0

Si t’as du mal à comprendre tout ce qui est dit ici, je t’invite à aller checker la preview.

Après quatre journées dans ce magnifique championnat portugais, il est temps de faire un premier bilan. Nombreux ont été les rebondissements et les coups d’éclats durant ces vingt derniers jours. En reprenant les quatre groupes créés lors de la preview, décortiquons trois semaines et quarante matchs intenses.

La team Victoire Finale

 

Le championnat s’est ouvert d’une assez bonne manière pour les trois grands.

Le Sporting a battu Aves 2-0 sans dominer outrageusement grâce à un doublé de Gelson Martins en ouverture du championnat. Cinq jours plus tard, rebelote avec une petite victoire 1 à 0 face à Sétubal après un pénalty litigieux à la 86ème. Un début de mois d’août un peu décevant au vu du peu de buts inscrits malgré un nombre d’occasions largement au-dessus de la moyenne mais pas de panique, c’est sans doute le manque d’automatismes qui en est la cause. Troisième match, sans aucun doute le plus abouti du mois, avec une large victoire 5-0 face à Guimarães notamment grâce à une masterclass de Bruno Fernandes acheté 9 millions (c’est cadeau). Dernier match et victoire 2-1 contre Estoril avec toujours ce léger manque d’efficacité.  Ça y est, le Sporting est lancé ! Joueur du mois : Gelson Martins.

Du côté portista, lors de la première journée Estoril a fait les frais d’une très bonne dynamique en prenant 4-0 ; petit coup dur en revanche avec la blessure de Soares, attaquant clé du FC Porto. Contre Tondela, en revanche, la tâche s’est avérée plus ardue et les tripeiros se sont imposés par la plus petite des marges dans un match où Porto avait du mal à garder le ballon, notamment en seconde mi-temps. Troisième journée et 3-0 pour Porto. Match tranquille contre Moreirense avec un triplé d’Aboubakar. Enfin, victoire 1 à 0 à Braga où Porto a contrôlé le match de A à Z après avoir marqué à la 7ème minute par l’intermédiaire d’un splendide but de Corona. Joueur du mois : Yacine Brahimi.

Enfin, le champion en titre recevait Braga dans son antre pour s’imposer 3 buts à 1 à la suite d’un match maîtrisé de bout en bout et plutôt prometteur pour la saison à venir. Une semaine après, déplacement difficile à Chaves où Seferovic a marqué le seul but de la rencontre à la 92′ ! Évidemment, c’est à relativiser car Chaves est l’équipe piège cette saison. Les Benfiquistes se sont bien rattrapés la semaine d’après en battant Belenenses 5 à 0 avec un triplé de Jonas qui, comme la saison dernière, semble être la pièce maîtresse devant, avec Pizzi à la construction. Petit coup d’arrêt après le nul 1-1 contre Rio Ave, dans un match où Benfica ne méritait pas mieux, si ce n’est moins bien. Joueur du mois : Haris Seferovic.

La team Volontés Européennes

 

Braga a ‘’mal’’ débuté la saison en perdant à Benfica, comme évoqué précédemment, en effectuant un véritable non-match. Rien à retenir. A la deuxième journée, le club bragarense a eu chaud en ne gagnant que 2-1 contre Portimonense même s’il apparaît nettement que Braga n’a pas volé sa victoire, loin de là. Toujours tranquillement, sans se stresser, Braga bat Aves 2 buts à 0 lors de la troisième journée. Enfin, défaite contre le FC Porto 1 à 0 en limitant la casse au mieux. Joueur du mois : Bruno Xadas.

