Qui est Duje Caleta-Car, le nouveau défenseur central de l’OM ?

Tout le monde attendait Super Mario, c’est finalement Duje Ćaleta-Car qui sera la première recrue du mercato estival 2018-2019 de l’Olympique de Marseille. Battu en finale de Coupe du monde dimanche, l’international croate passera sa visite médicale dans les prochaines heures et devrait parapher un contrat de 5 ans en faveur du club olympien. Le tout pour un montant compris entre 17 et 20 millions d’euros. La bonne pioche ?

Ahhhh que cette Europa League 2017-2018 aura fait du bien à l’Olympique de Marseille. On le savait déjà, elle avait mis un peu de beurre dans les épinards. Mieux, elle avait quasi définitivement réconcilié l’équipe avec son public. Elle était également une belle vitrine dans le cadre d’un mercato estival presque décisif tant le besoin du club de retrouver la Ligue des Champions se fait sentir. Ce qu’on ne savait pas en revanche, c’est qu’elle allait servir de scouting grandeur nature pour ce fameux mercato estival. Car Duje Ćaleta-Car connaît déjà le Vélodrome, il est venu en repérage deux fois avec son ex-club de Salzbourg. Il n’en est pour le moment jamais ressorti victorieux. De ses deux passages dans le volcan olympien, il retiendra sans doute plus la demi-finale aller d’Europa League (victoire 2-0 de l’OM) que le dernier match de poule joué mi-décembre à huis-clos partiel (0-0), et ce, ne serait-ce que du point de vue de l’ambiance.

Arrivé de la succursale du RB Salzburg, le FC Liefering, à l’hiver 2015, DCC ne tarde pas à s’imposer dans les rangs de l’ogre autrichien. Il aura successivement la confiance d’Adi Hütter, Peter Ziedler, puis plus récemment celle de Marco Rose. En revanche, avec Oscar Garcia, durant l’année 2016-2017, ce fut plus compliqué. En deçà de son potentiel et de ses performances, Duje connaît une année de banc, l’ex coach stéphanois lui préférant généralement la paire Miranda-Wisdom. Garcia parti à Sainté, Wisdom rentré à Liverpool et Rose arrivant, Ćaleta-Car retrouvera ses galons de titulaire pour ne plus les lâcher, en témoigne sa participation pleine aux tours préliminaires de Ligue des Champions et son parcours complet en Europa League (manquera un match pour cause de suspension).

On vous voit déjà venir avec la sempiternelle question : « vingt patates sur un gamin de même pas 22 ans tout droit sorti d’une ligue relativement obscure où Red Bull règne de manière hégémonique depuis presque dix ans, ce n’est pas trop ? ». On sait tous qu’en cas de four, cette question sera rapidement de retour sur le devant de la scène mais à ce jour, Duje Ćaleta-Car offre de nombreuses raisons de penser qu’il s’agit d’un excellent coup de la part de l’Olympique de Marseille.

Son nombre de matchs pro, ramené à son âge et aux compétitions jouées (en tant que titulaire) sont un premier indicateur. 9 matchs de barrage de Ligue des Champions, une vingtaine d’Europa League et plus de quatre-vingt en D1 Autrichienne, le tout, dans la grande majorité comme titulaire. Ensuite, son statut de vice-champion du monde et de néo-international qui pourrait intégrer à court ou moyen terme le 11 en fonction de la suite des carrières internationales de Lovren et Vida et de ses propres performances. Aussi car l’OM n’était pas le seul club à avoir flairé le bon coup, Séville et Lyon s’étant plus que renseignés. Enfin, car il dispose de toutes les qualités d’un central moderne. Grand (1,92m), excellent joueur de tête, solide dans les duels aériens et disposant d’une belle pointe de vitesse pour son gabarit, il semble être le complément idéal au CHAMPION DU MONDE Adil Rami.

Balle au pied, DCC est plus du genre Modrić que Lovren. À l’aise des deux pieds, Ćaleta-Car n’hésite pas à envoyer des missiles téléguidés sur la tête de ses attaquants ou dans la profondeur pour ses ailiers. De quoi ravir les charognards Ocampos/Thauvin et le pivot Mitroglou mais aussi ses milieux de terrain, à qui il ne manquera pas d’adresser des ballons propres. Côté athlétique, on le repète, Duje dispose d’un excellent jeu de tête, bien aidé par sa grande taille. A ce titre, il sera, pour l’OM, une arme dans les deux surfaces sur phases arrêtées (corner, coup-franc …). A condition, c’est vrai que les corners soient « forts, tendus enroulés » … Le possible point noir ? L’adaptation ? Sa capacité à se comprendre avec Adil Rami, à s’intégrer dans un groupe uni et ce, sans parler la langue ? Bien que jamais évidemment, le cas Mitroglou a montré par le passé que ce groupe olympien ne laisse personne derrière lui, que le problème soit mental ou linguistique. De bon augure pour le jeune croate qui devrait manquer au minimum le premier match de championnat contre Toulouse.

https://twitter.com/RomainPeli/status/1018277555168776192

S’il doit encore s’améliorer notamment en un-contre-un, dans le placement et l’anticipation,  Duje Caleta Car représente l’idée de ce que Jacques Henri Eyraud se fait du « potentiel ». Après une première vague faite de potentiels internationaux français (Sanson, Amavi), l’avenir sera t-il fait d’arrivées de néo-internationaux étrangers ? Ce #MercatOM nous offrira peut-être une première réponse. Toujours est-il qu’avant l’arrivée d’un numéro 9, celle d’un ou deux milieux (central ou offensif) et éventuellement celle d’un latéral gauche, l’OM se renforce sensiblement à un poste clé. En cherchant toujours à se séparer de ses centraux qui n’auront pas de temps de jeu. Messieurs les directeurs sportifs, Doria et Hubocan attendent vos appels.

Crédit Photo : Dimitar Dilkoff / AFP.

Je mène un combat vain contre le corporatisme et les magouilles dans le football français

Laisser un commentaire