Un an après avoir été nommé meilleur joueur de la Coupe du monde des -17 ans en Inde grâce à ses performances avec les jeunes anglais, celui que l’on nomme « l’Iniesta de Stockport », Phil Foden, a été appelé pour représenter les -21 durant cette trêve internationale. Alors qu’il a toujours été vu comme le joueur le plus talentueux dans les catégories de jeunes, Phil Foden vient de se faire dépasser dans ses records de précocité par un de ses compères, Jadon Sancho, qui est en effet devenu le premier joueur de ce millénaire à être sélectionné avec l’équipe d’Angleterre. Alors qu’un an plus tôt, ce même Sancho quittait la Coupe du monde des -17 ans après la phase de groupes pour pouvoir aller s’entraîner avec son club du Borussia Dortmund, et que Phil Foden devenait le meilleur joueur de la compétition en inscrivant un doublé en finale.

A l’heure où une nouvelle génération anglaise très prometteuse semble être sur le point d’éclore, revenons sur la carrière d’un jeune surdoué de Manchester dont l’éclosion est minutieusement orchestrée par Pep Guardiola, et dont l’explosion est probablement imminente.

Manchester City dans le sang

Stockport, ville du comté du Grand Manchester. C’est là que naît Philip Walter Foden, plus connu sous le nom de Phil Foden. Avec une famille supportant fièrement Manchester City et une précocité footballistique incroyable, Phil Foden intègre l’académie de Manchester City à l’âge de 8 ans. C’est en jouant dans sa cour d’école qu’il attire l’œil d’un recruteur de Manchester City nommé Joe Makin. Ce dernier est déjà revenu plusieurs fois sur l’histoire qui a fait passer Phil de la cour d’école à la cour des grands. « Nous avons des recruteurs dans tout Manchester. Peu importe l’endroit dans Manchester, s’il y a un match de football, il y a probablement un scout à la recherche d’un talent spécial à côté. Phil a été repéré à son école par un de mes scouts, et il a eu une recommandation. Il jouait pour l’équipe locale des Reddish Vulcans, et du fait de sa naissance en fin d’année, il était plus petit et plus fébrile, physiquement, que les autres. Mais tu lui donnais un ballon, et tout ça passait au second plan. Je me rappelle d’un match alors que ce n’était encore qu’un enfant, où tout le monde s’extasiait sur lui. A l’époque, on savait tous qu’on était en train de regarder un gamin spécial ».

Mais Manchester n’est pas la ville d’un seul club, et bientôt, des scouts de l’éternel rival Manchester United essaieront à leur tour de faire signer le natif de Stockport. « Pour donner un exemple récent, son cas ressemble à celui de Marcus Rashford. Tout le monde dans Manchester le connaissait quand il était jeune. Et c’était pareil pour Foden. Des scouts de nombreux clubs avaient pour habitude de l’attendre à la fin de ses matchs avec les Reddish Vulcans afin de parler à son père en espérant le faire signer. Mais c’est un grand fan de Manchester City, et je savais qu’il signerait ».

Mais être prometteur ne suffit pas dans le monde du football. Nombreux sont les exemples -particulièrement outre-Manche –  de jeunes joueurs extrêmement prometteurs dans les catégories de jeunes qui ne parviennent pas à franchir le palier. Mais pour Joe Makin, recruteur de Manchester City, Phil Foden a toutes les qualités pour exploiter le maximum de son potentiel. « C’est quelqu’un de très posé. Jusqu’à l’âge de 16 ans, chaque samedi matin, il avait pour habitude de s’entraîner avec son ancienne équipe des Reddish Vulcans, et jamais personne ne l’a entendu se vanter de jouer pour Manchester City ou de s’entraîner avec des superstars. D’ailleurs, il ne portait jamais son survêtement de Manchester City. Il se contentait de venir, de manière très discrète. »

