L’Ultimo Gazette du 12 Avril 2021

Le sprint final est lancé dans la plupart des championnats Européens. Il y a forcément beaucoup de terrains à surveiller, et la Gazette est là pour vous y aider.

L’Affiche

Eintracht Francfort – VFL Wolfsburg

Oui, c’était semaine de Clasico. Mais on a décidé de vous en parler un peu plus bas, pour faire la part belle à une affiche où les deux équipes se seront démenées pour faire le spectacle de bout en bout. Respectivement 4e et 3e de Bundesliga avec une belle avance sur leurs poursuivants, les deux équipes pouvaient consolider leur place à 6 journées du terme du championnat.

Si la quasi totalité des individualités intéressantes de part et d’autres se seront illustrées, c’est au final l’Eintracht qui voit son jeu offensif varié être récompensé, comme l’illustre la présence de Kamada, André Silva ou Jovic au tableau d’affichage. Wolfsburg au contraire, plus discipliné mais aussi plus prévisible et parfois trop timide malgré sa supériorité a laissé passer sa chance. L’Eintracht s’impose 4-3 et revient à 1 point de son adversaire du jour. Un résultat qui laisse également Dortmund à 7 longueurs d’une qualification en Ligue des Champions.

Le Fuoriclasse

Wahbi Khazri – AS Saint-Etienne

À 30 ans, Wahbi Khazri est auteur du premier triplé de sa carrière. Bourreau de Bordeaux ce dimanche, Saint-Étienne s’impose 4-1, avec donc 3 buts du Tunisien : une frappe à ras de terre au premier poteau et deux pénalties. Une victoire extrêmement importante pour les Verts qui se donnent de l’air dans la lutte pour le maintien. Soudés et emmenés par un Wahbi Khazri triomphant donc pour son retour de blessure, l’ASSE ira faire face au PSG le week-end prochain…

L’Ultimo XI

Ralf Fährmann – Schalke 04 : Réussir à faire gagner Schalke ces derniers temps relève d’un grand miracle. 4 arrêts pour maintenir son équipe à flot face à Augsbourg, le dernier rempart de Karl Marx Stadt ne cède pas.

Trent Alexander-Arnold – Liverpool FC : En difficulté ces derniers mois, Trent a attendu le jour où Gareth Southgate serait installé en tribunes pour envoyer un missile victorieux à la dernière minute dans les filets adverses. Malin.

Kurt Zouma – Chelsea FC : Les Blues se sont repris en championnat après la déroute face à West Brom. Une victoire 4-1 contre Palace qui a permis à Havertz et Pulisic de revivre, et à Zouma de briller, notamment en inscrivant un but. 

Martin Erlic – AC Spezia : Le match décisif du bas de tableau entre La Spezia et Crotone a tourné en faveur des Ligures. Le défenseur s’est montré décisif en offrant le but de l’égalisation à Maggiore avant d’inscrire le but victorieux qui assure quasiment le maintien des siens en Serie A.

Quini – Grenade CF : Hyper actif sur son côté gauche pour faire face à un Toni Villa des grands soirs, il est en plus auteur du but libérateur qui permet à Granada de s’imposer 2-1 à la 85e. Les Andalous sont toujours à la recherche d’un duo gagnant dans l’axe, pour les latéraux, ils sont plus tranquilles.

Stuart Dallas – Leeds United : Un doublé à l’Etihad Stadium contre un Manchester City inarrêtable pour une improbable victoire à 10 contre 11. C’est le faiseur de miracles de ce week-end en Premier League.

Leandro Paredes – Paris SG : Entre équipe remaniée et repos forcé pour certains en vue de la réception du Bayern, il n’était pas écrit que le PSG s’imposerait facilement à la Meinau. Chose en grande partie rendue possible par l’Argentin, dans un fauteuil face aux Alsaciens. Il s’est offert son 1er but en Ligue 1 d’un joli coup-franc.

Paul Pogba – Manchester United : Face aux Spurs, la pioche a décidé de sortir de son trou pour nous offrir un spectacle somptueux. Il aurait dû inscrire un but, mais on le pardonnera pour l’influence qu’il a eu sur le jeu mancunien. 

Jesse Lingard – West Ham United : Lingard brille et porte les Hammers vers une 4e place de Premier League. Voilà, ça fait quelques semaines que ça dure, et cette semaine c’est Leicester qui en a fait les frais. Ah, et du coup la réception de Chelsea dans 2 semaines peut envoyer West Ham en Ligue des Champions. C’est aussi inattendu que soudain, sans doute difficile à assimiler, alors nous vous proposons de retourner nos vestes tous en même temps, en toute discrétion et on en reparle plus.

