Guide Ligue 1 Conforama – Saison 2019/2020 : Épisode 2 – Ventre Mou

Diezistas prenez place dans le deuxième épisode du panorama proposé par la rédaction. Après la lutte pour le maintien, ce volet vous présente les  clubs qui devraient, sauf surprise, se retrouver dans le ventre mou du classement à la 38ème journée.

Angers : Un centenaire en Ligue 1

Au soir du 22 mai 2015, date historique dans l’histoire du SCO d’Angers, le flegmatisme et le pragmatisme du président Saïd Cherbane détonnaient avec l’euphorie du moment. En effet, le dirigeant angevin se projetait déjà dans la saison suivante et affichait son ambition : s’installer durablement dans l’élite du football français, division retrouvée après plus de 20 ans d’absence. Aujourd’hui, on peut dire que l’objectif fixé a été atteint et même dépassé. En outre, sous la houlette de Stéphane Moulin, le club du Maine-et-Loire a réussi à se maintenir en Ligue 1 et mieux encore, les Noir et Blanc ont terminé la saison dans la première partie du classement (9ème pour être précis). Toujours habité par la fameuse « Dalle Angevine » qui s’affiche dorénavant au bout du tunnel à l’entrée des joueurs, le club parvient à se stabiliser en Ligue 1. La saison 2019-2020 sera la cinquième de suite avec à sa tête la même direction sportive et le même staff technique.

Cette stabilité conjuguée à des recrutements malins réalisés de main de maître par Olivier Pickeu, en misant essentiellement sur des talents de Ligue 2, permet en sus des résultats sportifs satisfaisants, de créer une valorisation des actifs performante via des plus-values intéressantes effectuées chaque été. Le dernier en date est Flavien Tait, révélation de la saison dernière, parti poursuivre sa progression et découvrir l’Europa League quelques centaines de kilomètres plus au nord à Rennes.

Gouverner c’est prévoir, et cette maxime est ancrée dans l’ADN du board angevin. Effectivement, aucun départ n’est acté sans la certitude d’avoir sous la main un remplacement. A titre d’exemple, l’une des révélations nîmoises, Sada Thioub, a rejoint l’Anjou pour tenter de faire oublier Tait aux personnes venant garnir le Stade Raymond Kopa.

En alliant sérieux, gestion en bon père de famille, et nez creux sur le mercato, la présence dans le ventre mou de l’élite française devrait une nouvelle fois être assurée et c’est amplement mérité. On pourrait difficilement rêver pire pour le centenaire des Scoïstes.

Transferts à date de publication :

Arrivées

Départs

Joueurs

Type de transfert

Montant

Joueurs

Type de transfert

Montant

Sada THIOUB (Nîmes) Achat 3 500 000 € Flavien TAIT (Rennes) Vente 9 000 000 €
Mathias PEREIRA-LAGE (Clermont) Achat 1 500 000 € Dorian BERTRAND (Béziers) Vente Non communiqué
Danijel PETKOVIC (Lorient) Achat Non communiqué Thomas TOURE (Sochaux) Prêt
Jason MBOCK (Monaco) Achat – Free Agent 0 € Elhadji Pape DIAW (Caen) Prêt
Rachid ALIOUI (Nîmes) Achat – Free Agent 0 € Baptiste GUILLAUME (Valenciennes) Prêt
Baptiste GUILLAUME (Nîmes) Retour de Prêt Alexandre LETELLIER (Sarpsborg 08) Prêt
Alexandre LETELLIER (Troyes) Retour de Prêt Harrison MANZALA (Le Mans) Prêt
Harrison MANZALA (Maccabi Petah Tikva) Retour de Prêt Zacharie BOUCHER (Auxerre) Retour de Prêt
Dorian BERTRAND (Béziers) Retour de Prêt Cheikh N’DOYE (Birmingham City) Retour de Prêt
Thomas TOURE (Paris FC) Retour de Prêt  
Saliou CISS (Valenciennes) Retour de Prêt  

Balance des transferts : positive de 4 000 000 €

Composition de l’équipe qui devrait débuter la saison :

