2

Trois jours après leur humiliante défaite lors du Classico, les hommes de Rudi Garcia avaient à cœur de se reprendre, une nouvelle fois au Vélodrome. Et l’OM a de nouveau perdu, et sort de la Coupe de France. Après un match fou, Monaco s’impose 4-3 avec un extraordinaire Mendy.

Les Olympiens

Pelé  :  Il a compris qu’il ne pourrait pas entrer dans la légende de l’OM grâce à ses performances, alors il a décidé d’y entrer en prenant des coup-francs ridicules.

Doria  : Il fut une époque pas si lointaine où Brandao avait fait de la Coupe de la Ligue sa compétition. Bah si Doria voulait faire pareil, c’est raté.

Rolando  : Du cœur, des couilles, et une caravane.

Sertic  : Le meilleur défenseur olympien ce soir. Pas encore millésime mais bien loin du vinaigre prédit.

Bedimo  : Gênant. Pour son équipe mais surtout pour lui-même.

Sakai  : Encore des lacunes, mais beaucoup de coeur et d’application.

Vainqueur : Une vraie sentinelle, pas bien aidée par ses tourelles …

Lopez  : En deça physiquement et techniquement. Le plus difficile commence. Remplacé par Cabella (), le Solskjaer marseillais.

Payet  : Buteur. C’est tout et c’est déjà pas mal vu son corps plein de cornes de gazelle.

Thauvin  : Compatriote courage de Sakai sur le couloir droit. Mais l’allant offensif de l’équipe ne lui permet pas de s’exprimer.

Njié  : Shanta Ronald Pognon. Une crête de coq en plus.

Les défiscalisés

De Sanctis  : Rien à faire. Sauf aller chercher trois fois la gonfle dans ses cages.

Touré  : Payet étant plus en 10 que sur l’aile, il aura passé une soirée tranquille.

Raggi  : Le sosie de Mr Propre a fait un match bien sale. Pourtant il n’avait pas beaucoup de poussière à nettoyer.

Jemerson  : La tour de contrôle infernale. A mis Njié dans son porte-feuille, entre la carte Fnac et la carte vitale.

Mendé  : Pas à 100%, il a tenu à jouer. Pas à 100%, il a tenu à livrer deux passes décisives. Pas à 100%, il a même marqué son petit but. Qu’il n’a pas fêté, grand seigneur.

Bakayoko  : Très peu de choses à faire. Toutes bien faites.

Moutinho  : Cf Bakayoko. Un coup-franc marqué en plus.

Dirar  : Le Marocain sera sans doute bien meilleur au Mistral cette nuit qu’au Vélodrome ce soir.

Jorge  : Latéral de formation, crack annoncé, le jeune Brésilien a l’air prometteur. On demande à revoir.

Mbappé  : On n’a plus les mots, alors on va bientôt passer aux dessins pour lui déclarer notre amour.

Germain  : Dur dur de jouer contre son club de cœur …