[Équipe de France] Le baromètre des 23 Bleus 

Aujourd’hui, l’équipe de France la modeste équipe de Moldavie. Parce que notre connaissance du football moldave est assez limitée voire nulle, petit baromètre des 23 Bleus sélectionnés par Didier Deschamps.

C’est pas top (On aurait préféré ne pas mettre de joueurs dans cette catégorie)

Steve Mandanda, capitaine de l’Olympique de Marseille, n’est plus que l’ombre de lui-même. Sur ces dernières sorties, le gardien marseillais fait peine à voir. Face au Paris Saint-Germain, il a réussi une parade. À 25 mètres de ses buts, ce qui n’est pas autorisé, même pour un gardien. « Heureusement », il n’est que deuxième gardien.

Didier Deschamps ne nous a pas habitués à faire des surprises dans sa liste. Et pourtant, il a convoqué Layvin Kurzawa. Si on l’écoute, « c’est parce qu’il revient bien depuis quelques temps ». Si on s’écoute, on sait qu’il a aucun latéral gauche de métier de « disponible » pour ce rassemblement. Blessé en début de saison, l’international français (depuis 2014 !), barré par Juan Bernat au PSG, n’a joué que 10 matches cette saison.

Une chanson à son nom durant le Mondial,  un transfert validé au Bayern Munich pour la saison prochaine et une saison hyper difficile pour Benjamin Pavard avec Stuttgart. Blessé aussi pendant un moment cette année, il est titulaire indiscutable dans l’axe de la défense du club… 16ème de Bundesliga. Mais bon, « frappe de bâtard » et champion du monde, ça suffit pour être sélectionné.

Un autre homme en difficulté, c’est Djibril Sidibé. Entre méforme en début de saison et blessure, il souffrait, comme Monaco. Il commence à reprendre du poil de la bête. L’impression que son transfert avorté à l’Atletico Madrid a plombé son mental en début de saison.

Un qui a signé en début de saison à l’Atlético par contre, c’est Thomas Lemar. L’adaptation semble difficile et pourtant, il semble avoir la confiance de Diego Simeone. Ses statistiques sont faméliques (1 but et 1 passe décisive). Mais mention champion du monde.

Un peu plus surprenant et surtout car il ne joue pas beaucoup, c’est Samuel Umtiti. Blessé une bonne partie de la saison, il est passé 3e dans la hiérarchie de la défense blaugrana, derrière un certain Clément Lenglet. Nous ne dirons rien d’autre.

Encore une surprise dans cette liste, c’est l’apparition de Kurt Zouma. Titulaire à Everton en défense centrale, il est bon contre les faibles mais faible contre les bons. Un peu à l’image de la saison d’Everton. Nous ne rappellerons pas les défenseurs qui auraient pu être sélectionnés par Deschamps… vu qu’ils ne le sont pas. Logique.

C’est passable

Certains vont trouver ça dur mais Olivier Giroud est dans cette catégorie. Si nous considérons que la Ligue Europa est une compétition majeure pour Chelsea, il serait dans la catégorie « top ! ». Mais nous savons que Maurizio Sarri ne l’utilise que très peu en Premier League, d’où sa présence ici. Mais concrètement, quand on fait appel à lui, il répond toujours présent.

https://twitter.com/OptaJean/status/1107699687656546304

Pas épargné par les blessures à la cheville, Kingsley Coman revient en bleu. Successeur désigné de Franck Ribéry, le jeune ailier revient très bien. Sur ses trois derniers matchs de Bundesliga, c’est 3 buts et 1 passe décisive. Propre. Mais si on devait parler de sa régularité…

Raphaël Varane a eu le contrecoup du champion du monde. Celui qui a « fini le jeu » comme dirait Benjamin Mendy, a souffert en début de saison, que ce soit sous Lopetegui ou après, avec l’arrivée de Solari. Le triple Clasico perdu a laissé des traces mais il semblerait que ça aille mieux sur les deux dernières semaines.