Eclosion sous Guardiola

Si le nom de Phil Foden a vite gagné en notoriété dans les rues de Manchester, c’est certainement en juillet 2017 que le premier tournant dans la célébrité du jeune anglais a été marqué. Choisi par Guardiola pour la tournée de pré-saison aux Etats-Unis du club, c’est durant un derby face à Manchester United que Foden va impressionner, livrant une prestation débordante de qualité et de maturité. C’est ce qui lui vaudra le surnom « d’Iniesta de Stockport », ayant des caractéristiques similaires avec l’ancien joueur du FC Barcelone. Tout d’abord, Foden est un meneur de jeu, avec une très bonne lecture du jeu et de bons déplacements pour un jeu sans ballon excellent. Il est capable de marquer ou faire des passes décisives peu importe sa position sur le terrain, comme il l’a prouvé avec les équipes de jeunes de Manchester City ou de l’Angleterre. C’est un très bon passeur doté d’un excellent pied gauche, et un très bon dribbleur. Mais ce sont ses caractéristiques physiques qui sont particulières chez lui. Il est en effet très fin par rapport standards du monde professionnel, et pourtant, c’est un joueur très rapide doté d’une très grande endurance. Et malgré son relatif manque de physique, il est très dur d’arriver à lui prendre le ballon. Toutes ces qualités ont été mises en lumière durant le derby de pré-saison face à Manchester United, et son coach Pep Guardiola a déclaré à la fin du match : « Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu quelque chose comme cela. Sa performance était incroyable. Il a 17 ans, c’est un joueur de City, il a grandi dans l’Académie, il est amoureux du club, c’est un fan de Manchester City et pour nous c’est un vrai cadeau. »

Par la suite, Foden fera plusieurs apparitions sur le banc pour Manchester City, et il fera ses grands débuts en Ligue des Champions face au Feyenoord en remplaçant Yaya Touré à la 75ème minute le 21 novembre 2017. Il deviendra à 17 ans et 144 jours le quatrième plus jeune joueur anglais à prendre part à un match de Ligue des Champions. Et comme si battre les records de précocité semblait être sa destinée, il deviendra quelques semaines plus tard, le 6 décembre 2017, le plus jeune joueur anglais à débuter une rencontre de Ligue des Champions face au Shaktar, à l’âge de 17 ans et 192 jours ( défaite 2-1 ). Il fera ses débuts en Premier League le 16 décembre 2017 en remplaçant Gundogan pour une victoire 4 buts à 1 face à Tottenham. Et le 13 mai 2018, il deviendra le plus jeune joueur anglais à recevoir une médaille de Premier League après le sacre de Manchester City.

Son développement est orchestré par Guardiola, et tout doucement Phil Foden commence à devenir de plus en plus important au sein de l’effectif Mancunien. Durant cette nouvelle saison avec City, le natif de Stockport est titularisé pendant le Community Shield face à Chelsea (victoire 2-0), et il inscrit son premier but avec Manchester City durant le troisième tour de Coupe de la ligue face à Oxford United, dans le temps additionnel ( victoire 3-0 ).

Compte tenu de l’armada offensive de Manchester City et de la qualité au milieu de terrain, nul doute que Phil Foden aura fort à faire pour devenir un titulaire indiscutable dans les compositions de Guardiola. En effet, Manchester City, bien qu’aujourd’hui désireux d’avoir un centre de formation efficace, n’a pas un passif particulièrement encourageant concernant la gestion de ses jeunes pousses : Foden est, en effet, depuis le rachat en 2008, le seul joueur formé au club à avoir eu sa chance en Premier League. Le dernier s’appelait Micah Richards. D’autres joueurs formés par City ont cependant évolué en Premier League depuis, mais en empruntant des chemins différents. Ce fut le cas pour Daniel Sturridge actuellement à Liverpool et qui est passé par Chelsea, ou encore Kieran Trippier, actuellement à Tottenham et passé par Burnley. Il n’est donc pas dans l’habitude de Manchester City de se reposer sur sa jeunesse, et avec les sommes investies chaque année du côté de l’Etihad Stadium et le vivier de joueurs actuels au milieu (Kevin De Bruyne, Fernandinho, Gundogan, David Silva entres autres ), beaucoup d’obstacles sont susceptibles de se dresser devant le nouveau joueur des -21 ans anglais.

