0

Le dernier avant les vacances ! Ce n’est sans doute pas comme ça que Didier Deschamps a motivé ses troupes mais c’était bien le dernier match de la saison pour nos internationaux. Pour ce « crunch », beaucoup de changements dans le 11. Pas tous payants… Réduits à 10, les Bleus s’imposent 3-2, dans un match à rebondissements où les Anglais auront encore une fois montré qu’ils ne pipent plus rien au sport qu’ils ont inventé. Les notes !

Lloris  : Comme souvent il n’a rien eu à faire. Comme souvent il a encaissé des buts. Comme toujours il a plongé du mauvais côté sur le pénalty. Mais ne tirons pas sur l’ambulance.

Mendy (non noté) : Toute l’Angleterre ne devait avoir d’yeux que pour lui ce soir. Et puis, son genou a lâché après 20 minutes. Vacances anticipées. Et transfert avorté ? Remplacé par Digne (), qui a traversé le match sans éclats ni boulettes, mais avec beaucoup d’envie et de courses vers l’avant.

Umtiti  : Big Sam a marqué. Mais Big Sam s’est fait aspirer l’âme par Kane sur le premier but. Malgré tout, ensemble satisfaisant pour le numéro 3 qui ne déçoit jamais (ou très rarement).

Varane  : Une première période durant laquelle il a été solide dans les duels mais un peu mou sur le but encaissé. Expulsé dès le retour des vestiaires sur une faute peu méchante sur Alli en pleine surface. La double peine (et la débilité arbitrale).

Sidibé  : Djib a marqué. Mais Djib a fait passer Sterling pour Luis Figo. STERLING ! LUIS FIGO. La fraude a des limites que les buts marqués ne compensent pas !

Pogba  : Tel la reine des neiges, ce soir Paul était libéré délivré. Quand il a un ratisseur à ses côtés, qu’il peut se projeter, il est irrésistible. On attendait sa partidazo en bleu, on en a eu un échantillon. Maintenant il faudra confirmer contre moins fort, et dans des matchs à enjeu.

Kanté   : Ngolo a fait du Kanté et le jeu des Bleus le remercie. Précieux et à revoir.

Lemar  : Sa justesse technique a fait du bien à l’animation offensive. Décisif via le coup franc qui amène le premier but, Toto est à l’image de sa saison : efficace et prometteur. On le reverra …

Dembelé  : Sa bipolarité est son seul défaut. Un coup génial, un coup brouillon, Dembouz alterne le chaud et le froid, un peu comme ta plaque de cuisson dans ton appart étudiant. Mais quand il est chaud, le petit est bouillant. Deviens le crack que tu peux être stp.

Mbappé  : Les Anglais l’avaient découvert lors de la double rencontre contre City. Ce soir, ils l’ont adoubé (après s’être salement fait froisser par le petit). Qu’est ce qu’on a hâte d’être dans 10 ans pour voir s’il a confirmé tout ce qu’il nous montre.

Giroud  : Match compliqué pour Oliv’. Un magnifique but hors jeu et refusé, une tête décisive sur le but d’Umtiti, et Sidibé qui lui vole le ballon sur le but du latéral droit. Au final, il se sera fait hagar tous les bons ballons.