0
Pour le troisième et avant dernier volet de notre guide de la prochaine saison de Ligue 1, on s’intéresse aux clubs qui devraient lutter pendant 38 journées pour accrocher une place en Europa League ou en Q3 de la plus prestigieuse compétition européenne.

Les deux premiers parties du guide sont là :

Saint-Etienne

Arrivées : Loïs Diony (Dijon), Assane Dioussé (Empoli) et Saidy Janko (Celtic Glasgow).

Départs : Benjamin Corgnet (Strasbourg), Jorginho (Chaves), Fabien Lemoine (Nantes), Kévin Malcuit (Lille), Neal Maupay (Brentford), Nolan Roux (Metz), Jordan Veretout (Fiorentina) et Henri Saivet (Newcastle retour de prêt).

11 type probable au début du championnat :

Enjeux du club et joueurs à suivre : La fin de saison dernière a été marqué par la fin de l’ère Galtier, qui a décidé de mettre un terme à l’expérience dans le Forez après près de 8 saisons de bons et loyaux services. Grâce à lui, les supporters stéphanois ont pu renouer avec les joutes européennes. Afin de continuer leur marche en avant, les dirigeants ont décidé de succomber à la la nouvelle hype de notre championnat : confier les rênes de son équipe à un technicien étranger en la personne d’Oscar Garcia. Le technicien espagnol a montré de beaux motifs d’espoirs dans son ancien club autrichien. Dès son arrivée, il a fait monter d’un cran le degré d’exigence et de professionnalisme du club avec deux séances journalières, l’enregistrement des séances avec pour philosophie de jeu des préceptes très ibériques. Le seul bémol c’est qu’à ce jour le technicien ne dispose pas des moyens de ses ambitions puisque les renforts se font rare alors qu’il aurait fallu régénérer le groupe.

Pour la réception de Nice et pour cette nouvelle saison, il faudra suivre de près la jeune recrue sénégalaise qui devrait de toute évidence évoluer en sentinelle. A ses cotés au milieu, il sera intéressant de suivre les performances de Bryan Dabo, l’ancien Montpelliérain, qui devrait évoluer en mode « revanchard » après avoir eu un temps de jeu famélique lors de sa première saison avec les Verts. Sur le front de l’attaque, nous verrons si Loïs Diony réussira à passer le cap et rééditer les belles performances réalisées sous les couleurs dijonaises. Sa puissance et sa vivacité devraient être précieuses pour le club forézien pour qui l’attaque a été un des talons d’Achille l’an passé. En défense Pierre-Gabriel aura la lourde tâche d’assurer la succession de Kevin Malcuit parti se faire polir par le maître bijoutier argentin : Marcelo Bielsa.

Projection de classement : Cette saison devrait être celle de transition et compte tenu des changements de technicien et de méthodes, il parait très peu probable que Saint-Étienne accroche une place européenne même via les coupes nationales. Le club devrait au mieux finir à la septième place, au pire à la huitième.

Girondins de Bordeaux

Arrivées : Benoît Costil (Rennes), Vukasin Jovanovic (Zénit Saint Pétersbourg), Lucas Lerager (Zulte Waregem), Alexandre Mendy (Guingamp) et Youssouf Sabaly (PSG).

Départs : Frédéric Guilbert (Caen), Enzo Crivelli (Angers), Isaac Kiese Thelin (Anderlecht), Jérémy Ménez (Antalyaspor), Adam Ounas (Naples), Nicolas Pallois (Nantes), Kévin Soni (Gérone), Cédric Yambéré (Dijon), Cédric Carasso, Nicolas Maurice-Belay et Abdou Traoré (Libres).

11 type probable au début du championnat :

Enjeux du club et joueurs à suivre : Après une saison 2016-2017 achevée sur une note d’optimisme, le millésime 2017-2018 s’annonce tout aussi prometteur. Sous la houlette du coach Gourvenec qui a réussit à regarnir les travées du Matmut Atlantique, cette nouvelle saison doit être celle de la confirmation et permettre au club de M6 de poursuivre sa progression et s’inscrire durablement dans le quartette. Le président Martin, même s’il n’a officiellement fixé aucun objectif à son entraîneur, pourra compter sur sa côte et sa capacité de persuasion pour attirer d’ici la fin du mercato des renforts permettant de bonifier les troupes scapulaires. A ce jour le futur ex gardien numéro deux des Bleus, arrivé libre de Bretagne, devra assurer l’après Carrasso. Les Girondins ont également réussi à signer définitivement Jovanovic et Sabaly qui ont montré de belles choses l’an passé. Des renforts d’ici la fin du mercato au milieu, au poste de latéral gauche et en pointe ne seraient pas de trop.

Projection de classement : Accrocher une place qualificative en Europa League via le championnat semble plus qu’hypothétique (les Girondins devraient finir entre la 6ème et la 8ème place) mais peuvent y parvenir via pourquoi pas la Coupe de la Ligue puisque la finale aura lieu dans leur stade.

