0

Dans un match à sens unique (comme la précédente opposition entre les deux équipes), le PSG s’impose facilement (0-3) et se met dans les meilleures dispositions possibles pour la rencontre face au Barça mardi. Bulletin de notes.

Les Bordelais

Carrasso  : Pas aidé par la réussite insolente des Parisiens. Cette fois-ci, son maillot n’aura pas fait buguer la GoalLine Technology. Mais ça n’a absolument pas fait buguer Cavani non plus.

Sabaly  : Le 12ème homme parisien a parfaitement rempli son rôle de cheval de Troie.

Jovanovic  : Un match qui n’est absolument pas un cadeau pour lui. Mais il va faire du bien à la défense bordelaise.

Pallois  : Il a pris les messages de sécurité routière au premier degré. Un trait danger, deux traits sécurité. Sauf que si tu laisses deux traits à Cavani bah il t’allume les fesses.

Gajic  : Comme son collègue en -ic, il est bon bien qu’en difficulté face à des Parisiens d’un niveau supérieur.

Sankharé  : Grand favori du Dunk Contest depuis le forfait de Zach Lavine, il se repose pour l’évènement.

Toulalan   : Comme le nombre de cheveux noirs qu’il lui reste sur sa tête.

Plasil  : Contrôle-Passe. Contrôle-Passe. Contrôle-Passe.

Menez  : Phénoménaze.

Rolan  : Antithèse de la vitesse, Rolan a traversé ce match comme une âme en peine. Pourtant, du haut de son mètre 78, il a été abreuvé de centres. Comprends pas ..

Malcom  : Un oasis de football dans le désert du ballon rond.

Les Parisiens

Trapp  : Clean-Sheet pour le beau teuton, qui a (facilement) regagné sa place de titulaire. De là à dire que c’est l’assurance tout risque …

Meunier  : Kamano lui a donné un peu de fil à retordre. Mais lui aussi a sûrement gagné sa place pour le Barça. Où ça sera un grand test.

Marquinhos  : Propre et sans bavure.

Kimpembe  : Plus à l’aise sur un terrain de football que sur un Calcul Challenge.

Kurzawa  : Plus Francky Vincent que Bixente Lizarazu.

Verratti  : Le maestro est de retour. Et Paris déroule. Coïncidence ? A vous de voir …

Motta  : Il va énormément manquer au PSG mardi …

Rabiot  : Adri le Marquis a préféré perdre la moitié de ses ballons que de gagner des points aux yeux d’Emery. C’est une tactique …

Lucas  : Mardi il sera REMPLAÇANT MON FRERE

Di Maria  : A à priori plus peur de Draxler et Guedes que de Ben Arfa et Jesé tant il redevient un vrai joueur de foot depuis le mercato hivernal.

Cavani  : D’un réalisme insolant. Elle est loin l’époque des « Dommage Edi … »