Mercato PSG : finalement, c’est pas si mal non ?

Embourbé dans une saga Neymar tout l’été, le PSG aurait pu vivre une fin de mercato compliquée. Mais en bouclant les transferts de Keylor Navas et de Mauro Icardi, tout en conservant Neymar, le Paris Saint-Germain a effectué un mercato assez complet.

Deux gros coups lors de la deadline

C’était dans les clous depuis quelques jours, Alphonse Areola n’était plus en odeur de sainteté du côté du PSG. Il y avait bien des rumeurs en début de mercato pour un départ à l’AC Milan en remplacement d’un certain Donnarumma, qui était lui aussi pisté par les Parisiens. Mais le salaire du portier champion du monde a refroidi tout le monde. Hier, il a trouvé une porte de sortie dorée, un poste de numéro 2 au soleil : le Real Madrid. Pas n’importe quelle équipe. Et en retour, le Paris Saint-Germain s’est adjugé les services de Keylor Navas, triple champion d’Europe avec le Real mais relégué en numéro deux depuis l’arrivée de Courtois. Un coup incroyable pour Paris qui prend enfin un vrai gardien numéro 1, et probablement le meilleur gardien de son effectif depuis l’arrivée de QSI (en 2011).

LIRE AUSSI – Icardi au PSG : mariage tardif, mariage explosif ?

L’autre coup, qui est venu de nulle part, c’est l’arrivée de l’attaquant Mauro Icardi sous forme de prêt. Annoncé à Boca Juniors ou encore à Monaco ces derniers jours, l’international argentin, victime de menaces de mort du côté de l’Inter, voulait absolument quitter le club. À 26 ans et avec une saison quasi blanche, Icardi n’a plus de temps à perdre. Il sera en concurrence avec Edinson Cavani qui, s’il est le meilleur buteur de l’histoire du Paris Saint-Germain, sera malgré tout libre à la fin de la saison. Une vraie concurrence au poste d’avant-centre mais un profil tout de même assez similaire pour les deux buteurs sud-américains.

Du coup, était-ce le meilleur choix pour les parisiens ? Il est clair qu’une opportunité comme Mauro Icardi en prêt ne se refuse absolument pas. Mais l’attaque parisienne composée de Neymar et de Mbappé aurait pu se sentir mieux avec un attaquant capable de combiner… L’avenir nous le dira. 

Neymar est toujours là… #LECHEMINDUROI

Après la victoire face à Metz vendredi soir, Leonardo était venu s’exprimer face aux caméras. Neymar était encore courtisé par Barcelone, des joueurs auraient été inclus dans cette opération mais l’argent demandé par le PSG aurait refroidi les ardeurs catalanes. Neymar lui-même aurait proposé de mettre 20 millions d’euros de sa poche afin de partir. Refusé par le PSG. Et samedi, le couperet est tombé : SE QUEDA. Une bonne chose pour le club de la capitale ? Il est certain que Neymar est l’un des meilleurs joueurs de la planète. Mais sera-t-il assez déterminé pour réussir une grande saison ? Rien n’est moins sûr.

Une chose est sûre : pour le moment, Neymar est fit et prêt à jouer. Il s’est envolé ce week-end en sélection et jouera probablement les matchs amicaux face à la Colombie et au Pérou. Le premier match du PSG après la trêve : la réception de Strasbourg au Parc des Princes. La question que tout le monde se pose : Comment va être accueilli Neymar ? Pour se faire « pardonner », il n’y aura qu’un seul moyen : que le Roi retrouve sa couronne et donne du plaisir aux supporters, sur le terrain où il s’exprime le mieux.  

Leonardo, une recrue de grande importance

C’est rare mais il est important de le souligner : le Paris Saint-Germain a commencé son mercato très rapidement. Exit Antero Henrique, un directeur sportif qui a tout de même amené Neymar et Mbappé au PSG mais qui entretenait des relations assez houleuses avec Thomas Tuchel. Et bienvenue à Leonardo, qui avait initié le projet parisien sous QSI et qui vient remettre un peu d’ordre au club.

Avant de partir, Henrique avait lancé quelques dossiers : au milieu, les signatures de Pablo Sarabia en provenance de Séville et d’Ander Herrera (libre) de Man Utd ont été rapidement bouclés par Leonardo. Abdou Diallo a lui aussi rejoint le club, qui souhaitait avoir un quatrième défenseur axial. Peu d’expérience mais il a déjà prouvé lors de son passage à Dortmund qu’il était une valeur sûre à ce poste de central.

Le chantier prioritaire pour le PSG était de trouver un numéro 6 de qualité. Depuis le départ de Blaise Matuidi, il manquait ce profil dans l’effectif. L’arrivée de Paredes en milieu de saison dernière n’y a rien changé. Pour un peu plus de 30 millions d’euros, Idrissa Gueye a débarqué en provenance d’Everton. Et de ce qu’il a montré sur les deux premiers matches, c’est de bon augure pour les Parisiens.

Et pourtant, tout n’est pas si rose…

Malgré le bon recrutement estival, le Paris Saint-Germain a vendu quasiment… tous les jeunes de son centre de formation. La pépite attendue depuis de nombreuses années par les éducateurs du centre de formation, Arthur Zagre, s’est engagé avec Monaco. Stanley N’Soki, Moussa Diaby et Christopher Nkunku, qui ont eu pas mal de temps de jeu avec l’équipe première la saison dernière, sont tous partis. Seul point positif pour le PSG : des ventes à plus de 10 millions d’euros par joueur. Et on peut aller plus loin : le PSG est en balance positive sur cette période de transfert, ce qui n’était pas arrivé depuis… 2008.

Au rayon des autres points « négatifs », les latéraux n’ont pas été changé. Depuis Maxwell et Aurier /Van der Wiel (oui, on ose), le PSG se cherche pour avoir des latéraux de très grande qualité. Meunier a montré sa qualité pendant un temps, tout comme Juan Bernat mais ce n’est pas encore du niveau de l’attaque parisienne. Colin Dagba, rescapé de chez les jeunes Titis, pourrait bousculer la hiérarchie et prendre la place du Belge. Sur le côté gauche, Bernat est plutôt tranquille, Kurzawa n’étant pas une référence du poste depuis son arrivée. Un autre chantier est à prévoir très rapidement.

Leonardo avait déclaré que c’était une année de « transition » avec des ajustements à faire. Et si c’était bien plus que ça, avec un effectif remodelé en profondeur de façon qualitatif ? Le PSG pourrait voir plus grand dès cette saison.

Crédit photo : FRANCK FIFE / AFP