La Liga est de retour, pour le plus grand bonheur de ceux qui savent apprécier un QI football. Ou pour les amateurs de foot en général. Pour l’occasion, voilà l’équipe type des Français qui évoluent en Espagne, avec un joueur de deuxième division dans le lot.

Ousmane Dembélé : On a parfois vu l’ambidextre porter son équipe lorsque Messi et Suarez n’étaient pas inspirés. Puis il s’est éteint progressivement. Heureusement, Coutinho concentrait davantage les critiques que lui. Maintenant, cette saison ressemble beaucoup à celle sur laquelle il ne faut pas se vautrer. Son retour anticipé aux entraînements semble montrer que « Dembouz » l’a compris.

Karim Benzema : Grâce à l’arrivée d’Eden Hazard et un Vinicius avec lequel la connexion se fait naturellement, « KB nueve », de loin meilleur buteur madrilène l’an passé, devrait se sentir un peu moins seul sur le front de l’attaque.

Antoine Griezmann : De centre de l’univers à l’Atletico, « Grizy » débarque dans l’ombre du meilleur joueur du monde, devant des supporters qu’il va falloir brosser fort dans le sens du poil et au milieu d’un arsenal offensif où il faut batailler chaque minute pour sortir du lot. Ça c’est un défi.

Thomas Lemar : Le plus dur après une première saison sous les ordres de Diego Simeone, c’est de survivre. Surtout pour un jeune joueur qui n’a jamais été trop bousculé physiquement ni mentalement à l’AS Monaco. Cette fois, ça y est, l’Atletico, sa pression, ses exigences, ses retours défensifs et ses gradins enflammés, il connait.

Nabil Fékir : Pour la première fois depuis 2011, « Nabilon » ne portera pas les couleurs de l’OL. Pire, il jouera en vert. Mais si cette direction ressemble à du gâchis pour certains, elle pourrait bien s’avérer totalement judicieuse. On parle là d’une place de titulaire quasi assurée, dans le championnat le plus technique du monde, devant les gradins de feu du Benito-Villamarin. Et si ça ne fonctionne pas, Nabil sait déjà quoi dire aux supporters.

Francis Coquelin : Après une première saison en Espagne plutôt compliquée, l’ancien Gunner a su retrouver de la régularité et éviter les blessures. Il s’est partagé la place aux cotés de Dani Parejo avec Geoffrey Kondogbia. À ce petit jeu, c’est à lui que Marcelino a préféré faire confiance puisqu’il l’a titularisé six fois de plus que le centrafricain. Pas titulaire indiscutable, mais il y a une carte à jouer.

Ferland Mendy : Contrairement à son ancien coéquipier Fékir, Ferland, lui, ne change pas de couleur de maillot. Mais il change de standing. Et pas qu’un peu. Désormais, fini de se cacher derrière Génésio quand ça ne va pas. Il va se retrouver au cœur d’un des stades les plus mythiques d’Europe, avec les exigences et la médiatisation que cela entraîne, devant des supporters capables de siffler un mec qui leur plante 50 buts par saison. Un autre monde.

Clément Lenglet : En soum-soum, discret et modeste, l’ancien de l’ASNL a profité du genou grinçant de Samuel Umtiti pour lui chiper la place. Il a terminé la saison dernière en tant que titulaire et c’est avec ce statut qu’il commencera la nouvelle. Attention tout de même, Big Sam ne va pas squatter le banc sans broncher.

Raphael Varane : Avec le retour du double Z, le champion du monde 2018 est aux anges. Même s’il n’a plus grand chose à prouver, il sait qu’il bénéficiera de la confiance de son coach à 100%. Et il ne devrait pas être inquiété par Militão, aussi prometteur soit-il, puisque Zidane envisage de les associer dans une défense à trois avec Ramos.

Sébastien Corchia : Depuis qu’il a quitté la France, l’ancien du FC Sochaux a dit au revoir aux Bleus et découvert les bleus. Les blessures se sont enchaînées et lui ont gâché ses saisons, que ce soit la première à Séville ou la suivante à Benfica. Si la fin du mercato ne lui réserve pas de surprise, il restera en Andalousie et aura l’occasion de montrer l’étendue de son potentiel. Et revenir en équipe de France ?

Luca Zidane : Faute de gardiens français en Liga, on en a pris un en Liga 123 (D2). Cette saison, l’ancien du Real Madrid gardera les cages du Racing Santander, club où il est prêté. C’est aussi lui le dernier gardien français à avoir œuvré en Liga, c’était le 31 mars dernier contre Huesca (3-2 pour le Real).

Remplaçants : Kévin Gameiro, Mouctar Diakhaby, Samuel Umtiti, Joris Gnagnon

Crédits photo : GABRIEL BOUYS / AFP