La tentation de l’étranger

Il est très dur pour les Anglais, peu importe les promesses qu’ils portent, de s’imposer dans leur club, particulièrement ceux du Big Four. Si des clubs comme Arsenal ou Liverpool donnent occasionnellement leur chance aux jeunes, il est plus dur pour eux de s’imposer à Chelsea ou à Manchester City. En général, c’est dans les plus petits clubs de Premier League qu’ils ont le temps d’évoluer et d’exploiter pleinement leur potentiel. C’est par exemple le cas de deux nouveaux joueurs appelés par Gareth Southgate. Les deux sont également très jeunes. Le premier est le milieu de terrain de Derby County prêté par Chelsea Mason Mount. A Chelsea depuis l’âge de 6 ans, il fut prêté une saison à Vitesse Arnhem. Avec du temps de jeu et la possibilité de s’exprimer, il réalisa une très bonne saison avec le club néerlandais, marquant 14 fois en 39 matches. Cependant jugé pas assez prêt pour intégrer l’effectif professionnel, il fut envoyé en prêt avec Derby County. Et son très bon début de saison avec l’actuel sixième de Championship lui attira les louanges du coach actuel, Frank Lampard, avec qui il partage des caractéristiques similaires sur un terrain de foot, ainsi que celles de Southgate. On pourrait également parler de l’exemple de James Maddison, milieu offensif de 21 ans de Leicester qui après un début de saison tonitruant avec l’ancien club de Claudio Ranieri, a également été appelé par le sélectionneur.

Néanmoins, c’est un phénomène outre-Manche qui pourrait lui servir d’inspiration. Si les jeunes anglais, à quelques exceptions se comptant sur les doigts d’une main, ne s’exportent pas ou mal, deux phénomènes sont actuellement en train de briser les codes avec leurs clubs respectifs de Bundesliga. Reiss Nelson d’abord, prêté par Arsenal et évoluant en prêt à Hoffenheim, et un certain Jadon Sancho. Alors qu’il a rejoint les Skyblues à l’âge de 14 ans après une formation à Watford qu’il a, tout comme Foden, éclaboussé de son talent toutes les catégories de jeune, l’actuel joueur de Dortmund n’a pas hésité à quitter Manchester afin de se voir donner du temps de jeu ailleurs. Plutôt inconnu du grand public au début de saison, Sancho réalise un incroyable début de saison à Dortmund (11 matches de Bundesliga joués, 4 buts et 6 passes décisives). Il est aujourd’hui considéré comme l’un des espoirs les plus talentueux de sa génération, et est sur le point de réaliser une très grande saison avec le Borussia Dortmund en occupant une place importante dans l’effectif. Un modèle d’évolution qui devrait servir d’exemple pour tous les joueurs anglais issus des différentes académies. L’exportation à l’étranger sous les ordres de coachs connus pour leur gestion des jeunes tels Nagelsmann ou Favre s’avère en effet être un succès.

Le futur

Beaucoup d’interrogations peuvent donc se poser concernant le futur de la carrière de Phil Foden. Ayant pourtant clamé son amour et sa volonté de rester à Manchester City plusieurs fois au cours de différentes interviews, il est la cible de clubs comme Dortmund, Leipzig ou encore la Juve. Une expérience à l’étranger pourrait permettre de le mettre sous le feu des projecteurs.

Guardiola, qui n’a plus utilisé le joueur cette saison, a déclaré après la victoire en Coupe de la ligue face à Oxford, que Foden « avait la qualité pour devenir un titulaire à Manchester pour les 10 prochaines années ». Certains éléments jouent en sa faveur concernant une éventuelle réussite sur la pelouse de l’Etihad Stadium : son talent bien sûr, mais aussi le fait qu’il soit un « homegrown » (pour être considéré comme « homegrown » il faut être, soit un joueur anglais, soit un joueur ayant passé plusieurs années en jeunes pour un club anglais, et chaque club doit en avoir au moins 8, chiffre susceptible d’augmenter avec le Brexit), ce qui est très intéressant pour un club comme Manchester City se reposant sur beaucoup de joueurs étrangers. En plus de cela, avec les calendriers surchargés de l’équipe, Manchester City pourrait avoir une solution en interne pour faire tourner en la personne de Phil Foden. Mais comme le rappelle le coach actuel des -21 ans anglais Aidy Boothroyd, tout ce qui importe pour Phil aujourd’hui, c’est d’avoir du temps de jeu. L’avenir nous dira s’il en trouvera du côté de Manchester, ou de l’autre côté de la Manche. Le joueur semble pour le moment déterminé à réussir dans son club de cœur, étant actuellement tout proche de prolonger son contrat.

@quentinschlz

Photo by Lindsey PARNABY / AFP

Si toi aussi tu veux que ton article soit posté sur ultimodiez.fr tu peux nous envoyer ton article sur ultimodiezblog@gmail.com