Haris Seferovic – SL Benfica : Enfiler sa cape de super-héros un samedi pour redonner espoir à tout un peuple benfiquista, telle est la vie qu’à décider de mener l’attaquant suisse. Face à Paços certes réduit à 10 mais non moins 5e au classement, le Suisse a livré un récital de réalisme et de générosité. Deux buts et deux cadeaux offerts plus loin, Benfica s’impose 5-0 et retrouve un peu de confrort à la 3e place.

Wahbi Khazri – AS Saint-Etienne : voir Le Fuoriclasse.


Die Mannschaft

Leeds United

Un mois et demi sans défaite, ça se fête. Une telle série comprenant un nul contre Chelsea, demi-finaliste de la Ligue des Champions, encore plus. Et un maintien validé en gagnant chez l’intouchable leader alors ? C’est peu dire que les hommes de Bielsa auront souffert à l’Etihad Stadium. Ils auront néanmoins su trouver la faille sur leur seule frappe de la première période, signée Stuart Dallas. En revanche, l’exclusion de Cooper avant la pause semblait éteindre tout espoir de rééditer l’exploit de tenir un nul comme à l’aller.

Ce qui devait arriver arriva, Ferran Torres convertissant l’une des 30 tentatives des Citizens à 15 minutes du terme. On se dirige alors vers le plus cruel des scenarii… et c’est Dallas qui se montre le plus impitoyable en scorant en bout de course sur son 2e tir, le 2e de son équipe, dans le temps additionnel. Non, pour une fois ce n’est pas du génie tactique de Bielsa qu’est venu le salut de Leeds. Mais bien de toute la confiance et de l’état d’esprit qu’il aura insufflé à ses joueurs depuis 2 ans, chose qui leur a déjà permis de réaliser l’impossible. Allez, encore un effort, la Ligue des Champions n’est que 10 points devant.

Le Golazo

Gabriel Rojas – San Lorenzo

Tenu en échec par le Club Atletico Platense jusqu’à la 75e minute (2-2), San Lorenzo s’en est remis à son latéral gauche pour débloquer la situation. Grâce  à cet incroyable envol de Gaby Rojas, Les Gauchos de Boedo restent en course pour se qualififier pour la phase suivante du championnat argentin.

Le Mister

Pacheta – CD Huesca

Huesca est sorti de la zone rouge ce week-end en battant Elche. Une première depuis la 7e journée de Liga. À la tête des Oscenses vendredi soir : Pacheta, ex-entraîneur d’Elche, limogé l’été dernier après avoir permis à son équipe d’accéder à la Liga. La revanche est belle puisqu’en s’imposant 3-1, Huesca enfonce Elche en zone de relégation, et continue sur sa lancée amorcée avec l’arrivée de son nouveau coach le 21 janvier. Avec toujours la même idée d’un jeu ambitieux, un milieu compact et un Rafa Mir de feu, Pacheta semble avoir trouvé la clé pour éviter une relégation jusqu’alors fatidique. En prenant des points face à des concurrents directs…

L’Enjeu

Clasico et cadeau de l’Atletico

Un seul homme aura réussi à faire basculer le Koeman-ball : Federico Valverde. Contrarité par une excellente lecture tactique de Zizou, le FC Barcelone s’incline 2-1 sur un merveilleux but de Benzema et un coup-franc de Kroos. Même si Mingueza avait égalisé à la 60e, le Real Madrid prend les 3 points et s’installe provisoirement sur la première marche du podium de Liga. Tout est à refaire pour l’Atlético de Madrid, qui laisse échapper des points depuis trop de matchs et qui avait déjà dû se méfier du retour tonitruant du Barça. 3e concurrents au titre, les Merengues n’auront eu qu’à élever leur niveau de jeu pour venir à bout des Catalans. Les Colchoneros ont eux encore mouliné face au Bétis malgré une entame sérieuse (1-1) et quittent le Benito Villamarin toujours leader de Liga (67 points), mais avec seulement un point d’avance sur le Real Madrid (66) et deux sur le Barça (65). La saison va être encore longue pour ces trois là…