Une fois encore, les changements ne devraient pas être légion dans l’Anjou en ce début de championnat. Thomas viendra suppléer temporairement son capitaine Ivoirien le temps qu’il soit à 100 % suite à la participation à la CAN. Bahoken est dans une situation presque similaire car en sus du retard pris au niveau de la préparation pour les mêmes raisons, le Camerounais doit gérer la charge émotionnelle d’un avenir incertain. Les autres changements à l’heure où nous écrivons ces lignes se situent en attaque où les ex Nîmois Thioub et Alioui devraient débuter face aux Girondins de Bordeaux.

Nantes : un Jaune bien pâle

Après l’imbroglio de la vente du club, l’intersaison nantaise a été mouvementée sur plusieurs fronts. Tout d’abord les relations tumultueuses entre Vahid Halilhodzic et la famille Kita. Ce « je t’aime, moi non plus » couplé à une partie de poker menteur et quelques amabilités échangées par médias interposés, s’est sans surprise soldé par un départ du coach bosnien. Récemment, la présidence a sondé plusieurs techniciens dont Claude Puel et Gennaro Gattuso qui ont décliné les avances des Kita.

L’autre front sera cette saison encore, la relation compliquée qu’entretiennent les supporters des Canaris avec leur direction. Le choix marketing de modification de l’écusson, l’amateurisme criant dans l’épisode de la vente et le manque de cohérence dans la politique sportive du club ne devraient pas réchauffer le lien entre les deux parties.

On a connu mieux pour préparer une saison, de surcroit avec un mercato pour l’instant calme dans le sens des arrivées qui à contrario est bien plus mouvementé dans le sens des départs. A date, le club a perdu 50% de son épine dorsale avec la vente de Diego Carlos au FC Séville et son dernier rempart roumain Tatarusanu qui s’est engagé avec l’OL, où il sera la doublure d’Antony Lopes.

Pour le remplacer, les pensionnaires de La Beaujoire ont réussi un joli coup en faisant revenir en France le jeune espoir français Alban Lafont. Après avoir montré de sérieuses promesses et un potentiel non négligeable, le portier a réalisé une saison mitigée pour ne pas dire décevante sous ses nouvelles couleurs de la Fiorentina. Les Florentins ont conclu avec les Nantais un partenariat win-win pour redonner de la confiance à ce jeune joueur matérialisé par un prêt de deux saisons. Les autres recrues sont arrivées soit libres, soit à prix discount, et dans les deux cas il ne faut pas s’attendre à des noms qui vont soulever les foules.

Malgré ces voyants pas vraiment au beau fixe, le club, comme depuis plusieurs saisons, réalisera une saison aux performances sinusoïdales qui lui permettra d’assurer son maintien et de finir en haut de la seconde partie du championnat. En somme, une longue et amère saison en prévision pour les amoureux de ce club historique de notre championnat.

Transferts à date de publication :

Arrivées

Départs

Joueurs

Type de transfert

Montant

Joueurs

Type de transfert

Montant

Marcus COCO (Guingamp) Achat 3 000 000 € Diego CARLOS (Séville) Vente 15 000 000 €
Molla WAGUE (Udinese) Achat 1 500 000 € Koffi DJIDJI (Torino) Vente 4 500 000 €
Abou BA (Nancy) Achat 1 000 000 € Anthony LIMBOMBE (Standard de Liège) Prêt avec Option d’Achat 1 000 000 €
Dennis APPIAH (Anderlercht) Achat 750 000 € Quentin BRAAT (Niort) Prêt
Mehdi ABEID (Dijon) Achat – Free Agent 0 € Maxime DUPE (Clermont) Prêt
Bridge NDILU (Laval) Achat – Free Agent 0 € Gabriel BOSCHILIA Retour de Prêt
Alban LAFONT (Fiorentina) Prêt Gratuit Valentin EYSSERIC (Fiorentina) Retour de Prêt
Alexis ALEGUE (Tours), Retour de Prêt Edgar Miguel IE (Lille) Retour de Prêt
Santy NGOM (Nancy) Retour de Prêt Abdul Majeed WARIS (Porto) Retour de Prêt
Yassine EL GHANASSY (Al Raed) Retour de Prêt Enock KWATENG (Bordeaux) Départ sans indemnités  – Fin de contrat
Koffi DJIDJI (Torino) Retour de Prêt Anton Ciprian TATARUSANU (Lyon) Départ sans indemnités  – Fin de contrat
Antonio MANCE (Osijek) Départ sans indemnités

