3

Une fin de saison palpitante s’annonce entre Rhône et Saône. Les nouveaux symboles de réussite de la formation lyonnaise pourraient entrer dans le cercle très fermé des clubs français à avoir décroché un titre sur la scène européenne. Le club d’Aulas pourrait s’offrir une finale de rêve afin de décrocher la dernière place du podium au nez et à la barbe de la révélation niçoise de ce millésime 2016 – 2017

Bison Futé annonce du rouge dans le sens des départs

Cette saison, deux des emblèmes de la formation lyonnaise, reconnue sur le Vieux Continent, devraient quitter le cocon de la capitale des Gaules et tenter l’aventure à l’étranger.
Lacazette ne devrait pas manquer de sollicitations, qu’elles soient anglaises (le nom d’Arsenal revient avec insistance), espagnoles (El Cholo aurait coché le nom du joueur originaire des Abymes dans sa short-list) ou allemande (le profil du buteur aussi prolifique que complet intéresserait également les dirigeants de la Rhur pour compenser un éventuel départ de PEA).
Tolisso quant à lui devrait en toute vraisemblance traverser les Alpes et poser ses valises à Turin, où son profil du box to box est très apprécié pour renforcer l’entrejeu bianconero. Naples devrait revenir à la charge cet été mais le joueur préférerait tenter l’aventure dans le nord de la Botte.
Ces deux départs seront actés à la seule condition que les offres transmises par les clubs intéressés soient en accord avec la cote JMA.

D’autres joueurs devraient quitter l’OL à cette intersaison pour diverses raisons :
Mapou et N’Koulou pour rendement non conforme aux attentes et aux efforts financiers consentis pour le premier cité.
Ferri et Ghezzal pour cause de manque de visibilité quant à leur place dans le projet lyonnais qui se traduit par une diminution sensible de leur temps de jeu par rapport à l’exercice précédent. A noter que l’international algérien pourrait partir libre et ainsi jouer un bien vilain tour à son club formateur.

Du rouge dans le sens des arrivées souhaité dans ce chassé croisé estival

Après plusieurs saisons de vaches maigres afin de financer son nouvel écrin à Décines, Jean Michel Aulas l’a annoncé : il devrait sur les prochains marchés des transferts se montrer bien plus actif.
Pour ce faire il pourra compter sur différentes sources de revenus, à commencer par le produit de la valorisation de son actif joueurs (cf. liste non exhaustive citée ci avant).
Les produits liés à l’exploitation du Parc OL (merchandising, naming, prise ticketing, redevance d’autres évènements sportifs et/ou culturels), la seconde tranche des fonds chinois et les revenus classiques tels que les droits TV ainsi que les euros glanés suite à leur parcours européen devraient octroyer à Florent Maurice une enveloppe conséquente pour bien travailler cet été.
Ce dernier, en plus de compenser les départs planifiés au sein de l’état-major lyonnais, devra s’efforcer de combler les lacunes dans l’effectif rhodanien.

Un défenseur (a minima), rugueux et d’expérience, devra venir épauler Mammana qui commence à s’installer en charnière centrale et à concrétiser les belles promesses qui ont accompagné son arrivée. Coutumier du fait de rapatrier les anciens de L1, Aulas pourrait tenter de relancer Abdennour qui s’enlise dans son aventure valencianne.
La cellule de recrutement devra tâcher de renforcer les latéraux et en priorité le flanc gauche où Morel fait de son mieux mais force et de constater que ce n’est pas compatible avec les ambitions lyonnaises. Toujours dans le registre L1 deux profils semblent être intéressants : Marçal et Dalbert Henrique.
Les autres chantiers se situent d’une part au milieu pour compenser le départ de Tolisso et d’autre part en attaque pour trouver celui qui aura la lourde tâche de remplacer l’empereur lyonnais. Un attaquant couloir gauche ne serait pas de trop non plus… Bref, Flo Maurice aura des nuits courtes et devra investir dans quelques téléphones portables. Le mercato sur les bords du Rhône s’annonce plus qu’agité….

Trouver les soldats c’est bien, les préparer à la guerre c’est mieux…

Outre l’effectif, la direction du club devra réaliser les ajustements nécessaires pour que le club puisse être performant de la première à la dernière journée du prochain exercice qui s’annonce comme l’un des plus relevés de ces dernières années.
Une optimisation et/ou des changements au sein du pôle performance (staff médical et préparation physique) devront être opérés pour que le club ne soit pas pénalisé par des blessures à répétition et un démarrage en mode diesel sur la saison 2017-2018.

La lutte pour le haut du classement s’annonce des plus excitantes la saison prochaine.
Le PSG sera revanchard et voudra remettre les pendules à l’heure. L’OM version Mc Court sera scruté pour voir les fruits du travail du trio Eyraud-Zubi-Garcia.
Les clubs de la Côte d’Azur devront également jouer les premiers rôles. L’ASM, malgré la saignée qui s’annonce, devrait toujours être à la lutte pour les premières places, et l’OGN devrait continuer sa progression sous la houlette de Lucien Favre qui pourra s’appuyer sur de nouvelles trouvailles de sa cellule de recrutement.
Au nord l’attraction Bielsa est également source d’espoir pour le beau jeu, lui qui fut capable de faire revenir la ferveur dans les travées du Vélodrome et de métamorphoser des joueurs en une préparation et un travail acharné tout au long de la saison.
Pour finir le panorama des candidats aux places européennes, il faudra se rendre sur les bords de la Garonne où les hommes de Gourvenec devraient continuer à progresser en intégrant la philosophie et le plan de jeu de l’ancien coach breton… Le dernier candidat est comme depuis plusieurs saison déjà le meilleur ennemi des Gones qui ne devrait plus être coaché par Galtier vu que son discours a de plus en plus de mal à passer auprès de ses joueurs.

Compte tenu du niveau de compétition accru l’an prochain, le club du président le plus détesté du football français devra se démener. En effet, sans des ajustements sur son beau bolide il ne pourra pas accrocher le podium en comptant encore une fois sur un sprint final aussi remarquable qu’usant physiquement et psychologiquement. Et cela, pas sûr qu’il pourra l’accepter vu les efforts consentis et à venir…

Crédits photos : AFP PHOTO / MARCO BERTORELLO

@rafikfik1