LOSC Lille

Arrivées : Thiago Mendes et Luiz Araujo (Sao Paulo), Boubakary Soumaré et Fodé Ballo-Touré (PSG), Chahreddine Boukholda et Kouadio-Yves Dabila  (Monaco), Nicolas De Préville (KV Ostende), Edgar Ié (Belenenses), Adam Jakubech (Spartak Trnava), Hervé Koffi (ASEC Abidjan), Thiago Maia (Santos), Kévin Malcuit (Saint Etienne), Fadiga Ouattara (Lens), Nicolas Pepe (Angers), Ezequiel Ponce (AS Rome) et Xeka (Braga).

Départs : Carlens Arcus (Cercle Bruges), Sébastien Corchia (FC Séville), Baptiste Guillaume (Angers), Rio Mavuba (Sparta Prague), Souahilo Meïté (AS Monaco), Naïm Sliti (Dijon), Stoppila Sunzu (Arsenal Toula), Marco Basa (Libre) et Franck Béria (Retraite).

11 type probable au début du championnat :

Enjeux du club et joueurs à suivre : C’est l’une des attractions du championnat, les amoureux du football l’avaient espéré et l’utopie s’est réalisée, le Maestro Marcelo Bielsa revient officier dans notre championnat. Outre le coach, c’est l’Unlimited Project qui sera scruté à la loupe puisque le technicien argentin n’est qu’une pièce de la machine lilloise apparemment bien huilée. Les efforts de la direction pour satisfaire les désidératas de Bielsa au niveau organisationnel, structurel et bien évidemment en terme de joueurs ont été salués par Marcelo lors de la présentation officielle de l’équipe. La réputation de leur coach et les performances marseillaises devraient être des sources d’investissement maximal des joueurs. Tous les ingrédients sont réunis pour avoir des prestations de haute voltige et les supporters nordistes ne se sont pas trompés puisqu’ils se sont empressés d’aller chercher leur précieux sésame : le club a réussi à écouler plus de 20 000 abonnements !

Le club pour satisfaire les exigences du technicien argentin a réalisé un mercato gargantuesque. Il y beaucoup de joueurs à surveiller chez les Dogues et ce à toutes les lignes :

  • En défense : Edgar Ié et Kévin Malcuit devraient tirer leur épingle du jeu. Le second cité devrait réaliser une progression équivalente au nouveau latéral gauche de City ayant connu une progression exponentielle sous les ordres de Marcelo.
  • Au milieu la doublette brésilienne devrait être l’une des plus performante du championnat.
  • En attaque quand on connait l’importance des joueurs de couloirs dans les formations de Bielsa, Pepe et Luiz Araujo devraient faire souffrir bon nombre de défenses.

Projection de classement : Comme toutes les équipes de Bielsa, le LOSC devrait débuter la saison pied au plancher et étouffer ses adversaires, émoussés par leur préparation foncière, avec un pressing de tous les instants. La méthode du technicien est très usante aussi bien sur le plan physique que psychologique et il ne serait pas surprenant de voir les Dogues connaître une période de creux en seconde partie de saison pour terminer au mieux 5ème, au pire 6ème.

Olympique Gymnaste Club Nice Côte d’Azur

Arrivées : Christophe Jallet (Olympique Lyonnais), Pierre Lees Melou (Dijon), Jean Victor Makengo (Caen) et Adrien Tameze (Valenciennes).

Départs : Paul Baysse (Malaga), Dorian Caddy (Quevilly-Rouen), Franck Honorat (Clermont), Younes Belhanda (Galatasaray), Anastasios Dionis (Stuttgart) et Ricardo Pereira (Porto).

11 type probable au début du championnat :

Enjeux du club et joueurs à suivre : Le dernier exercice niçois a été bluffant, puisqu’ils ont lutté jusque dans la dernière ligne droite avec les ogres monégasques et parisiens dans la course au titre. Après avoir accroché la troisième place synonyme d’un hypothétique retour en Ligue des Champions après 57 ans d’absence, le club azuréen a réussi a retenir deux des grands artisans de ce beau parcours : le coach Lucien Favre et Mario Balotelli. Le technicien helvète qui aurait aimé retrouver la Bundesliga et plus précisément le BvB régalera encore les spectateurs de l’Allianz Riviera. Super Mario régalera aussi encore une année de plus les supporters du Gym et l’objectif Coupe du Monde en Russie avec la Squadra Azzura devrait accroître son niveau d’investissement au bonheur de M. Rivère. En défense le buteur à l’ArenA, Arnaud Souquet, sera à surveiller de près et la venue de Jallet ne devrait pas mettre en danger son statut de titulaire. Les autres joueurs à suivre arriveront à l’heure où j’écris ces quelques lignes (Sneijder ?) avec des coups dont le président niçois à le secret…

Projection de classement : Compte tenu de la profondeur du banc azuréen et des échéances européennes qui ont contraint le groupe à commencer plus tôt ce nouvel exercice, il est peu probable de retrouver l’OGC Nice sur le podium. La bande à Lulu devrait pointer entre la quatrième et la cinquième place du classement en fin de saison.