Balance des transferts : positive de 14 250 000 €

Composition de l’équipe qui devrait débuter la saison :

A l’issue de la préparation et à quelques jours de la reprise, coach Vahid a donc décidé de claquer la porte de la Jaunelière, las de la relation délétère avec sa direction. Son adjoint Patrick Collot assurera l’intérim le temps que Kita père et fils puissent trouver un technicien acceptant de travailler pour eux. En attendant, les Canaris devraient évoluer en 4-3-3 afin de capitaliser sur un schéma qu’ils maitrisent. La défense a été renouvelée à 60%. Pour le reste rien de nouveau si ce n’est Coco dans le couloir droit. Comme un grand nombre de joueurs ayant jouer la CAN, Mehdi Abeid, même s’il fut peu utilisé pendant la compétition, intégrera le XI plus tard le temps de se remettre des émotions égyptiennes.

Bordeaux : Le grand cru a des airs de piquettes

Les Girondins de Bordeaux sont le dernier club français à avoir été vendu à date, en attendant que l’OGC Nice passe sous pavillon anglais. Après près de 20 années d’ère M6, ponctuée par 1 titre de champion de France, 1 Coupe de France, 3 Coupes de la Ligue, 2 Trophées des Champions  et un ¼ de finale de LDC, le groupe d’audiovisuel français a cédé sa place à King Street et General American Capital Partners (GACP) le 6 novembre 2018. Le projet porté par Joe Da Grossa est clair : capitaliser sur la marque mondialement connue de la ville girondine, réaliser des plus-values substantielles en misant clairement et sans complexe sur le scoutning et augmenter de manière significative les résultats de match-day (billetterie et consommations réalisées par les supporters en produits dérivés et à la buvette). Pour atteindre ses objectifs le board met en place un réseau de recruteurs dimensionnant et priorise son recrutement sur deux profils : des jeunes joueurs à fort potentiel et des joueurs plus expérimentés recrutés à faible coût pour encadrer ces talents. En parallèle, des modifications sont planifiées dans la Matmut Atlantique et des innovations sont prévues dans le ticketing pour tenter de faire venir dans les tribunes de nouveaux profils plus consommateurs (familles, public féminin par exemple).

Pour avoir une affluence satisfaisante il faut un pré-requis, des résultats et surtout du beau jeu produit. C’est la raison pour laquelle la direction sportive a décidé de miser sur Paulo Sousa. Après des passages remarqués à Bâle et à la Fiorentina, le technicien portugais a accepté de relever le challenge en intégrant les objectifs et contraintes exposés par sa nouvelle direction. Adepte d’un jeu offensif et actif, il souhaite mettre en place un ambitieux 3-4-3 qu’il a éprouvé lors de la fin du championnat avec des résultats peu reluisants (seulement 2 victoires sur les 10 rencontres depuis son arrivée). Débarqué en cours de saison sur les rives de la Garonne, il avait pour but principal de faire infuser ses préceptes de jeu au sein d’un effectif marqué par l’ère Gourvernec. L’objectif sous-jacent était de travailler conjointement avec Eduardo Macia, responsable du recrutement, pour anticiper les cessions à venir et renforcer qualitativement le groupe professionnel par des profils décrits ci-avant. Verdict, Jules Koundé et Zaydou Youssouf, deux produits de la formation girondine, ont été vendus, le premier à Séville et le second à Saint-Etienne. Ces mouvements ont été compensés par l’arrivée de Mexer et des latéraux Kwateng et Benito, tous arrivés libres. Seules les recrues Koscielny et Hwang ont contraint la direction à mettre la main à la poche.

