LOSC : les disparus

Souviens-toi, l’été dernier. Marcelo Bielsa déposait ses valises à Lille et commençait par faire un grand ménage au sein de l’effectif. Les joueurs jugés indésirables étaient mis à l’écart, dans un loft, et n’avaient d’autre choix que de quitter le LOSC. Certains étaient des cadres, d’autres pas vraiment. Mais savez-vous ce qu’ils deviennent aujourd’hui ? Tour d’horizon des rescapés.

Vincent Enyeama et Marko Baša, deux hommes du passé / MaxPPP

Ils sont en perdition

Vincent Enyeama

Il a rejoué le 10 décembre dernier avec la réserve en National 2, contre Croix (victoire 3-1). C’était son premier match depuis presque 8 mois. Enyeama est toujours barré par Maignan dans les buts lillois, et la forme du jeune gardien ne risque pas d’inverser la tendance.

Son contrat va jusqu’en 2019, impossible de continuer ainsi. Il est fort probable qu’il trouve un nouveau club cet hiver afin de revenir en sélection et jouer le Mondial. Le sélectionneur, Gernot Rohr, est ouvert à un retour de l’ancien capitaine et co-recordman de sélections (101 capes). Mais pour ça, il faut jouer.

Marko Baša

Titulaire la saison dernière en dépit de nombreuses blessures, le Monténégrin (35 ans) a rompu son contrat le 31 août dernier. Et depuis, plus de nouvelles. Il semble que Marko Baša ait mis un terme à sa carrière dans l’anonymat le plus total, malgré des touches en Allemagne au début de la saison. Une triste fin pour un grand bonhomme qui a disputé 196 matchs sous le maillot lillois.

Julian Palmieri

Il en a mis du temps ! Ce n’est que le 8 novembre que Palmieri a retrouvé un club, le FC Metz, et le 9 décembre, contre Rennes (1-1) qu’il a rejoué. L’ancien Bastiais (31 ans) a signé jusqu’à la fin de la saison, et il a peut-être déjà hâte qu’elle se termine. Metz est lanterne rouge de Ligue 1 et le maintien reste loin d’accès. Mais au moins Julian garde le sourire sur Twitter.

Ils sont heureux ailleurs

Rio Mavuba

Pas la peine de lui dire deux fois, Rio s’en va. Dès juillet, Mavuba signe pour 3 ans au Sparta Prague, 3ème du dernier championnat de République Tchèque. Titulaire, il dit s’y épanouir en famille (son fils a intégré le centre de formation) bien que son club ne soit que cinquième du championnat.

Eder

L’homme qui a offert l’Euro au Portugal est désormais loin de la sélection. Et du pays. Exilé au Lokomotiv Moscou en prêt, il se réjouit d’évoluer chez le (large) leader du championnat russe. 15 matchs disputés, dont 8 en tant que titulaire, et 3 buts cette saison. Il retrouvera l’OGC Nice en 1/16ème de Ligue Europa. A moins que son retour au LOSC se produise plus tôt que prévu ? Lui et Christophe Galtier n’y sont pas opposés.

Junior Tallo

Pas le Lillois qui nous ait le plus marqué, mais peut-être le plus serein aujourd’hui. Arrivé fin septembre au Vitória Guimarães, l’Ivoirien participe à la situation correcte de son club, actuellement 7ème de Primeira Liga. 12 matchs, 1 but et 3 passes décisives en championnat pour l’attaquant de 25 ans.

Au moins, ils sont loin

Eric Bauthéac

On ne s’attendait pas forcément à le voir filer aussi loin. L’ancien attaquant de l’OGC Nice évolue désormais en Australie, au Brisbane Roar FC. Il a inscrit son premier but le 17 novembre contre Melbourne. Seulement 8ème (sur 10) au classement, Bauthéac pourrait connaître une meilleure situation sportive. Cela étant, si on s’en réfère à son compte Instagram, les trajets pour se rendre au stade de l’adversaire sont plutôt sympas.

Marvin Martin

L’ancien Zidane évolue désormais au Stade de Reims, qui l’a débauché à la fin du mois d’août. Si son nouveau club est leader de Ligue 2, l’ancien Sochalien connaît une situation personnelle qui laisse à désirer. Marvin Martin a disputé 10 rencontres de Ligue 2 cette saison, dont seulement 3 en tant que titulaire. Malgré son but contre Auxerre le 27 novembre, il conserve un temps de jeu peu conséquent. Mais au moins, il est loin de Lille.

 

Photo Stephane Allaman / DPPI

J'aime beaucoup le foot. Et Marco Verratti. Surtout Marco Verratti.