3

Il devait être l’une des stars du mercato hivernal, mais c’est finalement 6 mois plus tard que l’attaquant de 22 ans quitte le SCO d’Angers. Annoncé sur le départ tout le mois de janvier, conservé in extremis par son club malgré de nombreuses sollicitations, la pépite angevine s’engage avec le LOSC pour les cinq saisons à venir. Amis lillois, simple amateurs de foot, françaises, français, voici 5 choses à savoir sur Nicolas Pepe.

1. Il a débuté comme gardien de but

Né à Mantes-La-Jolie, Nicolas Pepe commence le football en tant que gardien de but au FC Solitaires Paris Est, dans le 19ème arrondissement. Passé milieu gauche par la suite, il rejoint le FC Poitiers avant de taper dans l’oeil du SCO d’Angers. Intégré à la réserve et parfois au groupe professionnel, il joue en CFA2 et connaît sa première titularisation en Ligue 2 en novembre 2014, à 19 ans.

2. Il a été élu meilleur joueur de national

Lorsque le SCO est promu en Ligue 1 en mai 2015, le club décide d’envoyer le jeune attaquant s’aguerrir en prêt à Orléans. Il y monte en puissance, gagne en régularité, et s’impose rapidement comme titulaire. Il réalise ainsi une saison pleine avec 9 buts en 33 matchs, participe à la montée en ligue 2 du club, et est élu joueur de l’année par les coachs du championnat. A l’issue de son prêt, fort de son succès, Pepe retrouve le SCO et découvre la ligue 1.

3. Il a connu une saison en dents de scie

Avec un total de 11 titularisations, 3 buts et une passe décisive en championnat, l’attaquant ivoirien a connu une saison mitigée, alternant entre les fulgurances et la nonchalance. Nicolas Pepe est un joueur technique, virevoltant, habile, à même de faire de réelles différences individuelles sur son côté pour débloquer n’importe quel match. Mais si ses qualités et ses performances contre les grosses équipes, notamment contre le PSG en championnat et contre Bordeaux en Coupe de France, lui ont permis de mettre en avant son potentiel et de taper dans l’oeil des recruteurs, ses mauvais choix offensifs et sa passivité défensive ont néanmoins agacé son entraîneur. Relativement peu décisif, capable du bon comme du moins bon, Pepe a parfois payé son insouciance et dû reculer dans la hiérarchie au profit de Jonathan Bamba, prêté par l’AS Saint-Etienne en janvier et plus régulier en championnat.

4. Il est international ivoirien

La rapidité et les compétences techniques du jeune attaquant lui ont offert une visibilité certaine et lui ont ouvert les portes de la sélection à l’automne 2016. Après avoir évolué avec l’équipe de Côte d’Ivoire des moins de 23 ans, il est donc intégré à la sélection principale et dispute trois matchs avec les éléphants, dont un match nul en amical contre la France le 15 novembre dernier.

5. Il s’engage au LOSC pour cinq ans

Comme Sofiane Boufal avant lui, l’attaquant angevin s’engage avec le LOSC pour cinq ans. Prétendument courtisé par l’Olympique de Marseille, l’Olympique lyonnais et de nombreux clubs anglais (le dernier en date étant Manchester City, excusez du peu), c’est finalement dans un club lillois en pleine reconstruction et auprès de Marcelo Bielsa que Nicolas Pepe évoluera la saison prochaine. Les dogues, tapis dans l’ombre, s’étaient déjà renseignés sur le joueur en janvier avant de revenir à la charge il y a quelques semaines et de convaincre la pépite angevine de rejoindre le club.

« La venue de Marcelo Bielsa a été un élément important au moment de prendre ma décision. Je suis désormais très impatient de travailler avec un tel coach. »

Crédits photo : AFP PHOTO / DAMIEN MEYER