Avec ce mercato à date, l’objectif ambitieux présenté devant la DNCG (6ème place) s’avère irréalisable, de surcroît, quand le budget exposé au gendarme financier du football français prévoit une hausse importante de la billetterie. Sans compter qu’une partie importante de la balance excédentaire du marché estival des transferts devra être mise à profit pour renflouer le déficit structurel du club. En somme, on note une dichotomie importante dans le projet bordelais entre le discours ambitieux et sexy au demeurant et les faits. Cela n’annonce vraisemblablement pas des heures joyeuses pour les supporters et on leur souhaite un bon courage pour cette saison qui s’annonce encore une fois bien fade.

Transferts à date de publication :

Arrivées

Départs

Joueurs

Type de transfert

Montant

Joueurs

Type de transfert

Montant

Laurent KOSCIELNY (Arsenal) Achat 5 000 000 € Jules KOUNDE (Séville FC) Vente 25 000 000 €
Eui-jo HWANG (Gamba Osaka) Achat 2 000 000 € Lukas LERAGER (Genoa) Vente 6 000 000 €
Enock KWATENG (Nantes) Achat – Free Agent 0 € Zaydou YOUSSOUF (Saint-Etienne) Vente 2 000 000 €
Loris BENITO (Young Boys Berne) Achat – Free Agent 0 € Alexandre LAURAY (Dunkerque) Prêt
MEXER (Rennes) Achat – Free Agent 0 € Over MANDANDA (Créteil) Prêt
Loïc BESILE (Toulouse) Achat – Free Agent Aaron BOUPENDEZA (Feirense) Prêt
Paul BAYSSE (Caen) Retour de Prêt Yann KARAMOH (Inter Milan) Retour de Prêt
Lukas LERAGER (Genoa) Retour de Prêt Sergi PALENCIA (FC Barcelone) Retour de Prêt
Jonathan CAFU (Etoile Rouge de Belgrade) Retour de Prêt Andreas CORNELIUS (Atalanta Bergame) Retour de Prêt
Alexandre MENDY (Guingamp) Retour de Prêt Igor LEWCZUK (Legia Varsovie) Départ sans indemnités  – Fin de contrat
Valentin VADA (Saint-Etienne) Retour de Prêt Jérôme PRIOR (Valenciennes) Départ sans indemnités
Daniel MANCINI (Auxerre) Retour de Prêt Till CISSOKHO (Clermont) Départ sans indemnités
Aaron BOUPENDEZA (Tours FC) Retour de Prêt
Raoul BELLANOVA (Milan U19) Retour de Prêt

Balance des transferts : Positive de 26 000 000 €

Composition de l’équipe qui devrait débuter la saison :

Les matchs de préparation des Girondins n’ont rien auguré de bon pour ce début de saison. Malgré les résultats négatifs, Paulo Sousa s’accroche à ses idées et le 3-4-3 devrait une nouvelle fois être utilisé. Mexer et Koscielny sont venus apporter de l’expérience et de la solidité à l’arrière garde bordelaise. Les recrues Kwateng et Benito auront pour mission de dynamiser leurs couloirs respectifs. Hwang quant à lui devra justifier l’investissement consenti par sa direction. Pour cela il pourra compter sur De Préville qui souhaitera montrer que son renouveau de la fin de saison dernière n’était pas un feu de paille.

Reims : La saison de la confirmation

Pour ses retrouvailles avec la Ligue 1, le président Caillot a su apprendre des erreurs passées, en réalisant des investissements conséquents dans les infrastructures du club et sur le réseau de recrutement. Ce dernier point est un élément prépondérant de la réussite de l’exercice précédent. Se basant sur une organisation solide articulée autour d’une colonne vertébrale Mendy, Abdelhamid, Romao et Oudin, Guion devrait sauf surprise tenter de miser sur les mêmes éléments pour entamer la saison la plus difficile pour un club sophomore : confirmer !

