Et si c’était la saison de Marco Reus ?

Lors de sa dernière blessure, Marco Reus avait « pleuré pendant 4 jours ». C’était la « plus grave de toutes ». Ce sont ses mots. Et on avait pleuré avec lui comme des madeleines. Qui veut revoir Marco Reus à son meilleur niveau ? Qui souhaite qu’il ne soit plus embêté par les pépins physiques ? Et si c’était pour cette saison ? Et si l’on pleurait tous ensemble mais cette fois-ci de joie à la fin ? Les ingrédients sont là.

Le numéro 11 du BvB est touché mais pas coulé

Après 38 blessures, un Mondial 2014 et un Euro 2016 manqués, il est toujours là. Quelle force de caractère. Quel mental. Marco Reus n’abandonnera pas et ira au bout de ses rêves. Il en a déjà réalisé un : disputer une Coupe du monde. L’Allemagne s’est faite surprendre mais l’essentiel était peut-être ailleurs pour le numéro 11. Disons qu’il y a forcément du positif à retenir pour lui. Après toutes ces péripéties, être en Russie était déjà une victoire, une victoire méritée.

À Dortmund, à chaque fois qu’il est sur le terrain, il est décisif et apporte quelque chose. Souvent, trop souvent éloigné de la pelouse, le joueur du BvB n’a pas le temps ni la chance de revenir à son meilleur niveau.

Les statistiques de Marco Reus depuis ses débuts en Bundesliga :

  • 2009-10 : 33 matches / 8 buts / 4 passes
  • 2010-11 : 32 matches / 10 buts / 9 passes
  • 2011-12 : 32 matches / 18 buts / 12 passes
  • 2012-13 : 32 matches / 14 buts / 11 passes
  • 2013-14 : 30 matches / 16 buts / 14 passes
  • 2014-15 : 20 matches  / 7 buts / 5 passes
  • 2015-16 : 26 matches / 12 buts / 4 passes
  • 2016-17 : 17 matches / 7 buts / 4 passes
  • 2017-18 : 11 matches / 7 buts / 0 passe

Seulement 28 matches sur 68 possibles lors des deux dernières saisons de Bundesliga. Il s’agirait de le laisser jouer mesdames messieurs les méchants qui lui veulent du mal.

Lors de la saison 2017-18, il a dû attendre le 10 février 2018 et la 22ème journée pour disputer ses premières minutes. Il commençait à avoir des fourmis dans les jambes. Après avoir bien patienté pour ne pas rechuter, le voilà lancé. Et quel retour. 7 buts en 11 matches de Bundesliga avec Dortmund. Un joli sprint pour aller chercher sa place dans la liste des 23 Allemands pour le Mondial 2018 en Russie. Son billet validé, il allait enfin découvrir la joie de disputer un match de Coupe du monde. Sa première grande compétition avec la Mannschaft. Si la fête a duré moins longtemps que prévu avec cette élimination surprise au premier tour, il a eu le temps de marquer son premier but en CDM.

Cette fois-ci, il sera présent dès le début de cette nouvelle saison et il compte bien tout exploser sur son passage.

La saison 2011-12 comme exemple avec Lucien Favre aux commandes

« Le meilleur entraîneur que j’ai eu. » Ce sont les mots de Marco Reus accordés au site de la fédération allemande à propos de Lucien Favre. Celui qui était son coach au Borussia Mönchengladbach lors de cette fameuse saison 2011-12. Ça ne peut pas être plus clair. Marco Reus était très heureux quand le BvB a annoncé que Lucien Favre était le nouvel entraîneur du club.

Les deux hommes ont passé une saison et demie ensemble et le courant est très bien passé. Arrivé en février 2011 alors que le club était en très mauvaise position, Gladbach a entamé une folle remontée avec le tacticien suisse. Les joueurs ont accroché les barrages et ont réussi à se maintenir. La frayeur vite oubliée, le club a connu une incroyable saison 2011-12. Gladbach a terminé à une très belle 4ème place synonyme de barrages pour la Ligue des champions. Et le club la doit en partie à Marco Reus.

