Révélations 2019-2020 : le 11 d’Ultimo Diez (2/2)

Crise du coronavirus oblige, les championnats européens sont à l’arrêt. Mais 2019-2020 a déjà eu le temps de nous faire découvrir quelques uns des plus grands talents de la planète football. En attendant la reprise, Ultimo Diez vous propose son 11 des révélations de la saison. Deuxième partie avec les milieux de terrain et les attaquants. 

Eduardo Camavinga (Milieu défensif – Stade Rennais)

Notre chère Ligue 1 regorge de talents mais si l’on devait n’en garder qu’un, ce serait sans aucun doute Eduardo Camavinga. À 17 ans, le milieu de terrain du Stade Rennais marche déjà sur notre championnat. Titulaire indiscutable pour sa première saison dans l’élite, le joueur originaire de l’Angola impressionne par sa précocité. Son âpreté dans les duels, sa technique irréprochable et son sens tactique aiguisé font de Camavinga l’un des plus grands espoirs à son poste.

Lors de son récital face au PSG en août dernier (victoire 2-1), le joueur a démontré qu’il était déjà capable de se hisser au plus haut niveau. L’avenir s’annonce radieux pour celui qui a dû fuir l’Afrique à l’âge de deux ans. Les plus grands clubs européens comme le Real Madrid et le FC Barcelone rêvent déjà d’attirer le Français lors du prochain mercato. Les portes de l’Équipe de France, devraient, elles, s’ouvrir très bientôt.

À LIRE AUSSI – Les révélations de cette première partie de saison en Ligue 1

Sandro Tonali (Milieu défensif – Brescia)

Les fins observateurs du football transalpin le connaissaient peut-être avant août dernier. Mais c’est bien cette saison que Sandro Tonali a pris une nouvelle dimension dans l’entrejeu de Brescia. Après avoir remporté la Serie B avec le club lombard, le milieu de terrain de 19 ans n’a pas eu plus de difficulté à s’imposer à l’échelon supérieur. Son jeu ainsi que ses cheveux longs l’ont tout de suite rapproché de l’un de ses illustres prédécesseurs, un certain Andrea Pirlo, lui aussi formé à Brescia. Sa position reculée sur le terrain et sa qualité de passe font déjà de lui l’une des meilleures rampes de lancement du Calcio. Sans compter un certain goût pour le défi physique, lui-même se définissant comme un «Gattuso plus technique». Une large palette de qualités qui ne laisse pas insensibles les grandes écuries de la Botte et d’ailleurs. Tonali serait dans les petits papiers de la Juventus, de l’Inter Milan et du PSG.

Federico Valverde (Milieu relayeur – Real Madrid)

En voilà un qui a su saisir sa chance ! Arrivé au Real Madrid sur la pointe des pieds il y a deux ans, l’Uruguayen de 21 ans s’est imposé cette saison comme l’un des rouages essentiels de l’entrejeu Merengue. Federico Valverde n’a jamais voulu se contenter de jouer les seconds rôles et sa détermination a fini par payer. Au moment où Luka Modric baissait le pied, l’infatigable milieu de terrain a apporté sa grinta et son volume de jeu au collectif madrilène. Des qualités salvatrices pour un Real Madrid en quête de renouveau. Il est aujourd’hui un titulaire régulier au sein d’un des effectifs les plus concurrentiels d’Europe. Les dirigeants de la Casa Blanca n’auraient pas tardé à verrouiller leur nouvelle pépite. Selon Marca, l’international celeste (20 sélections) serait désormais lié au Real Madrid jusqu’en 2025 et sa clause de départ aurait été fixée à 500 millions d’euros !

Dejan Kulusevski (Attaquant – Parme)

L’icône nationale Zlatan Ibrahimović n’a pas encore rangé ses crampons, mais la Suède lui a peut-être déjà trouvé un digne successeur en la personne de Dejan Kulusevski. Déniché par l’Atalanta Bergame il y a trois ans, l’ailier de 19 ans explose pour sa première saison pleine en Serie A. Parti en prêt à Parme en août dernier, l’attaquant suédo-macédonien a su profiter des blessures de ses coéquipiers pour devenir le nouveau chouchou du club parmesan. Rapide malgré sa grande taille (1m86) et doté d’une belle technique, Kulusevski sait se montrer décisif. En témoignent ses statistiques : cinq buts et sept passes décisives en 22 matches de Serie A cette saison. Ses performances ne sont évidemment pas passées inaperçues de l’autre côté des Alpes et c’est la Juventus qui s’est offert, en janvier, la pépite suédoise pour 35 millions d’euros hors bonus.