Le discours de la direction sportive et du technicien est clair : ne pas se laisser griser par la saison passée, le maintien reste officiellement l’objectif prioritaire. Et cette année, plus que les précédentes, compte tenu des enjeux financiers de la saison prochaine, la bataille s’annonce plus âpre que jamais. Le Stade de Reims ne pourra plus compter sur l’effet de surprise et le péché de supériorité dont certains de ses adversaires ont fait preuve lors du dernier exercice qui ont permis aux Rouge et Blanc de grappiller de nombreux points.

Le board a choisi également de ne pas chambouler son effectif et a réussi à date à conserver l’ossature du XI de l’an passé, volontairement pour certains éléments (Romao, Abdelhamid, Oudin) .

Si à la fin de cette saison, le club champenois réalisait un exercice similaire, l’ensemble des salariés et les supporters signeraient volontiers des deux mains. Rééditer l’exploit de la saison passée semble très compliqué de surcroît avec bon nombre de joueurs en surrégime.  Le millésime 2019-2020 s’annonce donc plus compliqué que le précédent.

Transferts à date de publication :

Arrivées

Départs

Joueurs

Type de transfert

Montant

Joueurs

Type de transfert

Montant

Predrag RAJKOVIC (Maccabi Tel Aviv) Achat 5 000 000 € Bjorn ENGELS (Aston Villa) Vente 8 000 000 €
Bjorn ENGELS (Olympiakos) Achat 4 000 000 € Edouard MENDY (Reims) Vente 4 000 000 €
Marshall MUNETSI (Orlando Pirates) Achat Montant non communiqué Virgile PECHOCKI (GFC Ajaccio) Vente Montant non communiqué
Dialy KOBALY NDIAYE (Cayor Foot) Achat Montant non communiqué Jung ANDREW (Châteauroux) Vente Montant non communiqué
Yehvann DIOUF (Troyes) Achat – Free Agent 0 € Abdul Rahman BABA (Chelsea) Retour de Prêt
Yohan ROCHE (Rodez) Retour de Prêt Sheyi OJO (Liverpool) Retour de Prêt
Patrick BEHANACK (Ergotelis) Retour de Prêt Pablo CHAVARRIA (Majorque) Départ sans indemnités  – Fin de contrat
Grégory BERTHIER (Red Star) Retour de Prêt Yohan ROCHE (Rodez) Départ sans indemnités  – Fin de contrat
Aly NDOM (Caen) Retour de Prêt Johann CARRASO (Sans Club)
Grejohn KYEI (Lens) Retour de Prêt Marvin MARTIN (Sans Club)
Lenny VALLIER (Pau) Retour de Prêt

Balance des transferts : Positive de 3 000 000 €

Composition de l’équipe qui devrait débuter la saison :

On ne change pas une équipe qui gagne. Dès lors, David Guion devrait sauf énorme surprise aligner une formation qui n’en comporte pas. La recrue serbe Rajkovic viendra remplacer Mendy, parti passer un cap à Rennes. Un seul changement dans la ligne de 4 devant l’ex-joueur du Maccabi Tel Aviv, le jeune Disasi viendra remplacer Engels qui a succombé aux sirènes anglaises. Pas de changement notable ou un doute subsiste sur le n°9, nous misons sur le jeune Dia qui a réalisé une bonne préparation.

Montpellier : entre constance et ambition

Après avoir longtemps espéré accrocher l’Europa League, le MHSC a échoué aux portes des places européennes lors de la 38ème journée de la saison 2018-2019. Depuis l’arrivée de Der Zakarian sur le banc montpelliérain, le club a entrepris une progression continue. L’ancien joueur de la Paillade a su insuffler une mentalité particulière à ses joueurs et faire évoluer son équipe en bloc compact avec son fameux 3-5-2. Une défense à 3 en Ligue 1, c’est suffisamment inédit et intéressant pour être souligné. Pour faire évoluer de manière satisfaisante son équipe, la direction sportive a réalisé des acquisitions ingénieuses à toutes les lignes, citons pêle-mêle : Aguilar, Mollet, Le Tallec, Laborde, Delort ou encore Lecomte.

