Saša Kalajdžić, à pas de géant

Recruté en juillet 2019 pour aider le VfB Stuttgart à retrouver la Bundesliga, Saša Kalajdžić éclabousse aujourd’hui ce championnat de son talent. Avec ses 13 réalisations et 4 passes décisives en 25 matches, le jeune autrichien s’impose cette saison comme l’un des attaquants les plus prolifiques d’Allemagne. Le maintien étant quasiment validé pour les Souabes, un nouveau défi se profile pour Kalajdžić : qualifier l’Autriche pour la Coupe du monde 2022 !

Du haut de ses 23 ans et de ses 2 mètres, Saša Kalajdžić est un avant-centre qui sort de l’ordinaire et pourtant ! Régulièrement comparé à un certain Peter Crouch en raison de sa taille, Kalajdžić rompt totalement avec les stéréotypes véhiculés sur les avant-centres longilignes. Contrairement à ce que laisse présager sa taille, Saša Kalajdžić est pourvu d’une technique au-dessus de la moyenne. Le Viennois est également très mobile sur le front de l’attaque des Roten – les Rouges en allemand.

Avec lui et d’autres éléments prometteurs comme Nicolás González ou encore Silas Wamangituka (qui s’est blessé gravement au genou droit le weekend dernier) ; le VfB propose un jeu léché axé sur l’offensive. Porté par les idéaux du coach italo-américain Pellegrino Matarazzo, le promu stuttgartois possède ainsi une attaque de feu (la 5ème du championnat avec 47 buts inscrits en 26 matches). Handicapé par une défense trop perméable, le club a su trouver sa place dans le ventre mou de la Bundesliga (il pointe actuellement à la 8e place). À seulement 4 points du premier strapontin européen !

8 buts en seulement 883 minutes de jeu

Saša Kalajdžić n’est pas étranger à cette dynamique positive sur laquelle surfe le club de la capitale du Bade-Wurtemberg depuis sa remontée en Bundesliga. Et pourtant ! Le joueur de 23 ans a connu un début d’histoire tourmenté avec les Schwaben. Le 5 juillet 2019, le jeune attaquant quitte son Autriche natale et son club du FC Admira Wacker Mödling pour découvrir l’antichambre de la Bundesliga au sein du VfB Stuttgart. Auteur de 8 buts en seulement 883 minutes de jeu en Tipico Bundesliga (la première division autrichienne), Kalajdžić rejoint le VfB pour 2,5 millions d’euros.

Il découvre alors un club qui vient de descendre une énième fois en 2. Bundesliga, après avoir perdu son barrage contre l’Union Berlin. L’opération reconstruction est donc lancée ! Pour ne pas s’éterniser plus longtemps que ça dans ce championnat, le VfB Stuttgart part sur un nouveau cycle en nommant au poste d’entraîneur Tim Walter. Connu outre-Rhin pour avoir notamment entraîné les équipes jeunes de Karlsruhe et du Bayern Munich, ce technicien allemand était chargé de bâtir une équipe compétitive mêlant jeunesse et expérience.

Un premier match qui vire à la tragédie

Contraint de se séparer de ses meilleurs éléments (dont Benjamin Pavard ou encore Ozan Kabak), le VfB tente des paris comme en attestent les arrivées du congolais Silas Wamangituka et de Saša Kalajdžić. Initialement, ce dernier est recruté pour densifier l’attaque des Roten, mais surtout pour prendre la succession de la légende du club Mario Gómez à long terme . Tous les ingrédients sont réunis pour que Kalajdžić s’épanouisse sur et en dehors du terrain, au sein d’une équipe qui donne sa chance aux jeunes.

Malheureusement, quelques jours après son arrivée, l’Autrichien se blesse gravement. Alors qu’il participe à sa première rencontre sous les couleurs stuttgartoises, Kalajdžić s’effondre sur la pelouse à la 27e minute de jeu lors d’un match de présaison contre le SC Fribourg. Immédiatement les fans des Souabes craignent le pire au vu des images et le diagnostic est sans appel : rupture des ligaments croisés…

Kalajdžić manquera pas moins de huit mois de compétition et 28 journées de 2. Bundesliga ! Il réapparaîtra sur le carré vert le 28 mai 2020, lors de la victoire 3-2 de son équipe face au Hambourg SV. Quand il fait son retour au sein du groupe, le numéro 9 du VfB Stuttgart retrouve une équipe qui a profondément changé. Pendant qu’il passait sur le billard et que sa rééducation se poursuivait, les Schwaben ont changé de direction sportive en nommant au poste d’entraîneur Pellegrino Matarazzo.

Méconnu du grand public le coach italo-américain débarque à la fin de l’année 2019 en provenance du TSG Hoffenheim; club dans lequel il était l’adjoint d’un certain Julian Nagelsmann. Malgré un effectif qu’il n’a pas érigé de ses propres mains, il permettra au club du Bade-Wurtemberg de retrouver la Bundesliga grâce à la deuxième place glanée à l’issue de la saison.

Même si Saša Kalajdžić n’a pas été choisi par Pellegrino Matarazzo, ce dernier décide de lui faire confiance en prévision de l’exercice 2020-21 de Bundesliga. Force est de constater que cette décision a été la bonne et grâce à ses performances de premier ordre, Kalajdžić s’est vu ouvrir les portes de la sélection nationale autrichienne.

Permettre à l’Autriche de retrouver son lustre d’antan

Habituée aux performances en dents de scie, la National Team est aujourd’hui en plein renouveau sous l’impulsion du coach allemand Franco Foda. Nommé en octobre 2017 pour prendre la succession du suisse Marcel Koller, Franco Foda a pour mission de redonner ses lettres de noblesse à la sélection autrichienne. Il a d’ores et déjà permis aux coéquipiers de David Alaba de participer à l’Euro 2021 (l’Autriche a été reversée dans le groupe C en compagnie des Pays-Bas, de la Macédoine du Nord et de l’Ukraine).

Pour viser plus haut et dans l’optique participer à la prochaine Coupe du monde, Franco Foda a décidé de structurer son onze de départ autour d’un noyau dur composé de joueurs de Bundesliga. On retrouve ainsi au sein de la sélection autrichienne le maestro Marcel Sabitzer, le défenseur Stefan Lainer ou encore le milieu de terrain Christoph Baumgartner.

Le onze autrichien. Photo : IconSport

Après des prestations XXL avec l’équipe nationale U21 autrichienne, Saša Kalajdžić sera chargé de mener l’attaque de la National Team ; et permettre à son pays de retrouver le devant de la scène internationale. Il aura la lourde tâche de prendre la succession de Marko Arnautovic ou encore de Marc Janko, et le défi s’annonce de taille.

En effet, l’Autriche a été placée dans le groupe F des qualifications au Mondial 2022. Celui-ci est composé du Danemark, qui fera office de grand favori, de la Moldavie, d’Israël, des Îles Féroé et de l’Écosse. C’est justement cet adversaire qu’affrontent ce jeudi (20h45) les Autrichiens. Ils se déplacent à Glasgow, plus précisément dans l’enceinte d’Hampden Park. Cette rencontre fera office de premier gros test face à une nation qui est un autre outsider de la poule F.

Saša Kalajdžić inscrira-t-il dès ce soir son premier but sous le maillot de la sélection ? Seul l’avenir nous le dira.

0