De son côté, Chaves qu’on avait annoncé dans la journée comme la surprise du championnat a perdu 3-2 contre Guimarães (karma ?), un concurrent direct ; longtemps menée 3-0, l’équipe transmontana a néanmoins su bien réagir. Des débuts difficiles mais assez rattrapés par la bonne performance à Benfica et une petite défaite 1-0 après avoir contenu tel le Mur dans Game of Thrones les assauts des Marcheurs (rouges, cette fois). A la suite de cela, match décevant contre Sétubal soldé par un timide 1-1. Pour finir, Feirense a battu Chaves 2 à 0, Chaves a pourtant largement dominé. On va mettre ce mois sur le coup des automatismes mais vous le sentez venir le pronostic foireux ? Joueur du mois : William.

Guimarães, justement, a profité de la mauvaise prestation chavense lors de la première journée pour s’imposer. Mais le club a cependant sombré à Estoril en prenant 3-0 notamment à cause des deux cartons rouges encaissés et de la rigueur tactique d’Estoril. On l’a déjà évoqué mais les Vimaranenses en ont pris cinq contre le Sporting puis ont obtenu un score nul et vierge contre Paços en raison d’une inefficacité presque affligeante. Joueur du mois : Paolo Hurtado.

Pour Marítimo, victoire tranquille sans forcer 1-0 contre Paços de Ferreira en détenant le même plan de jeu que la saison passée, en alternant entre 4-3-3 et 4-1-4-1 durant le match. La journée suivante a été marquée par une défaite contre Belenenses 1-0, elle aussi au terme d’un match équilibré. Puis encore un 1-0 en battant Boavista dans, encore une fois, un match homogène. Sans briller, Marítimo conclut un beau mois avec une victoire 2 buts à 1 face à Portimonense sans briller mais en faisant ce qu’ils savent faire de mieux : contrer. Joueur du mois : João Gamboa.

Boavista, en revanche, s’est incliné en début de championnat contre le néo-arrivant, Portimonense, 2 à 1 dans un match assez surprenant où l’équipe de Portimão, absolument pas favorite, a dominé de bout en bout et a été aidée par un excellent Tabata (ailier gauche). Même tarif contre Rio Ave. Et donc encore une défaite face à Marítimo. Fin de la spirale infernale après avoir battu le promu Aves 1-0. Petit aparté : Stéphane Sparagna a du mal à se faire une place de titulaire. Joueur du mois : Fabio Espinho.

La team Eurosceptiques

 

Débutons avec Rio Ave qui a vaincu Belenenses par la plus petite des marges lors de ce duel des ‘’rien à attendre d’eux’’. Un beau but de Chico Geraldes (appartenant au Sporting) a suffi à remporter ce match contre le club de la ville qui fait les meilleurs pastéis de nata du pays. Sur sa lancée, le club de Vila do Conde a refait le coup en battant Boavista 2-1 comme évoqué ci-dessus. De même, une victoire contre Portimonense 2 à 0, sept jours après. Fin de mois taille patron après avoir affronté Benfica comme des vaillants et en allant chercher le nul un partout à domicile contre le champion en titre. Trade Boavista-Rio Ave à venir le mois prochain. Joueur du mois : Chico Geraldes.

Belenenses, justement, a perdu son premier match contre Rio Ave. Quelques jours après, les coéquipiers de notre frenchie Vincent Sasso ont vaincu Marítimo 2-1 dans un match somme toute équilibré mais encourageant pour la suite avant de perdre 5-0 contre Benfica puis de faire 1-1 contre Sétubal dans un match homogène. Joueur du mois : Hassan Yebda.

Feirense a fait match nul un partout contre Tondela en marquant deux buts (csc de Cris et Seco pour son camp cette fois), de même lors d’un match où les équipes ont fait jeu égal. Peu rassurant pour Feirense qui a, en plus, fait un match timide contre Moreirense où il y a eu 0-0 pendant la deuxième journée. Un 2-1 contre Paços de Ferreira pendant la J3 ainsi qu’un autre 2-1 contre Chaves, avec énormément de réussite tant Chaves dominait de manière manifeste, permettent néanmoins de rester prudent à leur sujet. Joueur du mois : Babanco.

