1

Le samedi 14 octobre dernier, toute l’équipe de Winamax et l’agence SK Communication nous ont invités au Parc de la Villette, pour le grand lancement du Winamax Poker Tour 2018. A cette occasion, nous avons rencontré un des WIP les plus prestigieux de la Team, Daniel Riolo, qui nous a accordé quelques minutes. Le chroniqueur et animateur fétiche de RMC revient pour nous sur les événements de ce début de saison en Ligue 1.

Interview réalisée au lendemain de Lyon-Monaco, le 14/10/17

Daniel, le premier quart du championnat touche à son terme. Quels sont les premiers constats à tirer du côté de notre Ligue 1 ?

L’an passé, grâce aux multiples changements qui avaient eu lieu, on avait senti une mini révolution dans les ambitions et les intentions de chacun. Ces changements se sont poursuivis. Sainté a pris un coach prometteur, Nantes a rebondi après Conceicao en prenant un grand coach, ce qui n’était pas évident… Par rapport à l’an passé, c’est peut être pas à la hauteur des attentes qu’on avait. Ca ne veut pas dire que ça ne peut pas changer et continuer à progresser. Mais Sainté c’est un peu décevant, on s’attendait à mieux avec le changement de coach. Marseille, on pensait qu’on resterait dans la progression amorcée l’an dernier avec le nouveau projet et là aussi, ça patine un peu. Attention, ce n’est pas exclu que ça s’améliore…  Lyon n’a pas changé grand chose mais a fait un recrutement et pour le moment, ça ne répond pas totalement à ce qu’on espérait. Il faut encore que ça se mette en route pour tous les projets qui se sont mis en place et qui ont voulu changer les choses.

Pour le moment, le PSG a démarré très fort, on s’y attendait c’est normal, et personne ne semble vraiment pouvoir résister. Après c’est normal, Monaco a fait beaucoup de changements, en perdant des joueurs et en recrutant beaucoup. Ils ont recruté des bons joueurs sauf que pour réussir l’assemblage, il faudra du temps à Jardim. Dès qu’il y a eu deux trois absents, on l’a vu contre Lyon, l’équipe est un peu perdue. Elle peut gagner le match mais elle finit par le perdre, ça veut dire qu’il y a moins de sécurité et de confiance…

En règle générale, pas encore totalement en phase avec ce qu’on pouvait attendre mais je trouve qu’on est sur une pente ascendante.

Concernant l’affaire Neymar-Cavani, n’en a t-on pas trop fait ?

Qu’on en fasse trop, à partir du moment ou il y a une multiplication de médias et où tu te rends compte qu’il n’y a pas tant de clubs où il se passe des choses, bah le club où il se passe toujours quelque chose, celui où il y a des stars c’est le PSG. Alors oui on en fait sûrement des tonnes. Mais un truc comme ça, en Espagne ou en Italie, il est possible qu’on en parle au 20h…

Y’a eu une breaking news sur BFM TV le lendemain !

Ah non ! Je te parle du 20h ! Est ce qu’Anne Sophie Lapix ou Gilles Boulleau en ont parlé ? A partir du moment où tu as autant de médias… Ca fait partie du truc, le foot intéresse tellement de gens… Qu’on en ait trop fait ? Probablement mais il y a eu une vraie engueulade. Après une engueulade, on s’est tous engueulé avec quelqu’un et le lendemain ça passe…

Est ce qu’Unai Emery peut gérer ça ? Les égos ?

Il va falloir qu’il le montre cette année, qu’il ait la main mise sur l’effectif. Je pense qu’on peut juger un coach après 2 ans, il en est a un an et trois mois. La première année il n’est pas champion, c’est déjà une déception, même si Monaco fait une année stratosphérique qu’ils ne sont pas prêts de refaire. Cette année, Paris doit être champion. Après s’ils ne sont pas champions, ce sera un énorme échec pour Emery. Pour le moment l’échec est relatif, il fallait changer tellement de choses… Il fallait sortir les joueurs d’un confort de trois ans, d’habitudes de jeu, de hiérarchie dans le vestiaire, quand tu arrives et que t’es nouveau, ça demande du temps. Cette année, il n’aura plus de temps. Il faudra être bon et séduire en championnat, et en Ligue des Champions.

