Premier League : le cercle des 30

Samedi dernier contre Bournemouth, Mohamed Salah a atteint le nombre de 30 buts en championnat sur une saison. À Trois matchs de la fin de la saison, l’homme fort des Reds n’est pas prêt de s’arrêter là et a encore marqué face à West Brom avant-hier.

La Premier League existe depuis la saison 1992-1993. Et depuis toutes ces années, seule une poignée de joueurs ont réussi à marquer trente fois ou plus sur une saison de Premier League. Voici donc le cercle des 30.

Le premier de tous : Andrew Cole

Les fans de Premier League connaissent tous Andrew Cole. Le natif de Nottingham a vécu ses grandes heures avec Manchester United où il gagne cinq titres de champion d’Angleterre entre 1995-1996 et 2000-2001 ainsi qu’une Ligue des champions en 1999, deux FA Cup en 1996 et 1999 puis deux Community Shield en 1996 et 1997. Et pourtant, c’est à Newcastle qu’il passe la barre des trente réalisations dans un contexte assez hallucinant. On connaît Newcastle et son histoire dans le football anglais. Alors que les Magpies viennent d’être promus en Premier League, Andy Cole arrive en provenance de Bristol City. À peine revenu dans l’élite, les hommes de Kevin Keegan terminent troisièmes de Premier League en 1993-1994 avec un Cole en feu qui inscrit 34 buts au cours de la saison et qui finit également meilleur passeur du championnat. C’est un record qui ne compte plus car lors de cette saison, il y avait 22 équipes en Premier League. Sans doute a-t-il appris de son entraîneur, ancien grand attaquant de Liverpool.

L’un des plus grands : Alan Shearer

Alan Shearer… Comment l’oublier. À peine contrôlait-t-il le ballon que les supporters savaient qu’il allait finir au fond des filets. Il était hors normes. Le pur attaquant anglais qui combinait solidité physique et habileté balle au pied. Meilleur buteur de l’histoire de la Premier League, il réussit deux saisons de suite à atteindre et même dépasser les trente réalisations. À Blackburn, saison 1993-1994, il inscrit 31 buts, terminant derrière son compatriote Andrew Cole au classement des buteurs mais devant au classement de Premier League, dauphin de Manchester United. La saison suivante, tout réussit à Blackburn et Shearer. Les Rovers sont sacrés champions d’Angleterre et leur attaquant vedette dépasse à nouveau les trente buts, terminant meilleur buteur du championnat avec 34 réalisations (encore une saison à 22 équipes). Incroyable performance que d’atteindre deux saisons de suite la trentaine.

Le plus « discret » : Kevin Phillipps

On le connaît moins que les autres et pourtant il a tout autant de mérite que ses deux compatriotes d’au dessus. Resté six saisons à Sunderland, lui aussi a sa petite histoire. Les Black Cats sont promus à la fin de la saison 1998-1999. Comme Andrew Cole, à peine arrivé, le compteur flambe. Kevin Philipps termine meilleur buteur de Premier League avec 30 buts tous ronds. Mais tout ne s’arrête pas là, il obtient même à l’issue de cette saison le soulier d’or européen, récompensant le meilleur buteur d’Europe. Grâce a cela, il dispute l’Euro 2000 où malheureusement l’Angleterre ne passe pas les phases de poule. Tout de même une belle histoire pour Super Kev.

L’invincible : Thierry Henry

Tout le monde le sait, tout le monde le connaît. Thierry Henry fait évidemment partie de ces grands joueurs qui ont marqué la Premier League. Meilleur buteur de l’histoire d’Arsenal, il a presque tout gagné avec les Gunners. Au haut niveau depuis longtemps, sa saison 2003-2004 restera sans doute l’une des meilleures. La saison des invincibles. Arsenal remporte sa dernière Premier League jusqu’à présent, terminant invaincu en championnat. Son attaquant n’y est pas pour rien. Titi marque pile 30 buts cette saison-là et comme Kevin Phillips, il est récompensé du soulier d’or européen. Il gagne aussi le trophée du meilleur joueur de Premier League. La suite de l’histoire, on la connaît.

Le plus fort : Cristiano Ronaldo

Lui aussi, tout le monde le connaît. Plus que jamais au top niveau depuis des années, il a toujours été décisif. CR7 explose à Manchester United sous les ordres de Sir Alex. Lors de la saison 2007-2008, il remporte sa première Ligue des Champions face à Chelsea. C’est aussi cette saison qu’il marque 31 buts en championnat et comme Thierry Henry, il remporte le soulier d’or et le trophée du meilleur joueur de Premier League. Parmi ses buts, on se souvient tous de ce coup franc incroyable contre Portsmouth. CR7 a frappé et frappe encore.

Le finisseur en beauté : Robin Van Persie

Encore un Gunner. Arrivé à Londres en 2004, il y passe huit saisons. Et c’est lors de la dernière, en 2011-2012, qu’il atteint le cercle fermé des trente réalisations. Il est élu meilleur joueur d’Arsenal pour la deuxième fois et termine évidemment meilleur buteur du championnat. Il part ensuite à Manchester United où il devient champion d’Angleterre et reste meilleur buteur avec moins de trente buts. Sans doute des regrets, mais une retraite bien méritée. RVP est aujourd’hui à Feyenoord pour boucler la boucle, là où tout a commencé.

L’attaquant qui a du mordant : Luis Suarez

Luis Alberto Suarez. Le natif de Salto arrive en Angleterre au mercato d’hiver 2011 à Liverpool en provenance de l’Ajax Amsterdam. L’histoire d’amour avec les Reds commence. Et les drames aussi. Evra et Ivanovic en feront les frais. El Pistolero fusille ses adversaires. Et vient la cruelle saison 2013-2014. Le duo Suarez-Sturridge frappe la Premier League. Le sort en décidera autrement, Liverpool n’aura pas son titre de champion tant attendu depuis 1990. L’Uruguayen termine la saison avec 31 buts en 33 matchs de Premier League joués, ce qui lui vaut le soulier d’or européen, où il termine ex aequo avec Cristiano Ronaldo.

The Egyptian King : Mohamed Salah

Il l’a fait. 30 buts en une saison, 31 actuellement, égalant Suarez, Shearer et Cristiano Ronaldo. Mo entre dans le cercle. Et il ne va sans doute pas s’arrêter à trente. Il reste trois matchs de championnat. À lui d’être encore à fond et d’aller au bout en Ligue des champions. Et le plus incroyable dans tout ça, c’est qu’il n’est pas un numéro 9. Il a déjà la carrure d’un grand. Il qualifie son pays pour la Coupe du monde et va sans doute marquer l’histoire encore plus. Il bat déjà des records individuels en devenant le meilleur buteur africain de l’histoire de la Premier League, meilleur buteur du pied gauche avec 24 réalisations. Et bien évidemment, il a remporté hier soir le trophée du meilleur joueur de l’année en Premier League. Mo peut devenir le seul meilleur buteur de l’histoire en Premier League à condition de mettre un but ou plus sur les trois derniers matchs restants. Deux matchs à domicile contre Stoke et Brighton et un dernier gros déplacement à Chelsea, il a toutes les cartes en main pour filer seul en tête. Rendez-vous samedi prochain 13h30 face aux Potters.

 

Crédit photo: Lindsey PARNABY / AFP

Nissart, Scouser. Xabi Alonso est l'essence même de la classe sur le terrain comme en dehors.