[Interview] Diabaté33 : « Nicolas de Tavernost doit trancher l’offre américaine dans les heures qui viennent »

Il est la « taupe » des Girondins de Bordeaux et fait partie des « insiders mercato ». Sur Twitter, Franck, plus connu sous le nom de @Diabaté33, dévoile des informations précieuses sur le club à travers le compte @Girondinfos. Il a accepté de se livrer pour Ultimo Diez.

Commençons par ton pseudo en hommage au grand Cheick, est-ce qu’un retour aux Girondins serait possible selon toi ?

Cheick Diabaté est un joueur atypique qui dépareille beaucoup dans le milieu du football. Il n’est pas le meilleur joueur du monde, mais il a des qualités différentes qui en font un mec attachant et surtout buteur. Aujourd’hui, il ne ferait pas tâche dans l’effectif des Girondins en manque de leaders et de buteurs… Après, il faut savoir que Cheick était gourmand financièrement lors de ses négociations de prolongation de contrat à Bordeaux. Il sortait de plusieurs saisons où, certes il marquait beaucoup de buts, mais où il était aussi très souvent blessé. Les dirigeants ont décidé de ne pas s’aligner sur les salaires demandés et donc il est parti. Pour finir et pour citer une personne du club lors de sa non-prolongation chez nous :  » Avec lui, tu joues à 12 contre 11 en phase offensive tellement il est présent dans la surface, mais par contre, tu joues à 10 contre 11 en phase défensive tellement il a du mal à se replacer… » Cela résume pourquoi les dirigeants n’ont pas souhaité le prolonger à l’époque.

Raconte-nous la genèse de Girondinfos.

J’ai décidé de me lancer dans les infos sur les Girondins, car il y a quelques années (et même encore aujourd’hui) le traitement médiatique à l’égard de mon club était caricatural ou proche du néant. J’en avais marre et je voulais un peu contrer cela en y apportant ma touche personnelle. Je ne supportais plus la désinformation ou l’information non vérifiée donc je me suis lancé en suivant une ligne de conduite : me rapprocher des 100% de fiabilité en termes d’informations sur mon club pour éviter la divulgation d’informations mensongères ou erronées. Ce n’est pas facile, c’est beaucoup de travail et parfois un peu de pression, car aujourd’hui, je n’ai clairement plus le droit à l’erreur : d’abord pour mes abonnés qui me font énormément confiance et pour mon sérieux vis-à-vis des sites qui me reprennent (Actu foot, Footballogue, Girondins33…). Je ne suis pas seul non plus dans cette aventure, j’ai des potes qui m’aident beaucoup pour produire du contenu sur les quatre comptes Twitter (@diabate33 / @Girondinfos / @Girondinsondage / @Girondinstats ), ainsi que sur Facebook et Instagram que l’on fait vivre au quotidien. Chacun a son rôle défini et ça marche parfaitement bien. J’en profite, d’ailleurs, pour les remercier grandement (Laurent, Valentin, Thomas ou Tuturlebordelais). Aujourd’hui, @Girondinfos dépasse clairement tout ce que je pensais, certaines informations transmises sur mes pages (Twitter et Facebook) dépassent souvent les 100.000 vues, ce qui est hallucinant vu de là où je suis parti. J’ai des abonnés extrêmement présents et actifs sur les réseaux sociaux avec qui j’essaye au maximum d’interagir ou discuter. Je pense personnellement que c’est tout aussi important d’envoyer une information, mais aussi de la faire vivre ensuite auprès des supporters (sondage, avis…). Croyez-moi, on ne s’ennuie jamais en tant que supporters des Girondins !

Comment sont tes relations avec les dirigeants actuellement, cherche-t-on encore à savoir qui se cache derrière Diabaté33 ?