Ce dernier, l’un des meilleurs gardiens de Ligue 1, a pu intégrer le groupe France grâce à ses performances remarquées. Afin d’arracher sa place dans la liste de 23 pour le prochain Euro, le portier a décidé de continuer sa progression quelques centaines de kilomètres à l’est. Même si l’AS Monaco ne lui offrira pas les projecteurs des compétitions européennes, le challenge ambitieux du club monégasque lui permettra d’avoir une exposition particulière. Pour compenser ce départ important, le club héraultais a un temps misé sur Reynet ou Livakovic sans succès. Selon les dernières rumeurs, la piste menant au gardien suédois de la Roma, Olsen serait très chaude.

Conscient que son club a réalisé une progression ces dernières saisons, Laurent Nicollin a consenti des investissements conséquents cet été à l’échelle de son club. A ce jour, les recrues importantes ont évolué sous les couleurs du rival gardois (Ferri et Savanier). En attaque, le néo champion d’Afrique Andy Delort poursuivra l’idylle à proximité de ses racines sétoises.

Avec une stabilité retrouvée, des choix heureux et intelligents sur le marché des transferts, les hommes de Der Zak devraient réaliser une saison intéressante mais la marche pour se mêler à la course à l’Europe de nouveau cette saison devrait être trop forte compte tenu des concurrents présentés dans le prochain épisode de ce dossier spécial.

Transferts à date de publication :

Arrivées

Départs

Joueurs

Type de transfert

Montant

Joueurs

Type de transfert

Montant

Téji SAVANIER (Nîmes) Achat 9 500 000 € Benjamin LECOMTE (Monaco) Vente 13 500 000 €
Andy DELORT (Toulouse) Achat 4 500 000 € Isaac MBENZA (Huddersfield) Vente 12 500 000 €
Arnaud SOUQUET (La Gantoise) Achat 2 800 000 € Ruben AGUILAR (Monaco) Vente 8 000 000 €
Jordan FERRI (Lyon) Achat 2 000 000 € Ellyes SKHIRI (FC Köln) Vente 6 000 000 €
Mathis CARVALHO (Toulouse B) Achat Montant non communiqué Bryan PASSI (Niort) Départ sans indemnités
Isaac MBENZA (Huddersfield) Retour de Prêt Yannis AMMOUR (Béziers) Prêt
Morgan POATY (Troyes) Retour de Prêt Killian SANSON (Quevilly-Rouen) Prêt
Giovanni SIO (Al Ittihad Kalba) Retour de Prêt Andy DELORT (Toulouse) Retour de prêt
Jonathan LIGALI (Sans Club)
Jérémie PORSAN-CLEMENTE (Sans Club)

Balance des transferts : Positive de 3 500 000 €

Composition de l’équipe qui devrait débuter la saison :

Pour ce début de saison, Michel Der Zakarian devrait maintenir sa défense à 3. Un retour à une défense à 4 n’est pas à exclure vu sa satisfaction quant aux prestations de ses hommes sous ce schéma durant les essais estivaux. En partant du postulat qu’il n’y aura pas de bouleversement tactique, l’arrière sera changée uniquement dans les buts où le gardien international suédois de la Roma est attendu avec impatience. Au milieu également des changements à dose homéopathiques par rapport à l’an dernier. Lasne, malgré ses envies d’ailleurs, devrait dépanner en attendant le retour de blessure de la plus grosse acquisition cet été : Téji Savanier. Son ex binôme à Nîmes s’est quant à lui parfaitement intégré durant les matchs amicaux. Sur les flans une seule modification avec le retour en France d’Arnaud Souquet, qui aura la douloureuse tâche de remplacer Aguilar, parti à Monaco. La ligne d’attaque devrait être menée par Laborde seul en pointe avec Mollet en soutien, en attendant que Delort ne revienne reformer le trio magique de la Paillade.

Crédit photo: LOIC VENANCE / AFP

Menottiste je dirais même plus Bielsiste bref l'amour m'a rayé comme le maillot de l'Argentine