Il y a eu le premier accroc à Montpellier, c’est décevant, il faut le dire. Peuvent-ils gagner tous les matchs ? Ca se voit nul part ! Une équipe qui ne perd pas tous les matchs déjà c’est pas fréquent. Tous les plus grands champions de chaque période, Bordeaux, Marseille, Lyon, il y avait toujours 3-4 défaites max. Pour Paris, il ne faut pas qu’il y ait plus de deux défaites je pense.

Sur le modèle économique de la Ligue 1, on tend vers un changement d’horaires pour toucher le marché chinois. Bonne idée ?

Tous les autres grands championnats l’ont fait donc il est évident que dans le prochain appel d’offre, il y aura un saucissonnage des journées. Aujourd’hui, ce qui marche, c’est le match de vendredi, celui de samedi aprèm et celui de dimanche soir. Parfois un peu le dimanche 17h. Le reste, tu vois les audiences, tu comprends que personne ne regarde. Le samedi soir, professionnellement moi je regarde mais personne d’autre ne regarde. C’est fini le samedi soir. Il y aura pour le samedi 16-17h un bloc de 4-5 matchs. Pour que les gens puissent aller au stade.

Au niveau du supporterisme justement, les premiers constats de l’incident à la Licorne montrent que la barrière aurait été mal fixée. On a vu que le club s’est vite dédouané et a chargé les supporters, quelles peuvent être les sanctions ?

Le stade était mort. J’y suis allé y’a pas longtemps, ça ne m’étonne pas. Il tombait en ruines de partout. Niveau sanction, le club va être dans la merde. La sanction, je ne sais pas, ce n’est pas à moi d’en juger mais c’est dangereux ce qu’il s’est passé, il doit y des responsables. Là tout le monde respire, il n’y a pas eu de morts mais ça aurait pu être très grave…

Concernant les deux olympiques, c’est pas toujours folichon. Lequel peut selon toi finir devant l’autre ?

Celui qui a le meilleur effectif c’est Lyon. Il y a plus de bons joueurs à Lyon qu’à Marseille. Pour le moment, Traoré et Memphis, surtout Memphis, ne sont pas à la hauteur du montant de leur transfert. Mais il y a assez de bons joueurs à Lyon pour normalement faire deuxième ou troisième.

Un mot sur Fékir ?

Il est très très bien.

Et sa non sélection ?

Il y a deux façon de voir le truc. Soit tu dis, il revient seulement, il faut attendre un peu. Mais dans le même temps tu vois qu’il y a Thauvin et Payet là tu te dis que c’est pas normal. Fékir quand on l’a critiqué, c’est normal. Après sa blessure, l’an dernier, lui même dit qu’il est critiquable, qu’il n’a pas fait les efforts pour être irréprochable. C’est le plus gros salaire, il doit répondre aux attentes. T’es bon, bravo, c’est normal tu es le plus gros salaire, le numéro 10….

Et les autres non sélectionnés ? La cohésion de groupe tout ça ?

Deschamps fonctionne comme ça. On le sait. Il faut le savoir. On peut faire 150 débats… Sur le fond, je le critique énormément, mais on sait que ce n’est pas forcément avec les meilleurs joueurs que tu fais des perfs dans les compétitions internationales. Tu regardes le Portugal à l’Euro, l’Allemagne… Ca joue magnifiquement bien, j’adore cette équipe. Mais Low il privilégie toujours le groupe. Il appelait Podolski qui ne mettait pas un pied devant l’autre en club. Il appelait Klose qui était indiscutable en sélection mais pas en club…

Manu Petit me rappelait qu’il était monstrueux en club avec Pat Vieira et qu’en Equipe de France ils n’étaient pas associés dans les grands moments. Faut le laisser construire son groupe. C’est clair que dans le jeu il n’y a pas grand chose. Mais Deschamps n’a jamais construit sur le jeu. Il construit sur l’état d’esprit, la détermination. Qu’il nous montre, on verra à la Coupe du Monde. Ce ne sera pas beau mais il espère aller loin.

Un favori pour la Coupe du Monde ?

Allemagne, Espagne, Brésil semblent devant. Après derrière… Portugal, Argentine, France c’est outsider. La Pologne sera compliquée à sortir, l’Angleterre aussi… C’est très ouvert !

Un grand merci à Daniel, à toute l’équipe Winamax, et à l’agence SK Communication.