Je vais direct couper court aux rumeurs à mon sujet, mis à part quelques échanges par SMS avec Nicolas De Tavernost dernièrement et quelques appels téléphoniques à l’époque où Jean-Louis Triaud était encore président des Girondins, je n’ai aucun contact avec la direction bordelaise. À chaque fois, je me suis présenté et j’ai expliqué pourquoi ou dans quel but je faisais cela, rien de plus. D’ailleurs, on ne m’a jamais signifié que j’étais l’ennemi du club. Ils savent maintenant qui je suis et où me contacter s’il y a un problème. Par contre, lors de mes échanges avec Jean-Louis Triaud, il m’a expliqué que certains tweets que j’avais diffusés, il y a maintenant quelques mois, n’étaient pas forcément appropriés : soit par rapport à des noms de joueurs suivis par le club que j’avais annoncés beaucoup trop tôt avant le démarrage des négociations, soit en rapport avec des informations que le grand public n’a pas besoin de savoir car du domaine du privé ou confidentiel (par exemple, j’avais annoncé le licenciement d’un kiné du club avant même que la personne intéressée soit au courant…). Pour cette raison, je ne veux plus faire les mêmes erreurs et je ne veux en aucun cas porter préjudice au club que j’aime. Ainsi, je ne sors pas ou je ne confirme qu’au dernier moment les noms des joueurs en négociations avec le club pour permettre au club de travailler plus tranquillement. C’est ma différence avec certains médias, je n’ai plus besoin de faire la course à l’information. Aujourd’hui, même quand un grand média transmet une information sur les Girondins, mes abonnés attendent que je confirme (ou non) avant d’y croire à 100%. C’est assez surprenant et très valorisant pour moi, mais cela prouve aussi que certains médias ont perdu beaucoup de crédibilité auprès de certains supporters. Sachez juste (et c’est de la source ultra fiable) que les dirigeants Girondins n’ont pas besoin de me suivre sur Twitter pour voir les informations diffusées : c’est simple, le téléphone de Stéphane Martin sonne instantanément avec la multitude de journalistes qui essayent de se faire confirmer mes informations lors de chaque diffusion sur ma page…

Est-ce qu’une de tes révélations a déjà pu avoir des incidences sur le déroulé d’un transfert, voire même le faire capoter ?

Clairement oui. Lors de l’été 2016, j’ai annoncé des contacts noués entre Bordeaux et Jeremy Pied (en fin de contrat avec Nice). J’ai transmis cette information fin mai/début juin avant même que le mercato soit ouvert. Dès lorsn cette information a été reprise de partout et forcement cela a réveillé l’appétit d’autres clubs (français, anglais ou turcs) et surtout la concurrence a fait monter ses émoluments. Tout ceci, m’a été expliqué par Jean-Louis Triaud, lui-même, que j’avais contacté à l’époque quand il était encore président du club. Ce n’est qu’un exemple, car il y en a eu d’autres… Depuis, j’ai pris le parti de ne rien divulguer tant que les négociations ne sont pas bien engagées. Pourquoi annoncer des noms de joueurs qui, au final, ne signeront jamais ? Pourquoi faire fabuler des supporters qui pourraient être très déçus si cela ne se finalise pas ? Pourquoi me faire mousser en sortant : ok, j’étais le premier à sortir l’info, je suis le meilleur, j’ai les infos mais en conclusion c’est mon club qui y perd et que je fous dans la merde ? Bref, avec toutes ces questions mon choix a été le suivant : je ne suis pas là pour vendre du rêve ou faire du buzz, juste là pour être le plus fiable possible et aider les supporters à s’y retrouver avec toutes les désinformations sorties, chaque jour, dans certains médias.

Qu’est-ce tu réponds aux supporters qui critiquent ton travail ?

Cela fait partie du jeu, je n’ai pas grand-chose à leur dire : sauf qu’il est marrant que ceux qui me critiquent le plus, sont ceux qui passent le plus de temps sur mes pages pour avoir la bonne info justement. Personnellement, je préfère parler de mes abonnés qui me suivent et me soutiennent depuis toujours. Sans eux, je ne suis rien, car ils m’aident tous au quotidien avec des informations qu’ils me transmettent sur divers sujets. Il faut savoir qu’un abonné sur mon compte, peut demain être une source potentielle pour moi. J’aimerais, à l’avenir, que mon compte soit encore plus participatif. Chaque abonné sur mon compte peut demain détenir une information sur le club ou sur les joueurs qui pourrait servir et intéresser les autres supporters. Je vais d’ailleurs prochainement communiquer un peu plus là-dessus pour amener mes lecteurs à devenir acteurs.