18 pions et 12 caviars pour ses copains en Bundesliga. 23 ballons envoyés au fond des filets toutes compétitions confondues. Des performances qui ne sont pas passées inaperçues puisqu’il a été élu meilleur joueur de cette saison de Bundesliga et meilleur joueur allemand de l’année 2012. C’était il y a 6 ans mais les deux hommes s’en souviennent comme si c’était hier. Si le Suisse est resté à Gladbach jusqu’en 2015, l’Allemand avait rejoint le BvB lors de l’été 2012. Le club allemand était double tenant du titre de Bundesliga.

C’est donc l’heure des retrouvailles. Le joueur de 29 ans n’avait pas attendu Lucien Favre pour se montrer à Gladbach mais c’est bien lors de l’arrivée de ce dernier au club qu’il a explosé. Le Suisse en avait fait un homme fort de son système. Cette saison, Lucien Favre devrait jouer avec les mêmes principes que d’habitude et cela correspond parfaitement au BvB : gros pressing, supériorité numérique, pousser l’adversaire à jouer des longs ballons, jouer en contre et ne pas hésiter à laisser l’adversaire le plus faible techniquement relancer. L’ami Charaf vous en parle mieux que moi ici dans son analyse tactique sur la chaîne Youtube d’UltimoDiez.

Quand le tacticien suisse met son système en place, c’est souvent agréable à regarder, et surtout, les résultats sont là, que ce soit avec le Hertha Berlin, le Borussia Mönchengladbach ou plus récemment Nice. Du beau jeu ? Le Borussia Dortmund en aurait bien besoin. On ne peut effectivement pas dire que l’on se régale devant un match du BvB ces derniers temps. Déjà, cette année, le club semble avoir une défense qui tient la route. C’est tout nouveau. C’est bien mais il faudrait aussi un numéro 9, sinon cela va être compliqué. En tout cas, il y en a un qui sera encore un élément essentiel dans l’équipe du Suisse.

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

Marco Reus a du talent, ce n’est pas un secret. À 29 ans et avec tout ce qu’il lui est arrivé, il a de l’expérience. Et puis c’est un joueur qui aime plus que tout le BvB. Il est né à Dortmund, il a passé 10 ans au centre de formation, il est parti puis est revenu. Jusqu’à la fin de sa carrière ? Celui qui est envoyé un peu partout à chaque mercato a prolongé son contrat jusqu’en 2023. Une belle preuve d’amour pour le club. Son club.

Toutes ces qualités lui ont donné de grandes responsabilités. Après le match nul 1-1 du Borussia Dortmund face au Stade Rennais, Favre a annoncé à son joueur qu’il était le nouveau capitaine du BvB. Une belle preuve de confiance de Lucien Favre mais un choix logique finalement.

« C’est un grand honneur et cela me rend très fier. »

Marco Reus, à propos du fait de porter le brassard à Dortmund.

Et Marco Reus n’a pas perdu de temps pour prendre ses responsabilités. Lundi soir, le Borussia Dortmund s’est fait très peur face au Greuther Fürth en DFB-Pokal. Menés 1-0, les Borussen ont attendu la dernière seconde du match pour égaliser. Sur un centre du nouveau capitaine, c’est Alex Witsel qui a mis le ballon au fond des filets pour arracher les prolongations. Puis à la toute fin de celles-ci, c’est Marco Reus qui a pris ses responsabilités et envoyé le ballon dans le but adverse après un très bon travail et bon centre en retrait de Sancho, à montrer dans toutes les écoles de football. Voilà le BvB de Marco Reus au tour suivant.

Il aimerait désormais jouer une saison complète et emmener son équipe le plus haut possible avec le brassard de capitaine. Vous êtes prévenus et il ne faudra pas bégayer lorsqu’il sera élu meilleur joueur de la saison 2018-19 de Bundesliga et qu’il soulèvera le Meisterschale.

Dortmund jouera son premier match de Bundesliga face au RB Leipzig le 26 août au Signal Iduna Park. Pas mal pour se chauffer dans ce championnat allemand.

 

Crédits : PATRIK STOLLARZ / AFP

J'aime bien le foot.