0

On s’attendait à ce qu’ils animent notre mercato estival, ce furent des pétards mouillés. Pour des raisons bien différentes, ces 10 protagonistes sont restés bien au chaud, dans leur club. Partie remise, leur téléphone resonnera cet hiver, au pire l’été prochain. Quels sont les non-transferts les plus marquants du mercato estival ?

10/ PE Aubameyang : Kluivert l’a tué

La gazelle de Libreville a agité la première partie du mercato estival. D’abord envoyé en Chine contre une somme astronomique, il est par la suite sur les tablettes du Paris Saint Germain de Patrick Kluivert. Le numéro 1 hollandais sur Candy Crush est même à deux doigts de le faire signer. Mais il se fait jeter du club avant d’avoir conclu le deal. La suite ? On la connaît. Antero Henrique arrive, condamne ce deal et prend Neymar et Mbappé. Le foot parfois, ça tient à peu de chose.

9/ Thomas Lemar : la gauche caviar et défiscalisée

La nouvelle coqueluche du peuple français a longtemps été sur le départ. Désireux de voir autre chose que le Rocher, le beau Toto a eu des touches partout, et ce, jusqu’aux dernières minutes de ce mercato. A quelques minutes d’exceller face aux Pays-Bas, il était encore courtisé par Arsenal et Liverpool. Au final, il devra se contenter de Monaco. Ce qui n’est pas pour déplaire à Falcao…

8/ Marco Verratti : Di Campli, c’est fini

Son cas a déclenché la colère de Nasser. Courtisé par le Barça, son agent et lui tentent de forcer son départ. Durant de longues semaines, le club de Bartomeu et la presse catalane mettent la pression, de façon virile mais (presque pas) correcte. Au final, Verratti est forcé de mettre un terme à son association avec son agent de toujours, Di Campli. Nasser gagne son bras de fer d’avec le Barça, et les mettra à genoux quelques semaines plus tard. On n’énerve pas un Qatari.

7/ Philippe Coutinho : on avait dit non

Liverpool avait été clair depuis le début du mercato : Coutinho est intransférable ! Et pourtant, de nombreux clubs ont essayé de jouer à le faire sortir des bords de la Mersey. Notamment le Barça. Encore eux ! Des offres sont arrivées, elles n’ont même pas été regardées. Pourtant, un célèbre insider nous avait dit que c’était Deal Done mi juillet. Merde, on le pensait vraiment dans les petits secrets du Barça …

6/ Fabinho : le cocu du Rocher

Les performances de Petit Fabien ne sont pas passées inaperçues l’an dernier. Alors cet été, comme pour beaucoup de ses coéquipiers monégasques, les offres ont afflué. Fabinho a vu partir jour après jour Bernardo, Mendy, Bakayoko son compère du milieu, Mbappé… Et lui, bah malgré une grande volonté de découvrir Madrid à l’Atletico, ou de rejoindre la colonie brésilienne du PSG, il est resté à quai. Espérons, comme pour Lemar, qu’il ne va pas traîner son spleen en cas de saison moins sympa que l’an passé.

5/ Hatem Ben Arfa : riche joueur de CFA

Il y a un an, Hatem débarquait à Paris, auréolé d’une énorme saison niçoise et d’un salaire incroyable, lui qui était alors courtisé par de très nombreux clubs européens. Une année de galère et de vidéos instagram plus tard, sa cote a drôlement baissé, et le PSG lui a montré la porte. Désireux de ne pas perdre sa deuxième et dernière année de contrat, Hatem a négocié sa sortie sans rabais. Le PSG n’a pas cédé, lui non plus, et ce malgré des intérêts de Chine, de Turquie ou encore de Nice. Hatem jouera donc sauf cataclysme en CFA. Et négociera son prochain contrat dès janvier prochain en tant que free agent.

4/ Diego Costa : divorce mais colocation

Il a longtemps été un fantasme sur la Canebière. L’immense Diego Costa a vécu un été de conflit. Le divorce avec Conte consommé, il s’est préparé durant tout son #Summer17 à bouger de Londres. Il a même envoyé des grands signaux en faisant des barbecues avec le maillot de l’Atleti. Mais l’Atleti était interdit de recrutement, et l’OM sans doute trop loin des volontés du brésilo-espagnol. Au final, à contre cœur, il reste à Chelsea. Il veut partir, Conte n’en veut plus et pourtant… Un beau bordel en perspective. Et surtout un gros gâchis.

3/ Ross Barkley : l’indécis de la Mersey

C’est l’histoire la plus incroyable de ce mercato. L’histoire veut que Barkley ait donné son accord à Chelsea. Il débarque chez les Blues, se met torse nu, commence à courir sur le tapis de course et se faire ausculter par le médecin. Et puis d’un coup, il se dit que non, plus envie. Il remet son t-shirt et repart à Everton. Aussi indécis qu’une femme le bon Ross.

2/ Riyad Mahrez : libérez Riri !

Comme Fabinho, il avait juste demandé à partir. Et puis, avec le temps, les portes se sont progressivement refermées. Avant hier minuit, Mahrez a dû se résigner. La triste vérité c’est qu’il restera un joueur de Leicester. Au moins jusqu’en janvier. Tout n’est pas perdu, il aura l’occasion de jouer avec le MVP Fut 2016, Ahmed Musa. Le football est parfois une pute, courage Riri.

1/ Alexis Sanchez : le paria de North London

En voilà un qui est à deux doigts du burnout. Soyons clair, il n’en a absolument plus rien à foutre d’Arsenal. Depuis des mois. Il rit sur le banc, il ne joue plus sur la pelouse, il agace dans le vestiaire. Bref, Alexis et Arsenal c’est fini et enterré. Sauf que celui qui se voyait à City, au Bayern ou au PSG, est toujours sous contrat avec les Gunners. Va falloir beaucoup de courage à ses coéquipiers pour lui pardonner…

Auraient pu être cités : les lofteurs marseillais, le duo comique Ferri/Grenier, l’ex traître Gigio Donnarumma, le bel André Belotti, Lucas et Di Maria les ailiers bankables, Séri le buffle à qui on aurait menti …

Crédits photos : AFP PHOTO / Odd ANDERSEN