[FINALE COUPE DE LA LIGUE] PSG-Monaco : les notes

Finale de rêve au Parc OL. Les deux meilleures équipes françaises se rencontraient pour disputer le trophée le moins prestigieux des 3. Et à ce petit jeu, c’est l’équipe la plus expérimentée, le PSG, qui s’impose 4-1 et conserve son trophée. Le premier de la saison (non, non, le trophée des Champions, ça ne compte pas).

Les Parisiens

Trapp  : Le plus bel Allemand du PSG depuis Christian Worns a vécu une finale très tranquille. Il n’a rien eu à faire. Ce qui ne l’a pas empêché de manger une sale lucarne par Toto Lemar. Mais l’histoire oubliera ce détail.

Kurzawa  : Toujours plus ailier que défenseur, il a eu beaucoup de mal face à Bernardo. N’empêche que ce soir, dans son duel à distance avec Mendy, bah c’est lui qui sort gagnant. Disons le moins pire.

Silva  : Il a martyrisé Mbappé. Entre fautes de bourrin et solides interventions il a fait régner l’ordre. Il ne devait pas savoir que c’était une finale pour être si propre …

Kimpembé  : La force tranquille. Il risque fort d’être l’un des hommes du PSG 2017-2018.

Aurier  : Sheyguey solide. Quand il est comme ça, il nous fait penser à Gandalf : « VOUS NE PASSEREZ PAS ».

Rabiot  : Le marquis était encore malade ? Va falloir aller voir ton généraliste Adrien …

Motta  : Important dans les grands rendez-vous. Son absence a fait défaut à Barcelone. Ce soir, sa tranquilité et sa propreté ont fait du bien à l’entrejeu parisien. Pas étonnant si les hommes d’Emery ont gagné la bataille du milieu.

Verratti  : Le maestro italien a livré son récital. Sa partition était très bonne, la symphonie victorieuse délicieuse. Définitivement autre chose que la musique d’ascenseur qu’il a livrée en mars.

Draxler  : Un but, une passe. Un double double symbolique pour celui qui a rendu l’attaque parisienne bien meilleure depuis son arrivée.

Di Maria  : Un pointu, une passe PES pour Draxler. S’il avait fait ça il y a 3 semaines, le PSG ne serait pas la risée du football européen.

Cavani  : Le matador a planté le taureau monégasque entre les deux yeux, de deux modèles de reprise de volée. Olé !

Les Monégasques

Subasic  : Des parades, encore des parades, mais toujours des buts encaissés. Vis ma vie de Steve Mandanda.

Mendy  : Plus Ghetto Phénomène que Jul ce soir. Pour les non-mélomanes, ça veut dire que c’est pas terrible du tout et qu’en plus c’est invendable. Sans doute un peu cramé par sa semaine à Clairefontaine.

Jemerson  : La charnière brésilienne a de beaux jours devant elle avec Jimmy. Le maillon fort du soir.

Glik  : Le Polonais le plus mauvais du soir. Oui oui, Krycho en tribunes a fait mieux que lui.

Sidibé  : Une passe décisive, une air défense. Tout le paradoxe Djibril Sidibé résumé en un match.

Bakayoko  : Marabouté pour avoir choisi la France au lieu de la Côte d’Ivoire.

Moutinho  : Il a gagné l’Euro au Stade de France, il allait pas gagner la Coupe de la Ligue au Parc OL. Marre de ces Portugais qui viennent gagner des trophées dans l’Hexagone.

Lemar  : Une lucarne incroyable. That’s all, rideau, bonne soirée.

Bernardo  : Le joyau de la Principauté a tenté de donner un peu de magie aux spectateurs et à ses supporters. Mais il était tristement seul ce soir …

Mbappé  : Pris en indiv par Thiago Silva qui lui a montré ce qu’était un zomme de Copacabana.

Germain  : Z’était dur pour Captain Valère ze zoir. Vivement qu’il chanze d’air et rezoigne Marzeille.

Je mène un combat vain contre le corporatisme et les magouilles dans le football français

Laisser un commentaire