2

Depuis hier, c’est parti pour la Ligue 1 Conforama qui comme à l’accoutumée a vu le champion sortant ouvrir le bal. A cette occasion, nous clôturons notre série présentant les forces en présence pour cette palpitante nouvelle saison, avec les deux poids lourds du football hexagonal qui devraient sauf surprise lutter pour soulever l’Hexagoal le 19/05/2018 au soir.

Les 3 premiers volets du guide complets sont disponibles :

Monaco

Arrivées : Diego Benaglio (Wolfsburg), Adama Diakhaby (Rennes), Alvaro Fernandez (Osasuna), Jordy Gaspar (Olympique Lyonnais), Terence Kengolo (Feyenoord Rotterdam), Jordi Mboula (FC Barcelone), Souahilo Meïté (Lille), Boris Popovic (Tours FC) et Youri Tielemans (Anderlecht).

Départs : Tiémoué Bakayoko (Chelsea), Kouardo-Yves Dabila (Lille), Morgan De Sanctis (Libre), Abdou Diallo (Mayence), Nabil Dirar (Fenerbahçe), Elderson Echiejile (Sivasspor), Valère Germain (Olympique de Marseille), Corentin Jean (Toulouse), Bernado Silva et Benjamin Mendy (Manchester City), Corentin Tirard (Grenoble).

11 type probable au début du championnat :

Enjeux du club et joueurs à suivre :

Depuis l’arrivée des Russes sur le Rocher et l’accession en Ligue 1, les saisons se suivent et se ressemblent. A chaque intersaison son lot de départs et de nouveaux joueurs mis à disposition de Leonardo Jardim par sa cellule de recrutement qui cette saison va être amputée de son directeur sportif.

Après un millésime 2016-2017 encore dans toutes le mémoires et ponctué par un parcours en Ligue des champions magnifique, stoppé par La Veille Dame aux portes de la finale, le club cher au Prince Albert a réussi l’exploit jusqu’alors utopique de devancer l’ogre parisien. Porté par la fougue de ses jeunes talents (qui pour beaucoup d’entre eux ont plié bagages) et bien encadré par des joueurs plus expérimentés à l’image d’un Falcao, l’ASM va cette saison encore utiliser la même recette. Chaque départ a été compensé en amont par des recrues fidèles aux cahier des charges fourni par le board : jeunes à fort potentiel susceptibles à moyen terme de venir remplir la colonne « bénéfices » du bilan comptable. Le symbole de ce profil est le talentueux milieu belge Yuri Tielemans que bon nombre d’écuries européennes ont tenté d’engager sans succès. Le bon parcours européen conjugué à la perspective d’évoluer sous les ordres d’un entraîneur devenu maître dans la valorisation d’actifs pour les présidents de clubs ont pesé dans la balance. Les autres joueurs à suivre seront Jordi Mboula et Alain Saint Maximim, appelés à pallier les départs de la pépite portugaise Bernardo Silva à Manchester. Le latéral gauche néerlandais Kongolo aura quant à lui la lourde tâche d’assurer la succession du meilleur latéral gauche français actuel, parti lui aussi évoluer sous les ordres de Pep Guardiola. A l’heure où j’écris ces lignes la révélation monégasque de l’année est toujours un joueur du club mais plus pour longtemps. Que ce soit au Réal, au Barça, au PSG ou dans une autre destination, Mbappé devra confirmer le potentiel indéniable dont il dispose…

Projection de classement : Malgré les départs importants dans l’effectif de Jardim, le club de la principauté devrait selon toute vraisemblance être le rival le plus dangereux pour le club de la capitale mais le back to back semble être plus qu’improbable.

PSG

Arrivées : Daniel Alves (Libre), Yuri Berchiche (Real Sociedad) et Neymar (FC Barcelone).