Alphonse Areola est toujours bien le troisième gardien. Malgré des performances en dents de scie avec le Paris Saint-Germain, il semblerait que l’alternance des gardiens prônée par le tacticien allemand Thomas Tuchel lui soit assez défavorable.

Presnel Kimpembe est dans une période délicate. « Responsable » du penalty qui a éliminé le Paris Saint-Germain face à Manchester United en Ligue des champions, le « titi parisien », titulaire quasi indiscutable au PSG, présente des sauts de concentration qui lui font défaut de temps à autres.

Au niveau des statistiques, le bilan de Nabil Fékir est très correct. Mais son influence sur le jeu Lyonnais est moindre depuis quelques semaines. Capable de fulgurances, le capitaine de l’OL reste indispensable. Mais la vivacité et la puissance qu’il dégageait avant sa blessure ne sont plus aussi présentes.

Tanguy Ndombélé et Florian Thauvin sont un peu dans la même situation. Une équipe qui ne tourne pas forcément bien malgré de très bonnes individualités. Ils doivent tirer leur épingle du jeu en apportant de la créativité et être décisifs dans les moments difficiles. Ils le font avec parcimonie. Quand on connait leurs qualités, on reste sur notre faim.

C’est plutôt pas mal

C’est une surprise mais Lucas Digne est en forme avec Everton. Après une saison plus que compliquée avec le Barça, il s’est très bien relancé du côté de la Mersey avec des statistiques intéressantes et surtout, une nouvelle responsabilité : les coups-francs.

Replacé en 8 par Sarri, N’Golo Kanté n’est pas forcement dans le poste qui lui permet de jouer pleinement son jeu mais il est toujours aussi efficace à la récupération et montre des phases de projections offensives plutôt intéressantes.

LIRE AUSSI – Analyse tactique : La transformation de Kanté

Quand Deschamps a besoin de soldat, il pense forcément à Moussa Sissoko. Et pour une fois, on comprend la sélection du joueur de Tottenham. Titulaire indiscutable depuis quelques temps et avec un très gros volume de jeu, c’est exactement ce que Pochettino voulait quand il l’a recruté en provenance de Newcastle. Après une saison compliquée, lui aussi s’est bien relancé. Une impression de le voir à son meilleur niveau.

C’est top !

Le gardien de la maison bleue est au top ! Qualifié pour les quarts de la LDC avec Tottenham, toujours 3ème en Premier League, Hugo Lloris est dans la lignée de son Mondial russe. Serein, fort sur sa ligne, il est un des hommes forts des Spurs cette saison.

« La Pioche » aurait pu être dans la catégorie « passable » en début de saison. Mais depuis l’éviction de Mourinho et l’arrivée de Solskjaer, Paul Pogba se régale. Box to box à l’ancienne, organisateur du jeu de Manchester très bien couvert par Ander Herrera et Nemanja Matic, il est libéré des tâches défensives et se régale offensivement. Le joueur le plus décisif de United cette saison ( 14 buts, 11 passes décisives).

Il n’est pas encore « assis à la table de Ronaldo et Messi », il ne le sera probablement jamais tant ces deux-là sont des monstres mais Antoine Griezmann s’éclate. Même si ses statistiques sont moins bonnes que la saison dernière, il est l’élément essentiel de cette équipe de l’Atlético, discipliné avec une grosse rigueur défensive et offensivement, il est toujours efficace.

LIRE AUSSI – Antoine Griezmann est-il apprécié à sa juste valeur ?

Blaise Matuidi. Un joueur tellement décrié et pourtant tellement efficace partout où il passe. Comme à Paris, il abat un travail monstre au milieu de terrain turinois, sur son couloir gauche, à droite, devant, derrière… Bref, du Matuidi quoi !

26 buts et 8 passes décisives en 23 matches de Ligue 1 : Kylian Mbappé est un monstre. Statistiquement, il est incroyable. Replacé en 9 depuis la blessure de Cavani le mois dernier, il commence à prendre ses marques dans cette position d’avant-centre. De là à le voir débuter ce soir à ce poste-là ?

Crédit photo : FRANCK FIFE / AFP