejoignent cet élan de charité, en protestant à leur manière au nouveau système “pay per view” imposé ce mois-ci en Premier League. Les 15£ nécessaires pour voir leur équipe jouer seront tous reversés à la banque alimentaire locale, question de principes. Le foot anglais c’est des milliards d’euros sur la table, mais aussi des millions de supporters amateurs de foot populaire, qui savent nous redonner le sourire.

 

 

Les Chiffres

23: En secondes, le temps qu’il a fallu à Stuttgart pour marquer contre Cologne. Une équipe qui n’était donc vraiment pas là pour faire de la figuration dans la Gazette de la semaine dernière.

13: C’est le carton du week-end. L’Ajax est allé pulvériser le VVV Venlo chez lui 13-0. Record de buts en un match d’Eredivisie, record de buts en un match pour une équipe, à l’extérieur, bref, la grosse valise. Bravo aux joueurs de l’Ajax pour continuer de régaler les amateurs de beau football chaque semaine. Mais au vu de l’entrain affiché par les joueurs de Venlo et leur implication dans ce match, on croit deviner que certains contrats risquent de passer par la case broyeur dans le bureau du président du club.

La Censure

La Serie A lançait ce week-end de foot avec une opposition de style intéressante entre Sassuolo et le Torino. Un match que nous avions forcément coché dans notre agenda, et qui a tenu toutes ses promesses. Un scénario dingue sous la pression d’un Sassuolo intenable, un score final de 3-3, des buts sublimes… Enfin, il paraît parce qu’on a littéralement rien vu de tout ça, l’épais brouillard tombé sur Reggio d’Emilie nous ayant ramené aux soirées match sur Canal+ sans abonnement. On se doutait bien que cette affiche avait le potentiel pour venir animer la Gazette, mais sans doute dans une autre catégorie…

Les Tribunes

Gérer la présence des supporters en période de COVID, épisode 32. Nouveau twist dans cette série exceptionnelle, l’instauration d’un couvre-feu dont l’heure tombe en plein match. Scènes surréalistes en Ligue 2 notamment, où les supporters ont donc dû vider les stades alors que les matchs battaient leur plein.

Photo: Alexandre Dimou – IconSport

Le public était beaucoup plus nombreux quoiqu’un peu particulier du côté de Heerenven, aux Pays-Bas. Les Superfrisons avaient en effet installé pas moins de 15 000 peluches dans les tribunes pour sensibiliser les téléspectateurs à la lutte contre les cancers infantiles. Bilan: victoire sur et en dehors du terrain pour les bleu et blanc.

 

photos: IconSport

0
Share