Bon, on ne va pas trop s’attarder sur Estoril qui a pris une véritable hagra du FC Porto, rien à retenir de cette première journée et qui, à l’inverse, y est allé de sa PLM en battant Guimarães 3-0 puis Tondela 3-2. L’équipe a quand même perdu 2-1 contre le Sporting. On peut globalement parler de football plaisir du côté d’Estoril ce mois-ci. Joueur du mois : Kleber.

Sétubal, un peu dans la même position que Feirense, a fait 1-1 contre Moreirense, qui lutte pour le maintien, donc même constat plutôt alarmant, même si tirer des conclusions maintenant semble prématuré. Défaite 1-0 contre le Sporting en guise de deuxième journée, toujours pas satisfaisant car c’est en réalité dû à un problème de finition du Sporting. Un match nul 1-1 contre Chaves durant le troisième match montre bien que le ventre mou semble être la destination finale du club. Enfin, encore un match nul cette fois-ci contre Belenenses, il y a eu un partout. Keskon se fait chier… Joueur du mois : Tomas Podstawski.

On l’a déjà évoqué mais Paços n’a pas existé face à Marítimo en première journée et a fait 2-2 contre Portimonense après avoir été mené 2-0 : allégorie de Paços de Ferreira ; quand je suis dans ma zone de confort, je dors et quand je suis en danger, je me réveille. Défait 2-1 contre Feirense en troisième semaine et 0-0 assez chanceux contre Guimarães en clôture du mois. Joueur du mois : Welthon.

La team Chaud Derrière

 

On l’a évoqué, mais belle victoire de Portimonense contre Boavista en ouverture. Après cela, une défaite 2-1 a été concédée contre Braga, une autre contre Rio Ave (2-0) et encore une contre Marítimo 2-1. Un mois d’août néanmoins satisfaisant où Portimonense a montré des choses prometteuses. Joueur du mois : Tabata.

Tondela peut aussi s’estimer heureuse d’avoir fait nul contre Feirense même si celui-ci n’est pas totalement démérité. De même qu’un match très satisfaisant contre Porto (défaite 1-0) où les joueurs ont joué comme de véritables morts de faim. Toujours avec cette mentalité de vaillants, le club a perdu 3 buts à 2 face à Estoril. Finalement, victoire 3 buts à 0 contre Moreirense à l’extérieur, les efforts sont enfin récompensés. Très agréable à voir jouer même si les résultats ne sont pas toujours là, à l’image d’un Dijon en Ligue 1. Joueur du mois : Pité.

Moreirense aka l’apologie de la purge a enchaîné un 1-1 contre Sétubal puis un 0-0 contre Feirense avant de prendre une PLM face au FC Porto puis Tondela. Joueur du mois : Jhonatan da Siqueira.

A la J1, Aves a logiquement perdu contre le Sporting mais a montré de très bons signes avant-coureurs. A la J2, match nul contre Paços de Ferreira 2-2. A la J3, défaite 2-0 contre Braga. A la J4, défaite contre Boavista 1-0. Répétition, avez-vous dit ? Joueur du mois : Salvador Agra.

 

Le classement du mois d’août :

Bonus : la Une du mois

O Jogo, 27 août 2017 :

André Almeida (Benfica) aux prises avec Bruno Martins Telles (Rio Ave) lors du match du 26 août où les deux formations ont fait match nul un partout. Il est dit que Rio Ave est une équipe courageuse qui a su parfaitement mettre en échec Benfica, ce qui est très représentatif de tout leur mois. « Rio Bravo » est un jeu de mots avec Rio Ave, bravo signifiant robuste, qui ne se laisse pas faire.

Autour de cela, on peut notamment lire que Sergio Conceição espère des arrivées pour doubler voire tripler tous les postes, que Moreirense se fait boloss toutes les semaines et que Jorge Jesus « souffre » car William Carvalho et Adrien Silva sont sur le départ, pauvre bichon.

 

Photo credits : AFP PHOTO / MIGUEL RIOPA