José Fonte : un homme fort inattendu à Lille

En signant cet été au LOSC, José Fonte a été la cible de beaucoup d’interrogations notamment en raison de son âge et de son niveau. Arrivé au milieu d’un projet qui mise sur la jeunesse, certains voyaient plus en lui le rôle de cador du vestiaire lillois malgré son inexpérience en termes de leadership. A la surprise générale, voilà qu’il remplit ce rôle à merveille. Mieux encore, il semble progresser du point de vue de son niveau de jeu.

Un changement de statut à point venu

Originellement – c’est à dire avant cette saison – José Fonte c’était l’archétype du joueur moyen, celui qui stagne dans des clubs type Southampton ou Crystal Palace, faute de mieux. Alors qu’il va fêter son 35ème anniversaire dans moins d’un mois, la pré-retraite semblait la voie la plus proche pour lui avec un départ pour la Chine au début de l’année. Toutefois, José aime trop le ballon pour rester là-bas, amasser de l’argent puis retourner dans son Penafiel natal en atterrissant en parachute doré. C’est pour cela qu’il signe au LOSC au dernier mercato estival. Très vite, il va obtenir la confiance de son coach Christophe Galtier et le brassard de capitaine lui est décerné lors de certaines rencontres. Il est le « grand professionnel » du club par excellence qui tire tout le monde vers le haut comme c’est le cas de Soumaoro qui joue sans doute à son meilleur niveau ou de Ballo-Touré qui joue plus libéré et semble finalement montrer un niveau qui lui correspond mieux. Très apprécié des supporters, il aime se prendre au jeu en complimentant la ville, le personnel du club, les Lillois en général, etc.

Celui qui était jusqu’alors toujours resté dans l’ombre de Pepe en sélection et qui n’était qu’un simple central qui avait du mal à gérer la profondeur en club prend une nouvelle dimension. En plus d’être le baroudeur de l’effectif lillois, il est également devenu une forme de « papa » au sein de cette équipe. Ainsi, des joueurs à fort potentiel tels que Thiago Mendes ont plusieurs fois affirmé lui être reconnaissant car il leur permet de progresser un peu dans leur jeu mais surtout dans leur mentalité. Vainqueur de l’Euro 2016, il a ce supplément d’âme. Il sait remporter une compétition lorsque l’on est outsider, il sait compenser des carences techniques par la force morale. Et c’est peut-être cela aussi qui fait la force du LOSC de cette saison : des joueurs de grande qualité à l’instar d’un Nicolas Pepe ou d’un Thiago Mendes, des bons joueurs de ballon comme Xeka ou Bamba et puis Fonte, joueur le plus âgé de l’effectif de loin (la moyenne d’âge de Lille est d’ailleurs de 23,9 ans).

Une hausse dans le niveau de jeu : explosion ou renouveau ?

Il y a un autre élément qui s’avère particulièrement inattendu et pourtant bienvenu pour le club lillois : la progression qualitative de Fonte. Alors que lors de la Coupe du Monde il y a six mois il avait encore énormément de difficultés dans la gestion de la profondeur, voilà que cette lacune s’est partiellement envolée comme l’a montré le match du Portugal face à l’Italie le samedi 17 novembre. Il est évident que le faible niveau de la Ligue 1 – en particulier cette saison – n’est sans doute pas étranger à ce regain de niveau. Toutefois, José Fonte joue mieux, à tel point que certains pensent que Rúben Dias, dont le poste de central aux côtés de Pepe était promis suite au Mondial, va devoir attendre son tour. Que l’on soit en accord ou pas avec cette opinion, le seul fait que la question soit posée est inédit depuis deux-trois ans et montre donc que Fonte connaît un upgrade insoupçonné.

Longtemps vu comme une forme de fainéant qui se reposait sur ses lauriers et qui, en plus de ses défauts intrinsèques, ne cherchait pas véritablement à les résoudre et se complaisait dans une zone de confort pourtant peu confortable qui le faisait stagner depuis une dizaine d’années, une agréable surprise est survenue cette saison avec sa bonne forme, qu’il tient d’un véritable retour au travail que, ici aussi, personne n’attendait. Même si son niveau suffisait en club et surtout en Premier League car il dispose d’un coffre physique très intéressant, ses carences étaient flagrantes lors des compétitions internationales : d’abord lors de l’Euro 2016 où il prenait le bouillon à quasiment chaque match (difficultés compensées par Pepe), puis cette année à la Coupe du Monde lors de laquelle il coûte des buts importants à la sélection portugaise (même s’il est évident que l’élimination du Portugal en huitièmes ne lui est pas totalement imputable car la responsabilité de cette déroute est largement collective).

Bref, José Fonte c’est un peu ce cadeau venu du ciel que personne n’espérait mais qui fait du bien. Évidemment, il est impossible de savoir si son niveau actuel va se prolonger au vu de son âge et d’une possible « rechute » mais il faut tout de même souligner que le garçon surprend, finalement un peu à l’image de cette saison de Ligue 1.

 

Photo credits : Marco BERTORELLO / AFP

4-4-2 losange et presunto comme exutoires.