[Football Manager] Les 8 challenges à tenter de toute urgence

A l’occasion de la sortie de Football Manager 2018, Sport Interactive et UltimoDiez ont décidé de s’associer afin de vous présenter ce nouvel opus riche en nouveautés. Quelles sont les équipes les plus jouées ? Quels sont les plus beaux challenges à tenter ? Pourquoi préférer un jeu de gestion à un jeu de simulation ? et bien d’autres articles vous seront proposés afin de vous faire (re)découvrir le plus grand jeu de gestion footballistique du monde. 

Il est ENFIN là ! Alors que tous les joueurs commençaient à trouver le temps long sur l’édition 2017, Football Manager 2018 est dans les bacs depuis début novembre. Un opus plus complet et loin d’être une simple copie ou mise à jour. Au delà de ses nouveautés, et une fois passé le temps d’installation, la sempiternelle question arrive : Quelle équipe coacher ? Le PSG ? Le Real ? Le Barça ? Non non, trop facile ! Pour t’éviter les prises de tête, on t’a concocté 8 challenges que tu dois absolument tenter. Avec certains qu’on déconseille si tu es un José Anigo en puissance.

Le Stade Rennais

Dans la famille « j’attends un trophée depuis bien trop longtemps », le club breton arrive forcément en tête des aficionados de notre bonne vieille Ligue 1. Alors forcément, faute d’Hexagoal, la bande à François Pinault célébrera une Coupe de la Ligue comme une Coupe du Monde. L’occasion de devenir une légende en Bretagne, une sorte de Nolwenn Leroy du football. Et pour réussir cette mission premier trophée, vous aurez la chance de disposer d’un effectif jeune, composé de quelques joueurs à haut potentiel (Gnagnon, Sarr, Maouassa). Bon, point négatif, le jeu commence et Yoann Gourcuff est déjà blessé pour 3 mois… Mais avec les 5M de budget transferts accordés, à vous de trouver le 10 qui fera se lever le Stade de la route de Lorient !

Boca Juniors

Du Stade de la route de Lorient à la Bombonera il n’y a qu’un clic ! Finie l’ambiance feutrée de l’Atlantique, vous voilà désormais dans la ferveur argentine. A la tête du club tenant du titre, il vous faudra tenter de conserver cette distinction acquise au nez et à la barbe de l’ennemi de toujours, River Plate. Ce même River Plate du talentueux Marcelo Gallardo donc, mais pas que. Lanus, Estudiantes, ou encore le Racing Club tenteront de vous ravir votre trophée. Autre challenge, et pas des moindres, la Copa Libertadores que le club attend depuis 10 ans ! Pour être compétitif, il vous faudra forcément conserver vos meilleurs joueurs, et parmi eux votre goleador Dario Benedetto ou la caution expérience Fernando Gago. A moins que vous préfériez vendre pour réinvestir…

Glasgow Rangers

Un monument d’histoire ! Il va vous falloir de larges épaules et des idées révolutionnaires pour mener les Rangers vers le titre en Scottish Premiership. Depuis la liquidation de 2012, le club peine à retrouver son lustre d’antan. D’autant plus compliqué quand dans le même temps, le Celtic de Moussa Dembelé enchaîne les titres et les gloires. C’est donc plus qu’un challenge sportif mais une véritable bataille sociétale à laquelle vous prenez part face au rival catholique. Oui, on sait, ce challenge est relevé. D’autant plus que vous ne partez ni avec le meilleur effectif, ni avec des fonds illimités. Seulement 2 petits millions dans la poche. Pas de quoi faire des folies. Mais Ibrox Park n’a que faire des stars, le public veut du fighting spirit. A vous de l’inculquer à vos ouailles.

Leeds United

Bientôt 20 ans que les whites attendent de retrouver l’Europe. Pour les plus jeunes, le Leeds United ne vous dit sans doute rien. Mais pour les bientôt trentenaires, elle évoquera de nombreux souvenirs… Ah Alan Smith, Rio Ferdinand, Mark Viduka, Harry Kewell… Toute cette folle team a fait les beaux jours du club du centre de l’Angleterre, allant même jusqu’à tutoyer les sommets en Ligue des Champions. C’est après ce souvenir que vous allez devoir courir dans ce challenge qui s’annonce périlleux et qui vous demandera de la patience. Actuellement en Championship (2ème Division), le club emmené par Anita, Jansson et Alioski a toutes les armes pour jouer le ventre mou. A vous de déjouer les pronostics, avec pour commencer, un pactole de presque 6M d’euros.

RC Lens

Retour en France et cette fois, tout au Nord, où nous avons l’un des clubs phares du football français. Et pourtant, in real, les Sang et Or sombrent, année après année. Après avoir manqué la montée de peu l’an dernier, difficile de cacher les ambitions très élevées du club de l’emblématique Gervais Martel. La montée ou rien ! Mais on le sait, la Ligue 2 est un championnat piège, où l’envie prend souvent le pas sur la technique. A ce jeu, l’apport d’un peu d’expérience sera essentiel. Et peut être d’un 9, parce que Moussa Maazou… Mais il faudra être malin, car à Lens, l’argent est une denrée rare.

Le Qatar

Et bien oui, il n’y a pas que la vie de coach, il y a aussi la vie de sélectionneur, et celle-ci est très intéressante tout en vous dégageant du temps pour faire la vaisselle durant les périodes non internationales. Alors pourquoi le Qatar ? Tout simplement car (SPOILER!) Football Manager semble déterminé à retirer la Coupe du Monde 2022 à nos amis qataris. Parfois donnée à l’Australie, à la Chine ou même au Maroc (si, si), l’organisation de la CDM 2022 ne reviendra pas au Qatar. Qu’importe le nombre de billets dans les mallettes. Alors pour venger cette infamie, vous avez 5 années pour vous qualifier pour la première fois de l’histoire du pays, puis perfer dans la plus belle des compétitions.

Les Pays-Bas

Autre challenge avec une sélection nationale. Après avoir loupé l’Euro 2016, vous démarrez à la 6ème journée des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2018, avec 10 points soit 8 de retard sur la France. Autant dire que ça sent les barrages pour vous… Encore faut-il y arriver ! Chez les Oranjes, hors de question de rater deux compétitions internationales consécutives. Surtout quand on a fini troisième de la dernière Coupe du Monde, échouant aux portes de la finale sur une maudite séance de tirs au but. Et puis il s’agit du dernier challenge de la génération Robben-Sneijder-Van Persie, ils méritent bien de voir la Russie. Derrière, c’est plein de promesses mais peu d’expérience ; à vous d’entraîner cette bande de gamins vers les sommets et les sortir de leur torpeur. Oranje is the new black.

Le chômage

Pour les plus intrépides et les plus indécis d’entre vous, vous pouvez également laisser le destin choisir à votre place. Concrètement, si vous comptez chopper une Ligue 1 directement par ce biais, ça risque d’être compliqué. Comme dans la vraie vie, faut souvent faire ses preuves avec Susan Boyle pour avoir accès à Jennifer Lopez. L’avantage ? Les petits clubs, c’est formateur. Pas d’argent, des joueurs moyens, et généralement des infrastructures à faire peur. Mais n’oubliez jamais, plus la bataille est dure, plus la victoire est belle !

A vos challenges !

 

Photo credits :  AFP PHOTO / JUAN MABROMATA

Je mène un combat vain contre le corporatisme et les magouilles dans le football français