Olympique de Marseille

Arrivées : Valère Germain (AS Monaco), Luiz Gustavo (Wolfsburg), Steve Mandanda (Crystal Palace), Clinton N’Jie (Tottenham), Adil Rami (FC Séville), Florian Thauvin (Newcastle)

Départs : Baptiste Aloé (Valenciennes), Julien Dacosta (Niort), Julien Fabri (Brest), Bafetimbi Gomis (Galatasaray), Jérémie Persan Clémente (Montpellier), Antoine Rabillard (Béziers), Karim Rekik (Hertha Berlin), Brice Samba (Caen), Stéphane Sparagna (Boavista), Bill Tuiloma (Portland Timbers), Alphousseyni Sané et Abou Diaby (Libres).

11 type probable au début du championnat :

Enjeux du club et joueurs à suivre : Le premier mercato estival du Champion Project marseillais était attendu de pied ferme sur le Vieux Port suite aux annonces ambitieuses de Jacques Henri Eyraud. Après des débuts poussifs et un changement de cap au niveau de la communication, les premières recrues ont investi la commanderie. Le retour du plus grand gardien du club va permettre d’apporter de la sérénité à une défense qui en aura cruellement besoin quand on constate le niveau actuelle affiché. Malgré le renfort de l’international français Adil Rami (une autre ancienne connaissance du coach) et la bonne volonté d’Hiroki, le niveau de l’arrière garde olympienne reste très friable. La sentinelle brésilienne arrivée de Bundesliga aura fort à faire entre son abattage au milieu et sa mission de couverture du vieillissant et dangereux Tonton Pat’. Le milieu et l’attaque ont quant à eux plus de certitudes et pourront compter sur le transfuge monégasque pour honorer la maxime du club.

Projection de classement : Indéniablement des renforts en défense et sur le front de l’attaque semblent indispensables pour permettre à Rudi Garcia d’atteindre l’objectif fixé par le board à savoir jouer la coupe d’Europe à l’Orange Vélodrome lors de la saison 2018-2019.

Olympique Lyonnais

Arrivées : Mariano Diaz (Real Madrid), Marcelo (Besiktas), Fernando Marçal (SL Benfica), Ferland Mendy (Le Havre), Kenny Tete (Ajax Amsterdam) et Bertrand Traoré (Chelsea).

Départs : Jordy Gaspar (AS Monaco), Maxime Gonalons (AS Rome), Alexandre Lacazette (Arsenal), Emmanuel Mammana (Zénith Saint-Pétersbourg), Fahd Moufi (Tondela), Marciej Rybus (Lokomotiv Moscou), Corentin Tolisso (Bayern Munich), Mathieu Valbuena (Fenerbahçe) et Rachid Ghezzal (Libre).

11 type probable au début du championnat :

Enjeux du club et joueurs à suivre : Entre les départs des « enfants » du clubs(Gonalons, Lacazette, Ghezzal et Tolisso) et des recrues n’ayant pas donné satisfaction au staff et/ou ayant eu du mal à s’intégrer au microcosme rhone-alpin (Mammana, Rybus et Valbuena), l’intersaison lyonnaise a été marquée par une vague de départs importants. Pour compenser ces nombreux mouvements exogènes, le club a réalisé un mercato copieux qui sur le papier semble être en adéquation avec les ambitions affichées du club. En effet, après plusieurs saisons d’inactivité sur le marché des transferts afin de financer la construction de son écrin (qui a trouvé un partenaire en la personne de Groupama pour le naming), le président s’est de nouveau montré actif avec pas moins de six arrivées à ce jour. Parmi les recrues on retrouve l’ancien pensionnaire Dominicain de la Castilla qui aura la lourde de tache de remplacer le chouchou des Gones. Le syndrome de Stockholm a également frappé Flo Maurice qui a pioché parmi des équipes qui ont donné du fil à retordre à l’OL lors de leur dernière campagne européenne (Marcelo pour Bekistas et Tete / Traoré pour l’Ajax Amsterdam). Il faudra également compter d’une part sur un Fékir affuté comme jamais, lancé dans une mission contre la montre pour ré-embarquer le train bleu pour la Coupe du monde en Russie et sur les jeunes pousses du centre de formation aux dents longues qui ont pointé le bout de leur nez durant les matchs de préparation (Gouiri, Aouar, Maolida et Goebbels perpétuent la tradition d’apport de l’Académie Lyonnaise récompensé une fois de plus par le titre de meilleur centre de formation français). Quand on voit toutes les forces en présence on trouve dommage qu’Aulas confie autant de ressources à un entraîneur si limité qui surfe encore sur 6 mois de surrégime lors de sa prise de fonction. A noter que cette année la finale de la Ligue Europa aura lieu dans le Groupama Stadium et qu’y participer après avoir échoué la saison passé à ses portes est un objectif annoncé et assumé par le board.

Projection de classement : L’OL, l’OM et l’ASM, et dans une moindre mesure le LOSC de Bielsa, sont les plus à même d’intégrer la Ligue des Champions par l’intermédiaire des tours préliminaires. A minima le club rhodanien devrait accéder à l’Europa League en finissant au pied du podium, au mieux ils termineront sur la troisième marche.