À LIRE AUSSI – Les révélations de cette première partie de saison en Serie A

Lautaro Martinez (Attaquant – Inter Milan)

Dès son arrivée dans la capitale Lombarde il y a deux ans, les attentes étaient hautes concernant Lautaro Martinez. L’Argentin formé au Racing Club aura mis un an à s’adapter aux exigences de la Serie A. Aujourd’hui, à 22 ans, il s’impose comme l’un des meilleurs attaquant de la Botte. La preuve ? Ses 16 buts inscrits pour sa première saison en tant que titulaire. Une efficacité qui ne fléchit pas au moment de retrouver l’Albiceleste, puisqu’il a déjà planté à neuf reprises en seulement 17 sélections. Et ses qualités ne se résument pas à un sens du but très aiguisé. Celui que l’on surnomme « El Toro » fait aussi parler sa puissance et sa vélocité sur les pelouses transalpines. Une aisance dans le défi physique qui fait du joueur un attaquant terriblement difficile à marquer. Annoncé au FC Barcelone dès la saison prochaine, les défenses de Liga sont prévenues !

Erling Braut Haaland (Attaquant – Borussia Dortmund)

C’est LA révélation de la saison 2019-2020. À tel point que l’on en parlerait presque comme d’un attaquant confirmé. Une campagne de Ligue des Champions aura suffi à Erling Braut Haaland pour mettre toute l’Europe à ses pieds. Mais comment ne pas succomber au talent brut du Norvégien de 19 ans ? Car c’est bien simple, cette saison, Haaland compile plus de buts que de matches joués ! Exactement 40 en 33 matchs toutes compétitions confondues. Des statistiques hallucinantes qui ne suffisent pas à mesurer l’impact du joueur sur le rectangle vert. Le colosse Haaland (1m94, 87kg) pèse de tout son poids sur les défenses adverses. Ses capacités athlétiques, sa frappe surpuissante et son sens du placement en font un poison. Après avoir fait les beaux jours du Red Bull Salzbourg, la jeune star du football mondial fait aujourd’hui le bonheur du Borussia Dortmund. Avant de rejoindre, dans les mois ou années à venir, l’un des plus grands clubs du monde. Assurément.

On aurait pu citer…

Denis Zakaria (23 ans). Le polyvalent milieu défensif suisse s’est imposé comme l’homme fort du Borussia Mönchengladbach. À Lille, c’est le français Boubakary Soumaré (21 ans) qui fait régner l’ordre au milieu du terrain. À 200km de là, Mohamed Ihattaren (18 ans) impressionne semaines après semaines sous les couleurs du PSV Eindhoven. Ultra complet et doté d’une grande intelligence de jeu, le Hollandais fait figure de future star à son poste. Au Pays-Bas toujours, le Turc Orkun Kökcü (19 ans) est devenu une pièce maîtresse du collectif de Feyenoord. En Angleterre, Mason Mount (21 ans), le nouveau joyau de la couronne britannique, s’épanouit à Chelsea sous les ordres de Frank Lampard. En Italie enfin, Gaetano Castrovilli (23 ans) représente une belle éclaircie dans une saison difficile pour la Fiorentina.

À LIRE AUSSI – Les révélations de cette première partie de saison en Premier League

Chez les attaquants, Victor Osimhen (21 ans) martyrise les défenses de Ligue 1. Le Nigérian a planté à 15 reprises pour sa première saison dans l’élite. Tout comme le Hollandais Myron Boadu (19 ans), auteur de 20 buts et 13 passes décisives avec l’AZ Alkmaar. De l’autre côté de la Manche, Tammy Abraham (22 ans) s’est imposé comme l’avant-centre le plus efficace de Chelsea. À Londres toujours, le Brésilien Gabriel Martinelli (18 ans) est apparu comme une lueur d’espoir à Arsenal. Les Gunners tiennent peut-être là une des étoiles des années à venir. Leicester City n’est pas en reste puisque que son jeune ailier Harvey Barnes (22 ans) affiche déjà des statistiques remarquables : sept buts et sept passes décisives malgré un statut de remplaçant.

À LIRE AUSSI – Les révélations de cette première partie de saison en Liga

En Espagne, Ferran Torres (20 ans) a eu le temps d’éclore et de devenir un titulaire indiscutable à Valence. Les supporters voient déjà en lui le futur capitaine du club Che. Au FC Barcelone, c’est la pépite espagnole Ansu Fati (17 ans) qui a pu démontrer ses très prometteuses qualités de dribbleur. De l’autre côté de la péninsule ibérique, Carlos Vinicius (24 ans) empile les buts avec le Benfica Lisbonne. Et oblige son coéquipier Haris Seferovic à cirer le banc. Enfin, Francisco Trincão (20 ans) fait le bonheur du Sporting Braga, lui qui rejoindra le FC Barcelone la saison prochaine.

Crédit photo : PictureAlliance / Icon Sport

1+