Gonzalo Higuain, le remède au blues offensif de Chelsea ?

L’attente fut longue. Interminable pour certains fans. Son transfert a fait couler beaucoup d’encre. Que les canards du monde entier se rassurent, le feuilleton Higuain à Chelsea n’a pas rempli de nombreuses pages pour rien : celui-ci constitue sans doute le gros coup de ce mercato hivernal à l’heure actuelle. Chelsea et la Juventus de Turin ont trouvé un accord peu après le coup de sifflet final de la finale de Supercoupe d’Italie, remportée par la Vieille Dame contre le Milan AC… club dans lequel le joueur était prêté. En l’espace d’un peu plus de cinq mois, le buteur argentin qui traîné son spleen aux yeux de tous, n’est pas parvenu à faire son trou chez les Rossoneri et son salaire mirobolant (8 millions) a fini par convaincre le club lombard de s’en séparer. Il rejoint donc les Blues en prêt de six mois et pourra être automatiquement prolongé d’une saison voire même recruté définitivement (option d’achat de 36 millions d’euros) en fonction de ses performances. Est-il enfin le grand numéro neuf qui manque au club londonien ?

Si le Chelsea de Maurizio Sarri tient toutes ses promesses en ce début de deuxième moitié de saison, l’équipe reste un tantinet trop tendre avec ses adversaires (40 buts inscrits, pire attaque des équipes du Top 6). Le club ne pouvait pour l’instant pas espérer mieux qu’une vulgaire quatrième place sans véritable avant-centre décisif. Cette pauvreté offensive (1 tir cadré seulement lors de la défaite face à Arsenal 2-0) a même conduit le technicien à replacer Eden Hazard en faux numéro neuf. Un rôle où l’attaquant belge n’est guère enclin à s’exprimer, mais le coach italien n’a pas totalement tort : avec ses 10 buts en Premier League, c’est bien mieux qu’Alvaro Morata (5 buts) et Olivier Giroud (1 buts). L’arrivée de Gonzalo Higuain est un bon de sortie pour le « Mitroglou espagnol », en manque de temps de jeu, qui devrait rejoindre l’Atlético de Madrid. Le talent et le génie d’Hazard, associés à la fougue de Pipita, complétés par l’explosivité de Hudson-Odoi : sur le papier, le trio fait rêver la plupart des supporters des Blues. Reste à savoir si Sarri privilégiera cette attaque (cependant peu de chances de voir ce « triple H » dans le onze). Mais que faut-il réellement attendre de l’attaquant de 31 ans, au regard de sa carrière ?

Un homme aussi bien adulé que détesté

Attendu comme une star dans une équipe qui se cherche encore, son aventure à l’AC Milan n’aura été qu’un passage express et plutôt raté puisqu’il n’aura trouvé le chemin des filets qu’à seulement 8 reprises en 22 matches toutes compétitions confondues. Bien loin du capital espéré ou attendu de 25-30 buts. Après cette dernière finale perdue, la dernière image que l’Italie gardera de Gonzalo Higuain est celle d’un homme qui perd une finale : un loseur. Il faut dire que cette vision est assez représentative de la carrière du roi des rendez-vous manqués. Un buteur fort contre les faibles et faible contre les forts, à qui l’on reproche ses incroyables et nombreux ratés devant les cages. Avec lui, on comprend bien que de l’amour à la haine, il n’y a qu’un pas. Le natif de Brest en a fait les frais plus d’une fois. Tantôt aimé, tantôt détesté, Higuain est un curieux mélange d’espoir, de regrets et de haine. Un amer cocktail que Pipita a reproduit successivement à Madrid, Naples, Turin et Milan.

Hormis ce court épisode, il serait malhonnête de dire qu’Higuaín a vraiment échoué dans ses précédents clubs. À River, il s’est d’abord fait un nom. Au Real ensuite, il a passé de belles années et a longtemps lutté pour conserver sa place de titulaire, au final ravie par Karim Benzema. Au Napoli, il a tout explosé, devenant même le chouchou de tout un peuple avant d’être considéré comme un traître en rejoignant l’ennemi : la Juventus. Enfin, dans le Piémont, il a globalement convaincu en marquant plus de 50 buts en deux saisons. Insuffisant pour la direction qui l’avait inclus dans un deal pour faire revenir Léonardo Bonucci à la Juve.

Tout comme il serait absurde d’oublier que l’international argentin a glané tous les titres possibles en Espagne et en Italie. Le plus flagrant est certainement son nombre de buts : en 538 matches depuis son arrivée en Europe, Higuain a inscrit la bagatelle de 277 buts. Le problème avec Pipita, c’est qu’il y a toujours un « mais ». Malgré ses titres, son parcours et ses stats, Higuain n’a jamais remporté de titre majeur sur la scène européenne et internationale. Entre 2014 et 2017, il a disputé une finale de Coupe du Monde, une de C1 et deux de Copa America avec à la fin le même constat : l’échec. Ses nombreux revers aux moments clés de sa carrière font de lui l’incarnation de la figure du mal-aimé.

L’Angleterre et sa capitale comme point de chute

Higuain fait partie de la catégorie des attaquants « calcio compatibles », qui sont quasiment formatés pour pouvoir jouer en Serie A. C’est-à-dire des joueurs puissants, bons de la tête, capables de peser sur les défenses, qui restent près de la surface, ne participent que peu au jeu, touchent peu de ballons, mais doivent faire parler la foudre au bon moment. Cette fois, c’est un nouveau challenge qui attend le buteur de 31 ans. Il va découvrir l’Angleterre et la Premier League pour la première fois de sa carrière. L’attaquant retrouve Sarri qu’il avait côtoyé au Napoli, de quoi se mettre dans le bain rapidement. Sous ses ordres, il avait accompli une saison à trente-six réalisations. Un record en Serie A.

Si ces premiers arguments sont plutôt optimistes, pour les plus sceptiques, les interrogations demeurent. Ce n’est un secret pour personne : Pipita qui promène déjà quelques kilos en trop, a sa carrière davantage derrière lui que devant lui. Pourrait-il s’installer dans le temps ? Considéré comme un plan B, Callum Wilson (le jeune attaquant de Bournemouth) était également dans les tuyaux, mais Chelsea a finalement fait le pari de l’expérience. On pourrait croire que le club a choisi l’Argentin en attendant… Mieux ? Ou du moins un joueur plus en jambes ou en début de carrière ? Sans doute. Loin d’être réputé pour sa rapidité, saura-t-il se frayer un chemin dans les redoutables défenses anglaises ? Menacé par Arsenal et Manchester United dans la course à la Ligue des champions, l’arrivée d’Higuain permettra-t-il à Chelsea de retrouver la C1 la saison prochaine ?

Non qualifié pour la demi-finale retour de League Cup qui oppose Chelsea à Tottenham ce soir (ils avaient perdu 1-0 à l’aller), les supporters devront encore patienter pour le voir porter le maillot des Blues.

Photo crédits : Fayez Nureldine / AFP

À la recherche des vrais numéro 10 qui ont fait vaciller mon cœur, malheureusement en voie de disparition dans ce monde étrange qu'est le football moderne.