La Déception

Spartak Moscou

Les mois entiers durant lesquels le Zenit et le Spartak étaient sempiternels co-leaders semblent déjà loin. Il aura suffi d’un rien, à vrai dire de seulement deux défaites depuis la reprise du championnat russe pour voir le Spartak sans doute définitivement lâché. Déjà battus par le Rubin Kazan, les hommes de Tedesco ont cette fois chuté dans le derby contre le Lokomotiv dans une RZD Arena pleine (2-0). La faute à un énorme Guilherme sur sa ligne notamment, à l’expulsion de Ayrton Lucas et à une nouvelle réalisation de François Kamano. Plus que 5 journées à jouer, et le Zenit s’échappe donc avec ses 7 points d’avance vers son 3e titre de Premier Liga consécutif. Le Spartak voit les vert-et-rouge revenir à 1 point, et peut sentir arriver la menace du Rubin Kazan, du Dynamo Moscou et du CSKA Moscou, tous à 4 longueurs.

La Décla

Ousmane Dembélé

Une interview de Ousmane Dembélé offre forcément quelques pépites. Pour BeIn Sports, le joueur du Barça s’est confié. Et après avoir confirmé sa bonne hygiène de vie ou encore son amour pour Thomas Tuchel, Dembélé a révélé pourquoi les joueurs de Barcelone savaient que la course au titre n’était pas terminée, et cela meme avec un retard conséquent. Ousmane a révélé les paroles d’un ancien protégé de Diego Simeone…

https://twitter.com/AtletiFrancia/status/1380961244677615617?s=20

Le Dérapage

Fejsal Mulic – Seongnam FC

Il faut aller au Japon pour trouver l’image insolite du week-end. Mulic est lancé dans la profondeur et s’en va seul vers le but pour augmenter l’avantage de son équipe et inscrire par la même occasion son doublé. On ne sait pas trop ce qu’il a pu se passer dans la tête du joueur, mais pris dans un élan d’euphorie, le buteur enlève son maillot pour célébrer. Ce n’était sans doute pas la chose la plus intelligente à faire, surtout lorsque l’on est déjà averti. Le mal est fait. Mulic se rend compte directement de sa boulette mais ne peut éviter le deuxième avertissement et donc l’exclusion. Cela n’empêchera pas les siens de s’imposer et de prendre la troisième place du championnat. En revanche, l’équipe devra faire sans son joueur pour affronter le leader, Jeonbuk Motors. 

Le Contre-Pied

Vedran Corluka – Lokomotiv Moscou

Depuis qu’il a annoncé sa retraite, Vedran Corluka prend du bon temps après chaque match. À 35 ans il est toujours titulaire indiscutable de la défense du Lokomotiv Moscou, qui s’est imposé dans le derby moscovite face au Spartak. Pour fêter ça, le vétéran croate, qui a “mal joué” selon ses dires, a une fois de plus sorti la bière d’après-match. Un rituel.

Les Gestes

Gautier Hein – AJ Auxerre

Celui-là aurait largement pu prétendre à la catégorie Golazo du week-end. Mais le festival de Gautier Hein a tout autant sa place ici. En démonstration face à Niort, l’AJA par l’intermédiaire de son milieu offensif enfonce le clou. L’ancien messin est lancé côté droit et part dans une série de dribbles improbables. Percussion, crochets et surtout roulette dévastatrice pour finir. Chapeau l’artiste. 

Rachid Ghezzal – Besiktas SK

Et on s’offre un deuxième bonus avec l’ancien pensionnaire de Ligue 1. Parce que ça commence à faire beaucoup de fois qu’il passe de peu à côté d’une nomination, et que sa métamorphose en version algérienne de Lionel Messi se passe très bien.

Le Chiffre

10

Dix mois que Javier Pastore n’avait plus joué un match de football. Opéré de la hanche la saison passée et laissé de côté depuis fin janvier par Paulo Fonseca, l’Argentin a enfin fait son retour en entrant ce weekend contre Bologne. Pour notre plus grand plaisir.

La Tribune

Stade Rennais

Les hommes de Genesio se sont imposés ce week-end face à Nantes. Un derby breton bien tranquille, voire triste, le spectacle n’étant pas au rendez-vous. Grâce à Martin Terrier, le Stade Rennais retrouve des couleurs et enfonce son ennemi vers la Ligue 2. Une victoire qui se devait d’être au moins célébrée avec les supporters qui attendaient devant les grilles du Roazhon Park.

https://twitter.com/ErminigOfficiel/status/1381232141934137347?s=20

0
Share