As-tu déjà été contacté par un média ? À l’image de Manu Lonjon, accepterais-tu de rejoindre un média si tu en avais l’occasion ?

Oui, je ne vais pas vous le cacher. J’ai eu pas mal de propositions diverses et variées, mais ayant déjà un métier valorisant et gagnant bien ma vie, je n’ai pas donné suite. Après, je ne suis pas fermé non plus, une bonne proposition peut toujours faire réfléchir. Simplement, j’ai toujours refusé les avantages ou les propositions dans le but d’utiliser mon compte pour faire du profit sur le dos de mes abonnés. Je veux et je tiens à garder mon indépendance et ma liberté d’expression.

Comment expliques-tu la légitimité que te confèrent certains journalistes en te citant directement comme source dans un article ?

Il y a énormément d’excellents journalistes avec qui je suis en contact régulier et avec qui j’ai de très bons rapports. Ils bossent, pour la majorité, convenablement bien, en tentant toujours de se faire confirmer les informations. J’apprécie qu’ils viennent me parler de tel ou tel article avant de les diffuser. Ce n’est pas toujours évident pour eux, car certains rédacteurs en chef mettent beaucoup de pression pour qu’ils sortent un papier parfois au détriment de la qualité… Je veille à cela et je n’hésite pas à le dire quand une information est erronée. Voilà pourquoi certains préfèrent m’en parler d’abord en privé, avant de diffuser une « saucisse ». Après, je ne cache pas non plus que je suis très mal vu par certains journalistes ou rédacteurs en chef de la presse locale avec qui les discussions sont impossibles. Mais on ne peut pas plaire à tout le monde comme on dit, ce n’est pas trop grave de mon côté…

As-tu des pistes pour le mercato des Girondins ?

Le premier objectif est de bien vendre Malcom (pas moins de 45m€). Le deuxième objectif : dégraisser l’effectif qui compte plus de 30 professionnels sous contrat. Troisième objectif : l’arrivée d’un bon avant-centre (grand, costaud et buteur surtout). Quatrième objectif : intégrer nos jeunes joueurs prometteurs sortis du centre de formation (Kounde, Youssouf, Tchouameni, Diarra, Nilor, Mandanda…). Bien entendu, tout ceci est dans un monde idéal. Le problème, c’est qu’en terme de mercato, la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain… Les offres et les demandes peuvent, parfois, faire évoluer tes objectifs. On n’a pas forcément les moyens de retenir coûte que coûte des joueurs suivant les offres qui peuvent être transmises. Mais dans l’ensemble, je pense que l’on aura quand même une bonne équipe pour pouvoir rivaliser, une nouvelle fois, aux places européennes en fin de saison.

Qu’en est-il de la situation de rachat du club ?

Les dernières nouvelles sont que GACP (fond d’investissement Américain) a formulé une nouvelle offre à Nicolas De Tavernost. Cette nouvelle offre est supérieure à la première grâce à l’appui d’un nouvel investisseur qui est venu se rajouter autour de la table de Da Grosa. L’actionnaire doit donner une réponse (positive ou négative) avant le 30 juin mais en attendant cela bloque pas mal le mercato des Girondins en vue de la préparation de la saison prochaine…

Enfin, Baptiste Lecaplain ferait partie de tes sources, tu confirmes ?

(Rires) Si Baptiste Lecaplain veut devenir l’une de mes sources j’en serais ravi !

Un grand merci à @Diabaté33 d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Crédits photos :AFP PHOTO / MEHDI FEDOUACH

Les passements de jambes de Diabaté, la finesse de Salah et la lucidité de Batshuayi. Bref l'amour du beau jeu.

Laisser un commentaire