Départs : Jean-Kevin Augustin (RB Leipzig), Fodé Ballo-Touré et Boubakary Soumaré (Lille), Mory Diaw (Lokomotiv Plovdiv), Jonathan Ikoné (Montpellier), Wilfried Kanga (Angers), Maxwell (Retraite), Youssouf Sabaly (Bordeaux), Salavatore Sirigu (Torino).

11 type probable au début du championnat :

Enjeux du club et joueurs à suivre :

La saison 2016-2017 doit vite être oubliée (ou pas pour ne pas reproduire les mêmes erreurs) du côté du PSG. Les deux (pauvres) coupes nationales n’ont pu en aucun cas compenser le naufrage du Camp Nou ni la perte du titre aux dépends d’une pétillante équipe de Monaco. Une chose est sûre : si le PSG voulait remettre son projet dans le bon sens et rattraper le retard accumulé, pour ne pas dire la régression depuis le départ de la doublette Leonardo-Ancelloti, une remise a plat complet de l’organigramme était fondamentale. Exit les « DS » de l’époque et place à Antero Henrique venu tout droit de Porto, secondé dans ses missions par le tout jeune retraité Maxwell. A cela s’ajoute une mise en retrait du président qui laisse carte blanche à sa direction sportive pour les négociations. Fini les réponses favorables aux caprices des pseudo stars de l’effectif : le cas Verratti symbolise ce changement de posture.

Une fois la structure du club corrigée, l’autre point à sécuriser est le coaching. Affecté par le non match de son équipe contre Barcelone après la démonstration de force du match aller, on aurait pu penser qu’Unai Emery n’allait pas céder cette année aux réticences de son groupe et allait imposer le 4-2-3-1 si cher à ses yeux. Il n’en est sans doute rien et la formation de la ville lumière va continuer d’évoluer en 4-3-3. La défense devrait être modifiée à deux éléments prêts par rapport à celle de l’an dernier. En effet, le brésilien Dani Alves arrive libre de Turin pour apporter sa fouge et son expérience dans le couloir droit. Compte tenu des performances décevantes du portier allemand et des prestations peu rassurantes du jeune gardien français, il ne serait pas impossible qu’une recrue arrive d’ici le 31/08 pour solutionner ce problème. Au milieu un trident inédit devrait débuter la saison. Avec l’arrivée de la star brésilienne les égo des pseudos stars du vestiaires parisiens devraient s’estomper et le talent des joueurs seront mis au service du collectif. A ce titre Marco devrait s’installer en registra (poste qui pourrait lui être bénéfique pour briller enfin avec la Squadra) et devrait être entouré de Rabiot,qui retrouvera son poste prédéliction, et du mago Pastore qui si les blessures l’épargnent devrait éclabousser notre championnat de sa classe au plus grand bonheur du trident offensif. La nouvelle star du championnat s’installera dans le couloir gauche, poste qu’il occupait déjà en Catalogne, au centre on retrouvera Cavani : le seul à sortir la tête de l’eau l’an passé. Sur le flanc droit Di Maria devrait débuter face à Amiens en attendant l’arrivée d’une nouvelle recrue de gros calibre.

Un papier sur le PSG sans parler de la venue de Neymar et celle hypothétique d’une autre pointure sur le front de l’attaque serait une faute professionnelle. Si le club de la capitale arrive a renforcer son trident offensif d’une troisième arme de destruction massive ce serait une excellente nouvelle pour le football français, la LFP (avec des droits à renouveler incessement sous peu et des diffuseurs qui se livrent une bataille acharnée à chaque produit disponible), le nouveau namer du championnat (on aurait rêvé pire comme exposition), mais surtout pour les supporters qui pourraient alors vraiment commencer à rêver plus grand !

Projection de classement : même si la certitude n’est pas de mise en football on ne voit pas comment le PSG n’arriverait pas à reconquérir l’Hexagol et ainsi refaire respecter la logique dans cette Conforama Ligue 1.

Projection classement final