[Portrait] : Trent Alexander-Arnold : un futur grand

TAA. Trent Alexander-Arnold. Son nom commence à revenir de plus en plus. À peine 19 ans et déjà propulsé dans la cour des grands. Cette saison, il montre qu’il peut devenir un des meilleurs latéraux d’Angleterre, et peut être du monde dans quelques années si tout se passe bien pour lui. Petit portrait du jeune prodige de l’académie des Reds.

Un fait rare : sortir du centre de formation de Liverpool.

Il est difficile d’entrer à l’académie de Liverpool. Les jeunes de la Mersey ont tendance à plutôt rejoindre Everton (Tom Davies ou Jonjoe Kenny notamment). Le petit Trent lui bat tous les records de précocité. McManaman était arrivé à 16 ans, Carragher à 14 ans, Gerrard et Fowler à 9 ans, le jeune scouser est rouge dès l’âge de 6 ans. En effet, depuis cette génération, qui est vraiment sorti du centre de formation Kirkby ? Il y a le jeune Gallois Ben Woodburn, qui a 8 jours d’écart avec TAA, mais lui est né à Chester et est arrivé à 8 ans. Celui-ci a battu un record de précocité en étant le plus jeune buteur de l’histoire de Liverpool à 17 ans et 45 jours en League Cup contre Leeds, détrônant Michael Owen. Et petit fruit du hasard, les deux jeunes portent respectivement le numéro 58 pour Woodburn et le 66 pour Alexander-Arnold. Huit numéros d’écart, huit jours d’écart (et un an) pour leur date de naissance. Cette anecdote ne sert à rien mais c’est une jolie petite coïncidence.

Un battant qui ne lâchera rien.

Le jeune Trent fait donc ses premiers pas en pro lors de la saison 2016-2017. Il entre en jeu contre Tottenham en League Cup en octobre 2016. Et la marche est encore plus haute lorsqu’il débute titulaire à Old Trafford en janvier 2017. Milieu de terrain de formation, Jurgen Klopp le positionne latéral droit. Et il ne déçoit pas. Des performances plus que satisfaisantes. À l’issue de la saison 2016-2017, le jeune Trent totalise douze matchs en professionnel : cinq en coupe et sept en championnat. Alors il continue. Clyne se blesse à répétition, Joe Gomez aussi. Klopp fait donc confiance à TAA. La saison reprend le 15 août 2017 avec un barrage aller pour les poules de Ligue des champions à Hoffenheim. Et comme un symbole, c’est lui qui ouvre le compteur avec un sublime coup franc imparable.

Pas étonnant pour un natif de Liverpool qui a pour idole Steven Gerrard. Trent se révèle donc être un bon tireur de coup franc. Alors la saison avance, Clyne et Gomez ne sont toujours pas rétablis alors il continue son parcours qui commence à peine. Les performances restent très bonnes mais parfois il peut évidemment être fautif. On peut penser à ce match à Old Trafford en mars 2018 perdu 2-1 où Marcus Rashford l’a fait couler totalement. Mais Trent ne se laisse pas faire. Un mois plus tard, quart de finale de Ligue des champions face à Manchester City, on pensait que Leroy Sané n’en ferait qu’une bouchée, error 404. Les Reds s’imposent 3-0 et Trent a déjà un match référence. Et la meilleure dans tout ça, après un tacle il n’hésite pas à haranguer Anfield et ses partenaires comme Gerrard le faisait auparavant.

Pourquoi TAA ne lâchera rien ? Car il veut continuer l’aventure dans sa ville natale. Le gamin a ses objectifs. Évidemment, les titres. Tout joueur a pour objectif de gagner des titres. Alexander-Arnold gravit les échelons. La saison est pleine et bien réussie. Mais ce qu’il veut, c’est le brassard de capitaine. Tout comme Stevie G. Il le dit lui même ; « Tant que je n’aurai pas le brassard de Liverpool, je ne serai pas satisfait ». Il veut tout faire comme son idole absolue. Ce qui pourrait signifier qu’il va encore faire de longues piges du côté de la Mersey, de quoi ravir les supporters qui floquent déjà son nom au dos de leur maillot. Le petit a presque déjà tout d’un grand. Et il a de quoi garder les pieds sur terre, l’entourage est irréprochable, sa mère notamment. Et puisqu’on aime les petites anecdotes croustillantes quasi inintéressantes, voici un petit détail amusant. La grand-mère du petit Trent a été l’une des premières compagnes du légendaire Sir Alex Ferguson. La rivalité Liverpool-Manchester en prend un coup. Comme quoi tout est possible dans le football.

Et à présent, quel avenir pour Trent ? Pour sa première saison pleine, il est immédiatement récompensé. Dans un premier temps, il a les louanges de beaucoup d’anciens joueurs du Royaume. Lineker, Gerrard, même Rio Ferdinand ancien Mancunien. Klopp évidemment lui fait entièrement confiance. Et pourtant ce n’était pas gagné d’avance car Liverpool voulait le prêter à Leipzig afin de récupérer Naby Keïta plus rapidement que prévu en janvier 2018. La deuxième récompense ? À la surprise générale, Gareth Southgate le prend dans sa liste pour la Coupe du monde en Russie. Bien que Kyle Walker soit probablement celui qui débutera sur le côté droit des Three Lions durant la compétition, peut être le verra-t-on entrer en cours de jeu. Car le sélectionneur anglais l’a dit lui même au vu des choix de plusieurs jeunes joueurs de moins de 25 ans (Rashford, Alli, TAA ou Loftus-Cheek pour ne citer qu’eux) : « Nous choisissons des jeunes joueurs car nous croyons qu’ils sont les meilleurs ». Alors après avoir fait quelques gammes avec les sélections de jeunes depuis les moins de 17 ans, le petit Red peut encore aller loin. Rendez-vous dans quelques heures pour voir si le gamin de Liverpool aura du temps de jeu en Russie, sinon début août pour une nouvelle saison en Premier League et en Ligue des champions.

Photo by Paul Ellis / AFP

Nissart, Scouser. Xabi Alonso est l'essence même de la classe sur le terrain comme en dehors.